La Vierge, les Coptes et moi

Cannes 2012 : Face à l’insoutenable légèreté du monde

« Tu connais le cinéma africain : la tendance est plutôt au grave qu’au rigolo », me disait un jour Dani Kouyaté. Ce sont effectivement rarement des comédies qui ont été sélectionnées dans les différentes sélections cette année, mais si le poids du monde était bien présent, les films ne l’abordaient pas forcément avec lourdeur.
Le poids du monde
On pourrait cependant se demander si, dans les têtes bien intentionnées des sélectionneurs européens, un film tourné en Afrique ne se doit pas de n’en représenter (...)

La Vierge, les Coptes et moi, de Namir Abdel Messeeh

« T’as vu la Vierge ou quoi ? » Si vous répondez par la négative, Namir Abdel Messeeh va tenter de vous démontrer le contraire, avec La Vierge, les Coptes et moi, son faux-vrai documentaire (ou l’inverse). Ce qui commence comme un prétexte (tiens, si on retournait en Egypte, sur les terres natales, pour y recueillir les témoignages de personnes qui ont assisté aux dernières apparitions de la Vierge Marie, dont celle filmée et diffusée sur Youtube ?) devient une quête initiatique sur ses propres (...)

Un Woody Allen copte sur la Croisette

L’événement surviendra vendredi 18 mai sur les écrans de l’ACID, la petite section off de la grand-messe cannoise. L’expression est plus que jamais appropriée, puisque La Vierge, les Coptes et moi révélera l’existence - qui l’eût cru ? - d’une transsubstantiation copte de Woody Allen. Son nom est Namir Abdel Messeeh. Il est né en 1974 à Paris, de parents égyptiens de confession chrétienne.
Laïc quant à lui, le réalisateur déclare dans son film que l’idée de retourner dans le village familial pour enquêter (...)

« La Vierge, les Coptes et moi » de Namir Abdel Messeh

L’Acid continue sur sa (bonne) lancée avec la Vierge, les Coptes et moi, premier long métrage de Namir Abdel Messeeh, le film inclassable de la programmation, répertorié « documentaire », autrement dit dans le genre le plus libre qui soit. Je disais hier que Nanni Moretti ne perdrait pas son temps à faire un tour du côté de l’Acid (en fait, il n’est pas totalement débordé, le Nanni, on l’a vu à une projection de la Quinzaine des réalisateurs ; il pourrait donc très bien se rendre à une projection de (...)

Namir Abdel Messeeh, réalisateur de « La Vierge, les Coptes et moi »

Pendant trois ans, Namir Abdel Messeeh écrit et tourne son premier long-métrage, La Vierge, les Coptes et moi, avec une petite équipe et un petit budget. Sélectionné à l’ACID, le film repart de Cannes fort d’un distributeur, Sophie Dulac.
On sent dans le film différents sujets (les apparitions de la Vierge, le processus créatif, les difficultés de la production, la famille), différentes approches (le documentaire, la fiction, la comédie). Quel était le désir premier, le projet de départ ? Et comment a (...)

Éditions précédentes

Retrouvez dans cette rubrique les films présentés dans le cadre de la programmation ACID à Cannes, depuis ses débuts en 1993.

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr