Spartacus & Cassandra

Un film de Ioanis Nuguet

Programmation ACID
Cannes 2014

France - 2014 - 1h20 min -

Sortie : 11 février 2015

Sélections et prix :
Soutien du GNCR

EN FRANCE :
* Festival Ciné-Junior 2015 - Grand Prix Ciné-Junior, Prix CICAE, Prix du Grain à Démoudre, Prix des Collégiens, Prix du Public
* Festival International du Film de La Rochelle 2014
* Festival du film de Douarnenez, 2014
* États généraux du film documentaire 2014, Lussas
* Partie(s) de Campagne 2014, Ouroux en Morvan
* Festival Résistances 2014, Foix
* Festival du Film de Lama, 2014
* Festival Cinébanlieue , 2014
* Festival Résonances de Bobigny, 2014
* Festival Premiers Plans Angers 2015, en compétition
* Festival Travelling Rennes 2015

À L'INTERNATIONAL :
* Festival du Nouveau Cinéma de Montréal 2014, Canada - LOUVE D'OR
* DOK - International Leipzig Festival for Documentary and Animated Film 2014, Allemagne - Prix FIPRESCI
* Festival du Film de Rome 2014, Italie - en compétition internationale dans la section Alice Nella Città
* Festival International du Film Francophone de Tübingen/ Stuttgart 2014, Allemagne - en compétition internationale
* Festival International Camerimage 2014, Pologne - hors compétition, sélection « Images of Otherness »
* Festival du Film et Forum International sur les Droits de l'Homme de Genève 2014, Suisse - en compétition
* Festival Dei Popoli 2014, Florence. Film de clôture


Image : Ioanis Nuguet
Son : Maissoun Zeineddine, Marie Clotilde Chery, Jean-François Briand, Alexandre Gallerand, Marc Nouyrigat
Montage : Ioanis Nuguet, Anne Lorrière
Musique : Aurélie Ménétrieux, Milk Coffee & Sugar

Deux enfants rroms sont accueillis par une jeune trapéziste dans un cirque à la périphérie de Paris. Un havre de paix fragile pour ce frère et sa sœur de 13 et 11 ans. Déchirés entre le nouveau destin qui s’offre à eux et leurs parents vivant dans la rue, Spartacus et Cassandra vont devoir choisir.


PAROLE DE CINÉASTE

Ça commence avec leurs voix, leur journal-poème de la vie d’avant.

Musiques, photos, animations, Super 8. On est dans un cirque. Spartacus et Cassandra rigolent, jouent au ballon, chantent, marchent sur un fil. Cinéma direct, plan séquence. On est dans un campement rrom. Les enfants ne veulent pas être placés dans une famille d’accueil, aller à l’école, quitter la rue. « Vous restez avec moi » dit le père, « jusqu’à présent je vous ai fait grandir. »

« Qu’est ce qui est meilleur pour Spartacus et Cassandra ? » La question du film est posée, déchirante ainsi que son style, réaliste et poétique, libre comme un flow de rap. Nous sommes avec les enfants. Nous partagerons la détresse d’être enlevés aux siens « pour son bien », mais aussi le tremblement devant la douceur d’une vie nouvelle. « Je ne sais pas si j’ai le droit » dit Spartacus. Savons-nous ce qu’il en coûte de devenir les parents de ses parents ? Est-il indispensable de perdre pour grandir ? Le cinéaste compose avec empathie un film tendre et rude, merveilleux, un grand film. Sa présence entière, l’ampleur de sa vision, sa musicalité et sa grâce offrent comme une réparation au chagrin de vivre dans un monde terrible. « Je vois mes parents toujours dans la merde » dit Spartacus, « parfois le paradis me dégoûte ». On en sort le coeur serré et pourtant joyeux. Comme une voix aimée dans la nuit, le malheur s’éloigne, il ne disparaît pas, à force de l’affronter le temps passe et nous transforme.
Pour Spartacus et Cassandra, c’est déjà demain.

Dominique Cabrera, cinéaste membre de l’ACID

PAROLE D’EXPLOITANT

Il y a une impression étrange, très forte qui se dégage à la vision de ce film. Celle d’être, non pas à la frontière du réel et de la fiction, mais au cœur de la tragédie et de la vivre dans ce qu’elle a d’universel. En raison du titre, d’abord, du nom de ses héros, Spartacus, figure antique de l’anti-esclavagisme, et Cassandra, « celle qui protège » et possède le don de prophétie. Mais ce sont avant tout des hommes, avant surtout d’être des Roms avec 1 ou 2 « R ». Leur destin et ce qu’il engendre de déchirement, de culpabilité, de dilemme par rapport à leurs parents pourrait être le mythe d’une tragédie de Sophocle ou d’Eschyle. Il en possède, en tout cas, tous les ressorts : les personnages tragiques ne prouvent-ils pas leur héroïsme dans un combat contre la fatalité ? Non, la catharsis ne concerne pas seulement le spectateur mais aussi et surtout les enfants-personnages eux-mêmes : au cœur du chœur en voix-off, en vers, prose et même en rap, il les invite à un acte créatif majeur, il les invite à agir sur l’œuvre elle-même et, concomitamment, sur leur propre destinée. On touche alors à l’extraordinaire. Il n’est plus seulement question de la leçon platonicienne et de ses trois couches. Il n’est plus seulement question de savoir si l’œuvre transforme notre conscience du réel. Car voilà que l’œuvre transforme le réel. Car voilà que le film construit la réalité. Car voilà que se mêlent l’œuvre, la vie, les personnages et les « acteurs » de la vie. Car voilà que l’histoire de ces enfants est devenue celle du réalisateur après être devenue celle de Camille avant de devenir la leur et bientôt la nôtre.

Cinéma LUX, Caen
Gautier LABRUSSE

Les Films


Distribution

Nour Films
Patrick Sibourd
Isabelle Benkemoun
www.nourfilms.com
+33 6 76 67 38 60
+33 6 03 93 17 41
contact nourfilms.com


Production

PMP
Samuel Luret
sluret morgane-prod.fr
Catherine Rouault
crouault morgane-prod.fr


Sortie en DVD - Spartacus & Cassandra

Sortie DVD le 6 septembre 2015 chez BlaQout

Plus d’informations : www.blaqout.com

Soutien - Spartacus & Cassandra

Ce film bénéficie du soutien de :

Logo CCAS

Film Annonce - Spartacus & Cassandra

En VoD sur Universciné

Voir le film

Revue de presse - Spartacus & Cassandra


« Entre réalisme et poésie, documentaire et fiction, cette histoire frappe au cœur. Sans juger, sans esquiver l’alcoolisme du père, la folie de la mère, la colère des enfants, le réalisateur suit, souvent en caméra portée, leur parcours de vie et leur cheminement intérieur. Troublant et émouvant. »


Isabelle Danel - PREMIÈRE



Consulter la revue de presse

Cannes 2014 — Ioanis Nuguet : « Comment vivre ensemble ? »

Voir la vidéo de Philippe Piazzo sur UniversCiné




© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr