Paroles de spectateurs

Vous avez aimé un film et vous souhaitez partager votre enthousiasme ?
Cette rubrique vous est dédiée !

Bernard Rotteleur à propos de La Robe du Soir

LA ROBE DU SOIR (Myriam Aziza)
C’était en octobre 2009, au festival du film francophone de Namur (Belgique). Chaque festivalier connaît l’angoisse de la programmation : puisqu’on ne peut tout voir, il convient d’arrêter des choix. Oui, mais sur quelles bases ? Peu d’éléments d’appréciation nous sont fournis : un pitch succinct, le nom du réalisateur (réalisatrice), le casting…
Le fait que Lio incarnait un professeur de français du secondaire constituait en soi une curiosité, une sorte de (...)

Françoise Bergot à propos de Robert Mitchum est mort

Un si long chemin pour l’illusion d’arriver enfin quelque part…
Il aura fallu à Franky un immense détour par lui-même pour se perdre, se trouver, s’inventer, en décidant en homme libre si cette vie est la sienne ou pas.
Franky est dans sa torpeur, absent à lui-même à force de tenter d’être présent à l’objet de la quête d’Arsène, qui s‘emploie à le faire exister et s’émerveille de la seule scène qu’il ait vraiment tournée en lui disant : « Tu es bon quand tu meurs »…
Dans une laverie, Franky observe son reflet (...)

Francine Henry à propos de Robet Mitchum est mort

A propos de Robert Mitchum est mort
(Contribution de Francine)
Conte philosophique moderne et « roman » d’apprentissage, c’est un film ouvert sur une multitude de pistes.
Trois personnages aux prises avec le réel tentent de façonner leur destin ; parmi eux un jeune homme sort de sa chrysalide et devient lui-même en s’arrachant à l’influence de l’autre et en partant sur le chemin de la vie. Pour qu’il naisse cependant, il faut que son tuteur dis paraisse et qu’il arrive dans ce lieu de nulle (...)

La chronique : Noces éphémères

J’aime les films qui me font voyager…En ce sens, la 1ère séquence de Noces Éphémères m’a comblée.
Beauté des femmes et des enfants, chatoiement des costumes, magie des lieux…Dans cette grande maison familiale, éloignée de Téhéran, tout semble fait pour nous séduire et nous inviter à l’évasion. Carte postale idéale. Le charme opère à tel point que la sonnerie du téléphone portable de Mariam, jeune veuve, récemment arrivée chez ses beaux-parents avec sa petite fille, pour assister à la cérémonie familiale de la (...)

La chronique : Black Blood

Le synopsis a tout de suite retenu mon attention…mais j’étais loin du choc ressenti lors de la projection du film !
Si on est saisi d’emblée par la beauté plastique des images, le magnifique rendu du noir et blanc, c’est la lenteur du rythme imposée peu à peu par le metteur en scène qui va mettre nos nerfs à rude épreuve et rendre palpable la détresse du couple de fermiers, prêt à se sacrifier pour assurer un avenir meilleur à leur petite fille.
Quelques séquences inoubliables :
Les scènes matinales (...)

ACID Spectateurs

UNE AUTRE MANIÈRE D’ÊTRE SPECTATEUR...

- Parce que pour nous vous êtes des spectateurs et non des consommateurs,
- Parce que vous aimez toutes sortes de films, toutes sortes de regards,
- Parce que vous êtes curieux de découvrir des œuvres indépendantes, des cinématographies singulières,

Rejoignez le réseau ACID Spectateurs et soutenez le cinéma indépendant avec les cinéastes de l’ACID !

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr