De Force avec d’autres

Un film de Simon Reggiani

Programmation ACID
Cannes 1993

France - 1992 - 95 min - Couleur - 35mm

Sortie : 14 avril 1993

Sélections et prix :
Prix du public - Festival de Belfort - 1992 - Sélection Forum de Berlin - 1993
Scénario : Simon Reggiani
Image : Alain Choquart
Son : Jean-Michel Chauvet
Montage : Catherine Bonetat
Musique : Celia Reggiani

Avec :
Serge Reggiani, Simon Reggiani, Denis Lavant, Daniel Gélin, Pascale Vignal, Antoine Chappey, Elsa Zylberstein, Ferruccio Soleri

Les destinées indissociables d'un père et de son fils, Sergio et Simon, qui vont mourir ensemble du fait du père et ressusciter du fait de fils. Sergio (Serge Reggiani), un acteur-chanteur de soixante-dix ans qui a traversé l'histoire de la pensée française du XXème siècle, a des idées noires. Conjugées aux effets de l'alcool qu'il absorbe en quantité non négligeable, celles-ci produisent en lui un acide "{escarrotique}" qui lui ronge les méninges. Persuadé de sa part de responsabilité dans tous les malheurs du monde, Sergio sollicite son fils Simon (Simon Reggiani) - enfermé dans sa solitude, il ne veut voir personne d'autre - pour tirer tout cela au clair, sous prétexte de la rédaction d'un livre. Simon, au fur et à mesure de ses investigations - qu'il effectue d'abord en Italie, pays d'origine de son père, puis lors d'entretiens qu'il a avec lui à l'hôpital (où l'état de Sergio ne fait qu'empirer) - sent avec effroi le mal de son père, la peur de la mort, le gagner à son tour. Il fait un rêve dans lequel il se voit, embarqué à bord d'une voiture conduite par Sergio, finir au fond d'un ravin à l'orée d'un cimetière. Pour sortir de ce mauvais pas, Simon suggère au médecin de son père (Pascale Vignal) de le mettre "{de force dans une chambre avec d'autres}", afin qu'il trouve d'autres interlocuteurs. Serge, en contact forcé avec d'autres jeunes alcooliques en cure de désintoxication (Denis Lavant, Antoine Chappey), va petit à petit oublier ses angoisses et s'ouvrir au monde. Il propose même à deux d'entre eux de rejoindre l'équipe de techniciens qui encadrent son spectacle de l'Olympia, au cours duquel - tout à fait rétabli - il fait un triomphe. Simon rassuré, déculpabilisé, ressucité lui aussi, s'abandonne sans retenue à l'histoire d'amour qui commence avec Do (Elsa Zylberstein).


En 1989, Mona et moi de Patrick Grandperret était dédié à Simon Reggiani, si bien que quand j’ai rencontré Simon, j’étais surpris qu’il soit vivant. C’est que le cinéaste Simon était encore à naître avec De Force avec d’autres, son film somme dans lequel il débroussaille les « ravages de la délicatesse » sur 4 générations de Reggiani, de sa grand mère, à sa fille Pandora, en passant par son père Serge. Simon avait d’abord écrit un livre avec son père dans lequel il peinait à prendre ses distances. La chance m’a donné de travailler avec lui sur son premier court métrage, Zani, dans lequel Serge peignait et se racontait (images intégrées dans le long à venir).
Il lui fallait toutes ces approches pour que Simon trouve cette distance, cet humour, qui lui permit de passer devant la caméra et de rendre compte, avec amour, de la redoutable complexité de ses rapports avec son père et des racines de la culpabilité familiale. La créativité opportuniste hallucinante de Simon, au gré de situations improbables entre Serge et Denis Lavant ou Antoine Chappey, dans un hôpital de désintoxication alcoolique, fit de De Force avec d’autres un film culte et drôlissime.

Antoine DESROSIERES, cinéaste

Les Films


Distribution

Amorces Films
47 rue Hallé
75014 Paris
Tél : 01 40 47 03 52
Fax : 01 40 47 03 52
amorcefilms free.fr


Production

SDF Production


En VoD sur UniversCiné

Voir le film




© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr