Fleurs du Mal

Un film de David Dusa

Programmation ACID
Cannes 2010

France - 2010 - 1h40 min - - Video

Sortie : 8 février 2012

Sélections et prix :
Festival EntreVues Belfort, Festival du Premier Film d’Annonay, Tribeca Film Festival, Rotterdam International Film Festival, BAFICI Buenos Aires, Festival International du Film de Namur - Prix Découverte Meilleur Premier Long Métrage - Prix du Jury Junior, Festival Ciné Junior - Prix du Jeune Public, Prix Passeurs d'Images Kirnea International, Calgary International Film Festival - Meilleur Premier Film, Festival du Film Arabe de Fameck - Prix Jeunesse

Scénario : David Dusa et Mike Sens
Image : Armin Franzen
Son : Bruno Auzet
Montage : Yannick Coutheron, Nicolas Houver


Avec :
Rachid Youcef, Alice Belaïdi

Paris-Téhéran. Une histoire d’amour entre deux déracinés - Gecko, jeune affranchi, et Anahita, iranienne exilée - contaminée par l’Histoire et sa médiatisation spontanée et inédite sur Internet.
Paris-Tehran. A rootless love story between Gecko, young and free, and Anahita, an Iranian in exile – tangled up in History and steeped in Internet, unique and spontaneous.


Texte de soutien de l'ACID :

Devant une caméra légère, une jeune iranienne, provisoirement réfugiée à Paris et un jeune parisien se découvrent. Il danse, partout dans la ville qui fait un terrain de jeu à son corps en liberté, et c’est d’abord cette liberté que la jeune femme apprend à aimer. Ils se rapprochent et peu à peu la caméra se resserre sur leurs sourires, à la découverte de Paris, ils se créent une intimité. Chacun de leur côté, ils s’intéressent à ce qui se passe en Iran : une révolte et la violence de la répression, visible sur Youtube. Les nouvelles arrivent, des téléphones portables aux écrans des ordinateurs de nos personnages, et le son des images iraniennes gagnent progressivement le film parisien, jusqu’à contaminer l’histoire d’amour naissante…. Après Redacted, Internet prend sa place dans les films de cinéma et en bouscule les formes. Des acteurs très justes pour une idée moderne, originale ; une caméra qui sait s’adapter à eux, donnant une impression de naturel, de vie comme elle vient. Et elle vient parfois douloureusement : les mouvements aériens de la danse contrastent avec le bougé des caméras dans la foule iranienne, et entre leurs deux corps qui s’accordent demeure un écart difficile à franchir. Comment s’engager, quitter le regard sur les images pour entrer dans la réalité ?

Stéphane ARNOUX, cinéaste

Filmographie :

Les Films


Distribution

SCIAPODE
http://www.sciapode.net


Production

SCIAPODE
http://www.sciapode.net


Soutien - Fleurs du mal

Ce film bénéficie du soutien de :

Logo CCAS

SORTIE DU COFFRET DVD DE FLEURS DU MAL

Après une sortie nationale et une tournée en France soutenue par l’ACAT, Amnesty 
International et La Ligue des Droits de L’Homme, Fleurs du Mal sort désormais en DVD et en VOD le 31 Août 2012.

Venez découvrir un film générationnel sur le pouvoir des réseaux sociaux, sur l’énergie de la jeunesse. Un film novateur qui 
explore le pouvoir d’Internet au service de contestations politiques et de révolutions 
intimes.

Prix du jeune public - Ciné Junior

Lettre au cinéaste

Prix de la classe jury du collège Paul Klee

Monsieur David Dusa, Monsieur Carlos César Arbeláez,

Nous tenons à vous féliciter pour vos deux excellents longs-métrages, Fleurs du mal et Los colores de la montaña. La délibération a été très longue (presque 3 heures !) et le choix difficile.

Nous avons d’abord sélectionné trois des huit longs-métrages pour ensuite ne retenir que vos deux films et débattre de leurs qualités cinématographiques respectives. Nous nous sommes vite rendu compte que ces deux œuvres se valaient, notamment parce qu’elles traitent, chacune à leur manière, de problèmes actuels.

Au terme de la discussion, nous avons procédé à un vote et nous avons finalement décidé, presque unanimement, de décerner notre prix à Fleurs du mal.
Monsieur David Dusa, nous avons distingué votre film pour l’originalité de son montage qui alterne les images de fiction (l’histoire d’amour entre Rachid et Anahita) et les images de la réalité (les vidéos de Youtube) auxquelles s’ajoutent les plans de danse de Rachid. Nous tenons également à saluer la justesse du jeu de Rachid Youcef, dont c’est le premier long-métrage, qui interprète un personnage directement inspiré de sa vie.

Votre film nous a profondément touchés.

Les élèves de 3°1 du collège Paul Klee (Thiais)




© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr