Los Salvajes

Un film de Alejandro Fadel

Argentine - 2012 - 1h59 min - - DCP

Sortie : 27 mars 2013

Sélections et prix :
> Prix ACID/CCAS à la Semaine de la Critique (Festival de Cannes 2012)
> En compétition au Festival Entrevues de Belfort (2012)
> Festival du Nouveau Cinéma de Montréal (2012)
> Festival Biarritz Amérique Latine (2012)

Scénario : Alejandro Fadel
Image : Julián Apezteguía
Son : Santiago Fumagalli
Montage : Andrés P. Estrada,
Delfina Castagnino
Musique : Sergio Chotsourian,
Santiago Chotsourian

Avec :
Leonel Arancibia, Roberto Cowal,
Sofía Brito, Martín Cotari, César Roldan

Quelque part en Argentine, cinq adolescents s’évadent d’un centre de détention pour mineurs. Déterminés à rejoindre la grande ville, ils commencent une longue marche à travers la pampa. Ils tuent et pillent les rares personnes qu’ils rencontrent sur leur route, chassent pour se nourrir, se droguent pour s’oublier. Ils s’enfoncent dans un paysage de plus en plus hostile et accidenté et finissent par se perdre. Le groupe se disloque, et chacun devient une menace pour l’autre. La sauvagerie, jusqu’alors apanage des bêtes chassées, les contamine petit à petit...


PAROLE DE CINÉASTE

Los Salvajes fait penser à ces jeux vidéo en plateforme où plusieurs joueurs se retrouvent dans un univers inconnu, éliminent toutes les créatures qu’ils rencontrent pour progresser – hommes ou bêtes – tout en s’affrontant. Mais le cinéma est affaire d’incarnation, et c’est la force du dispositif de Los Salvajes que de réaliser cette aventure comme dans un laboratoire grandeur nature – comme en un jardin sauvage – avec des jeunes gens qui jouent des personnages inspirés de leurs vies réelles, et de filmer les péripéties de ce voyage au gré de la progression du tournage à partir d’une trame préexistante (on retrouve là aussi le modèle de l’écriture des jeux vidéo).


Ainsi, la mise en scène scrute à la manière des entomologistes la complexité des liens qui se font et se défont entre les acteurs/personnages et avec leur environnement. Il s’agit de filmer non pas les êtres, mais les relations des êtres entre eux et avec le monde qui les entoure : un plan, un raccord est toujours affaire de relation dans le film. Avec l’intuition qu’aucun de ces liens ne durera ni ne va de soi, qu’il soit antérieur ou créé au gré des circonstances (il y a d’abord celui de constituer un groupe pour s’évader ensemble).


Plus qu’un portrait de l’adolescence « sauvage », ce film est ainsi pour moi une médiation en cinéma sur l’état sauvage. Toutes les attaches, tous les rapports – amoureux, familiaux, amicaux, sacrés, sociaux ou « politiques » (hiérarchiques) – finissent par se rompre au cours du récit.


Dans ce jeu de massacre, ne reste qu’un être apeuré, mi-homme mi-bête, laissé à sa solitude – sa frayeur – originelle. Yves Bonnefoy voyait dans le regard hallucinée du Saturne de Goya qui dévore le corps de ces enfants « la vie en ce qui semble être son fond : être soit la proie, soit le prédateur ». C’est ce que semble avoir en point de mire Los Salvajes : le cinéma comme art de la prédation.



Christophe Cognet, cinéaste

Les Films


Distribution

Independencia
Tél : 09 81 96 00 79
www.independencia-societe.com


Production

LA UNIÓN DE LOS RÍOS
Agustina Llambi Campbell
Tel. +541143145442
Mob. + 5491164670452
launiondelosrios gmail.com


En VoD sur UniversCiné

Voir le film

Revue de presse - Los Salvajes

« Los salvajes » : Western métaphysique dans la pampa
Le Monde
Un article d’Isabelle Regnier

Lire l’article

« Los Salvajes » : les évasions barbares
Next-Libération
Un article de Didier Péron

Lire l’article

Un premier film argentin subjuguant
Les Inrockuptibles
Un article d’Amélie Dubois

Lire l’article

Los Salvajes est un un objet indomptable et une vraie découverte
Première
Un article de Vanina Arrighi de Casanova

Lire l’article

Un western dans la pampa argentine. Une réussite.
Studio Ciné Live
Un article de Thomas Baurez

Lire l’article

Sauvageons
Transfuge
Un article de Louis Séguin


Lire l’article

Los Salvajes, les vraies découvertes sont rares
Chronicart
Un article de J.M. 

Lire l’article

Los Salvajes : maximonstres
Bref Ciel
Un article de Thomas Messias

Lire l’article

Soutien - Los Salvajes

Ce film bénéficie du soutien de :

Logo CCAS



A télécharger


4 PAGES ACID/CCAS



© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr