Les Elus - Biographies et Filmographies

Fabianny Deschamps

Administratrice


Née en 1975, Fabianny Deschamps étudie le théâtre sous ses aspects pratiques et théoriques durant 12 ans dans des compagnies de création, puis au Conservatoire, au Cours Florent et à l’université avant de se destiner à la mise en scène.

Elle débute au théâtre comme comédienne et assistante mise en scène puis au cinéma comme décoratrice et assistante réalisation avant de réaliser elle-même ses propres courts métrages, tout d’abord des travaux assimilés au vidéo art puis des fictions : Histoires de bonsaï en 2001 (35mm, 17 minutes ). Elle rencontre à l’occasion de ce film la productrice Nathalie Trafford qui produira ses trois courts métrages suivants, En mon sein (18 min, 35mm), Le grand bassin (30min, 35mm) et La lisière (18 min, 35mm) qui seront diffusés sur France 2 et plusieurs fois primés dans les festivals internationaux . Après avoir résidé longuement au Portugal et en Chine, elle vient d’achever son premier long métrage New territories, avec Audimage Mirada.

Parallèlement à ses activités de scénariste et réalisatrice, Fabianny Deschamps a travaillé comme lectrice et consultante en scénario pour le CNC et Canal +. Elle prépare pour 2013 une série d’installations et de performances pour la Biennale d’Art Contemporain de Porto Santo, au Portugal, ainsi qu’un projet théâtral autour d’Elena Ceausescu avec sa Compagnie les garçons perdus.

Filmographie sélective :

  • Histoires de bonsaï (17 min, 35mm )
  • En mon sein (18 min, 35mm)
  • Le grand bassin (30min, 35mm)
  • La lisière (18 min, 35mm)
  • New Territories (1h35)

Philippe Fernandez

Bureau du Conseil d’Administration
- Secrétaire


Philippe Fernandez, né en 1958, a étudié l’art à l’École des Beaux-Arts et à l’Université de Bordeaux.

Il a réalisé des performances multimédias, des vidéos et des installations de 1980 à 1995, intégrant régulièrement toutes sortes d’éléments audiovisuels, et présentés dans le cadre de festivals multimédias et d’expositions collectives ou personnelles (généralement sous le pseudonyme de Yuca Ferdanzen).

Il se consacre depuis 1995 à la réalisation de films de cinéma, dont il a signé jusqu’à présent scénarios, réalisations, montages, musiques et bandes son.
Ces films ont été montrés dans de nombreux festivals internationaux.



> Courts et moyens métrages :

1998 : Conte philosophique (La caverne)

1999 : Réflexion

2004 : Connaissance du monde (Drame psychologique)


> Longs métrages :

2008 : Léger tremblement du paysage
2015 : Cosmodrama


Détails sur : www.philippe-fernandez.info

Jean-Baptiste Germain

Coprésident


Jean-Baptiste Germain est né en 1976 dans la Drôme. Après de longues études universitaires en cinéma, il débute sur des tournages en tant que régisseur puis devient assistant mise-en-scène, collaborant ainsi avec des cinéastes tels que Sandrine Veysset, Pierre Jolivet, Norman Jewison, Bruno Bontzolakis, Joël Brisse, Jacques Audiard, Valérie Mréjen… Il réalise en 2007 son premier documentaire Au pays d’Orphée, faut-il se retourner ?, une approche politique du cinéma en Bulgarie. Puis il continue sa mise en image des cinématographies de l’Est avec L’Homme de fer, mémoires d’idéaux, un documentaire remontant les années Solidarnosc par le prisme du film éponyme d’Andrzej Wajda. Le film est notamment sélectionné au Figra et à Pessac. Dahomey et Le Chant du coquelicot signent ses premiers pas dans la fiction. Ils sont sélectionnés dans de nombreux festivals : Cannes, Montréal, Buenos Aires, Nice, Dignes…
Jean-Baptiste vient de terminer un documentaire collectif Le Cinéma français se porte bien et écrit actuellement son premier long métrage de fiction Lukas et Violetta. Il est par ailleurs professeur associé en Arts du spectacle à l’université de Poitiers.


Filmographie

  • Au pays d’Orphée, faut-il se retourner ? (2007)
  • L’Homme de fer, mémoires d’idéaux (2008)
  • Dahomey (2009)
  • Le Chant du coquelicot (2011)
  • Le Cinéma français se porte bien (2012), LM (coréalisé avec Stéphane Arnoux, Aurélia Georges et Chiara Malta)
  • Le lac noir (2014), LM

Guillaume Giovanetti

Suppléant


Guillaume Giovanetti (Lyon, 1978) a d’abord coréalisé avec Çağla Zencirci plusieurs courts-métrages et documentaires au Moyen-Orient, en Asie et en Europe (parmi lesquels Ata, France/Turquie 2008 et Six, Japon/France 2009) sélectionnés dans plus de 200 Festivals dans le monde (Berlinale, Locarno, Rotterdam, Tampere, FIDMarseille, Clermont-Ferrand, etc.) et primés plus de 40 fois.

En 2012, les coréalisateurs ont achevé Noor, leur premier long-métrage (France/Turquie/Pakistan), tourné au Pakistan, qui a fait sa première dans la Programmation ACID du 65e Festival de Cannes 2012, avant d’être invité dans plus de 80 Festivals (Karlovy Vary, Busan, etc.) et de recevoir de plusieurs Grands Prix (« Chéries-Chéris », Dieppe, Festival Asiatique de New-York, Bogota (Colombie), Missisauga (Canada)) et de nombreux autres Prix (Rome, Milan, Vancouver, Dublin, Toulouse, etc.). Le film est sorti en salles en France en avril 2014, et a reçu un très bon accueil critique et public.

Le duo a récemment terminé son second long-métrage Ningen (Japon / Turquie / France), tourné au Japon et écrit en résidence à la Villa Kujoyama de Kyoto. Le film a fait sa première au Festival de Toronto TIFF 2013 et continue sa carrière en Festivals, où il a reçu plusieurs Grands Prix (Dublin, Zadar, Croatie) et de nombreux autres Prix (Festival Asiatique de Tours, Silk Road Festival, Zimbabwe Film Festival, etc.). Le film va sortir en salles en France et au Japon courant 2015.

Guillaume Giovanetti & Çağla Zencirci développent actuellement leur prochain long-métrage, pour lequel ils viennent d’obtenir la Résidence du Moulin d’Andé.

Filmographie sélective :

  • Ningen (Fiction, 2013, Japon/Turquie/France, 104’)
  • Noor (Fiction, 2012, France/Turquie/Pakistan, 78’)
  • Six (Fiction, 2009, Japon/France, 28’)
  • Ata (Fiction, 2008, France/Turquie, 26’)
  • shantyGARDENtown (Documentaire, 2007, Allemagne/France/Turquie, 21’)
  • Carnegami (Fiction, 2006, Italie, 7’)

Jean-Louis Gonnet

Administrateur


Après une année dans une école de photographie professionnelle à Genève, il passe 5 ans à l’Institut d’Arts Visuels d’Orléans où il réalise son premier film « Filming Muybridge », à partir des photographies de la décomposition du mouvement réalisées par Eadweard Muybridge.
Réalisateur de documentaires avec l’INA, puis pour des magazines culturels avec ARTE (Métropolis, Dessous des cartes) il réalise parallèlement plusieurs courts-métrages de fiction mais aussi de documentaire.
Il collabore avec la Compagnie de théâtre Merlin en tant de vidéaste.

Filmographie sélective :

  • En tournage Ciné Guimbi - production En 35
  • 2016 - Les forestiers - Scotto Prod
  • 2013 - Ados des Champs - Scotto Prod
  • 2008 - Le voyage en Afrique du Sud -TS Production
  • 2001 - Comme un seul homme -13 mn - 4A4 Prod
  • 1996 - Stigmates (co-réla Claude Duty) - Films du Saint
  • 1986 - Travailler à domicile (série documentaire) - La Sept

Emmanuel Gras

Administrateur


Emmanuel Gras est né en 1976 à Cannes. Après une licence d’Histoire, il se tourne définitivement vers le cinéma en intégrant l’ENS Louis Lumière, section Image. Diplômé de l’école en 2000, il part au Liban en tant que coopérant cinéma au Centre Culturel Français de Beyrouth et commence à travailler comme chef opérateur sur des documentaires. Depuis, il continue dans cette voie en même temps qu’il réalise ses propres films, fictions et documentaires.


Filmographie :

  • 300 hommes (LM Documentaire coréalisé avec Aline Dalbis)
  • Bovines (LM Documentaire) – 62mn
  • Soudain ses mains (CM) – 30mn
  • Tweety Lovely Superstar (Documentaire) - 18mn
  • Une Petite Note D’Humanité (CM) - 17mn
  • La Motivation ! (Documentaire) - 26mn

Frédéric Ramade

Coprésident



Né en 1968, Frédéric Ramade est auteur-réalisateur. Son moyen métrage Ode Pavillonnaire, réflexion douce amère sur la vie en pavillon, a reçu un très bon accueil de la critique lors de sa sortie en salle en 2008. Il travaille par ailleurs sur de nombreux programmes documentaires pour la chaîne Arte, et a enseigné dans la cadre des ateliers cinéma de l’Université Paris Diderot.


Filmographie sélective :

  • La Voie Rouge - fiction - 40mn
  • Ode Pavillonaire - fiction documentaire - 50mn
  • Le problème avec Tom - fiction - 21mn
  • La libération de Chinon - documentaire - 37mn


Rima Samman

Administratrice


Cinéaste née au Liban, Rima Samman vit et travaille à Paris. Titulaire d’un diplôme d’Orthoptie de la faculté de médecine Pierre et Marie Curie, elle interrompt sa thèse en sociolinguistique arabe à la Nouvelle Sorbonne pour travailler dans le cinéma.

À ses débuts, Rima Samman occupe divers postes (traduction, assistanat, script, etc.) sur de nombreux films d’auteurs parmi eux Eyal Sivan, Ziad Doueiri, Bruno Dumont et Philippe Ramos, tout en écrivant et réalisant ses propres courts et moyens métrages de fiction : Crème et crémaillère (1999), Carla (2001), Hier encore (2006).

En 2009, elle crée la société de production Filigranes Films, au sein de laquelle elle réalise ses vidéos : Venise n’est pas Mexico (2009), L’Angleterre contre l’Argentine (2010), Rien ne s’oppose à la nuit (2011), Rien que le bruit de la mère (2012), Fenêtres ouvertes de Jean Renoir (2013), je serais absent (2013), In the mood of desire (2014), etc. ; et dirige la collection Photographes de notre temps, série de portraits filmés d’artistes contemporains pour le compte de Filigranes, maison d’édition de livres d’artistes.

Outre ses activités de scénariste, réalisatrice, vidéaste, monteuse et productrice, elle enseigne le cinéma arabe à L’INALCO, anime des ateliers de cinéma et siège en tant que membre de jury dans plusieurs commissions de films.

Actuellement, Rima Samman développe avec Maria de Medeiros l’écriture de son premier long métrage de fiction D’où viennent les enfants, qui a bénéficié d’une bourse d’écriture de l’Association Beaumarchais-SACD.

Filmographie sélective :
1999 - Crème et crémaillère
2001 - Carla
2006 - Hier encore
2009 - Venise n’est pas Mexico
2010 - L’Angleterre contre l’Argentine
2001 - Rien ne s’oppose à la nuit
2012 - Rien que le bruit de la mère
2013 - Fenêtres ouvertes de Jean Renoir
2013 - Je serais absent
2014 - In the mood of desire

www.rimasamman.com

Anna Roussillon

Suppléante

Anna Roussillon est née à Beyrouth en 1980, a grandi au Caire et s’est ensuite installée à Paris. Elle a, en vrac, étudié la philosophie, la linguistique, la langue arabe et la réalisation documentaire à Lussas en Ardèche. Agrégée d’arabe, elle enseigne cette langue à Lyon et a travaillé, en parallèle, pendant quatre ans à son premier long-métrage documentaire « Je suis le peuple », qui est sorti en salles en France en janvier 2016 après avoir circulé dans de nombreux festivals. Elle développe également une pratique d’ateliers de réalisation avec différents types de publics et commence à collaborer sur des projets cinématographiques amis comme opératrice image.

Filmographie :

Portrait(s) en ton absence (2008) 20’
Je suis le peuple (2014) 111’

Idir Serghine

Administrateur



Idir Serghine suit d’abord des études de philosophie puis s’essaie un peu au journalisme. C’est par la suite vers le cinéma qu’il se tourne pour mettre en scène plusieurs fictions. Ce désir donne naissance à deux courts métrages, « Issa » et « Ce monde ancien » primés dans divers festivals mais aussi le moyen métrage « Le funambule ». A ce jour, il écrit en résidence au moulin d’Andé son futur long-métrage et prépare un nouveau court-métrage.



2014 Ce monde ancien (30 mn)
2008 Le funambule (55mn)
2004 Issa (18mn)
2003 Journal intime de Luc Mallet (55mn)

Mehran Tamadon

Bureau du Conseil d’Administration de l’ACID
- Trésorier






Né en Iran, Mehran Tamadon quitte son pays natal avec sa famille à l’âge de12 ans, pour se rendre en France en 1984. C’est là qu’il se forme à son premier métier, architecte, à l’École d’architecture de Paris - La Villette. Au début des années 2000, il repart vivre quatre ans en Iran et se consacre dans un premier temps à son métier d’architecte. Il réalise ensuite une installation d’art conceptuel au Musée d’art contemporain de Téhéran et publie deux essais en langue persane, Moments d’agonie (2003) et L’amitié (2005).

Durant son séjour en Iran, il se lance également dans une autre aventure, celle du cinéma, avec un premier moyen-métrage documentaire ( Behesht Zahra - Mères de Martyrs ) puis un long métrage, Bassidji (sorti en salle en 2010) où il tente de rentrer en dialogue avec les défenseurs de la République islamique d’Iran. Il poursuit sa démarche d’altérité dans Iranien (sorti en salle en 2014) où il convainc quatre mollahs à venir avec lui dans un huis clos pour mener une véritable expérience sur les possibilités du vivre ensemble, malgré leurs convictions différentes. Les films de Mehran Tamadon ont été récompensés par plusieurs festivals internationaux notamment par le Grand Prix du Cinéma du Réel et le Prix Buyens Chagoll de Visions du Réel en 2014.

Régis Sauder

Vice-président


Régis Sauder est né en 1970, à Forbach et vit aujourd’hui à Marseille. Après des études de neurosciences, il s’oriente vers le cinéma documentaire. Il réalise de nombreux films dont deux long-métrages sortis en salles. Il a également réalisé des installations pour le théâtre et les musées.

Filmographie

Être là, long-métrage documentaire, 2012
Nous, princesses de Clèves, long-métrage documentaire, 2011
Je t’emmène à Alger, 2009
L’année prochaine à Jérusalem, co-réalisé avec Julie Aguttes, 2008
Avortement, une liberté fragile, 2004

Installations

Épopée du grand Nord, scénographie et installation vidéo, cie L’entreprise- François Cervantes, Scène Nationale du Merlan, création juin 2015.
2031 en Méditerranée, nos futurs, installation vidéo à Villa Méditerranée dans le cadre de Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture.

Présentation

L’ACID, Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion, est une association de cinéastes qui depuis 1992 soutient la diffusion en salles de films indépendants et œuvre à la rencontre entre ces films, leurs auteurs et le public.

La force du travail de l’ACID repose sur son idée fondatrice : le soutien par des cinéastes de films d’autres cinéastes, français ou étrangers.

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr