Vous reprendrez bien un peu d’ACID ?

Publié le 7 novembre 2012

A Toulouse, du 20 au 28 novembre, il y a un accent qui va avoir beaucoup d’importance. C’est l’accent sur le A de « L’ Amour à 20 ans », une programmation de films remplis d’histoires d’amour juvéniles. En effet, la Cinémathèque de Toulouse fête les 20 ans de l’ACID.

Quèsaco l’ACID ? C’est l’Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion. Un groupe de cinéastes qui se démènent pour faire connaître des films qui ne sont pas produits par les gros groupes internationaux et diffusés dans de grandes salles à pop-corn. Ce qu’on appelle « les films d’auteur » et qui font la richesse du cinéma français. En vingt ans, l’ACID a mis les pieds dans le plat, ébouriffé les stratagèmes du tout-commercial et soutenu 450 d’entre eux. Pour cet anniversaire, la cinémathèque de Toulouse propose une sélection soutenue par l’association. Citons entre autres L’Esquive, d’Abdellatif Kechiche, ou l’ovni Travolta et moi, de Patricia Mazuy. Certaines des projections sont suivies de débats. C’est aussi l’occasion de rencontrer les deux invités de l’événement, les réalisateurs Yves Caumont (L’Oiseau, avec Kiberlain, c’est lui) et Manuel Poirier (souvenez-vous de Western, avec Sergi Lopez), qui viennent chacun avec un de leurs films sous le bras.

L’amour à 20 ans . Du 20 au 28 novembre 2012, à la Cinémathèque de Toulouse.

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr