Filmer une vie : le montage en quête de sens

Le jour de ses seize ans, Marusya s'est fait la promesse d'en finir avec la vie avant l'année écoulée. Mais, au cœur de cette « Russie de la déprime », elle fait la rencontre de Kimi dont elle tombe éperdument amoureuse. Pendant douze ans, elle va filmer leur couple, capturer l'euphorie et la dépression, la rage de vivre et le désespoir de leur jeunesse muselée par un régime violent et autocratique.


La séance ACID POP se déroule en 3 temps :


1. Masterclass de Qutaiba Barhamji et un.e cinéaste de l'ACID


2. Projection de HOW TO SAVE A DEAD FRIEND


3. Débat avec le public autour du film


Filmer une vie : le montage en quête de sens  


Filmer son environnement le plus proche pendant de nombreuses années permet un voyage intime, social mais aussi technique, suivant l'évolution des appareils de prises de vue. Quand le matériau filmé s'étend sur une longue période, voire sur une vie entière, comment agencer ces images pour leur donner une forme mémorielle, artistique ou même politique ? Quand les images ne sont pas pensées initialement comme matériau cinématographique, comment le montage parvient-il à leur donner du sens ? 

A télécharger

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser