Présentation

"Pourquoi avons-nous besoin de tant d'histoires, de tant d'images ? Pourquoi ce désir d'être assis dans l'obscurité, de fixer l'écran où d'autres vivent, sans que nous puissions répondre à leurs paroles, nous mêler à leurs actes ?

Pourquoi sommes-nous si sensibles à ces vies qui nous échappent ? Pourquoi rions-nous ? Pourquoi pleurons-nous ?

La réponse semble évidente : parce que le cinéma est un art.

Pourtant cette évidence est aujourd'hui violemment combattue, renvoyée au grenier poussiéreux des illusions, voire des utopies, niées par l'économie actuelle du cinéma. Aujourd'hui, l'essentiel des recettes se concentre sur de moins en moins de films capables par leur puissance financière d'occuper une partie si importante de la surface commerciale que tous les autres films sont repoussés dans une périphérie géographique et économique leur interdisant, de fait, de rencontrer leur public (...)

(...) Il s'agit donc pour les cinéastes de résister, de ne pas se laisser imposer une morale qui n'est pas la leur : une morale qui ne pense qu'en termes de classement, de hiérarchie, d'exclusion, d'argent. Depuis toujours dans le cinéma français la marge et le centre sont intimement liés, indissociables. Toucher l'un, c'est atteindre l'autre. Henri Langlois avait fondé sa morale sur l'idée que « tous les films sont égaux ». Il n'en est pas d'autre qui vaille.

Il s'agit donc pour les cinéastes de résister. Résister en donnant une vraie chance à tous les films d'être vus." 

                              

Extrait du Manifeste Résister, signé en novembre 1991 par 180 cinéastes

                                                                                   ___


En 1992, l'ACID naît suite à ce manifeste.

Des cinéastes souhaitent rompre l'isolement de tous les acteurs de la chaîne cinématographique en inventant un outil qui ferait le lien entre cinéastes, distributeurs, salles, publics. Ils décident de soutenir les films d'autres cinéastes, d'écrire des textes, de convaincre des distributeurs, des exploitants de s'intéresser à ces films. Ils inventent de nouvelles manières de faire pour soutenir la diffusion du cinéma indépendant : prévisionnements en régions pour les programmateurs, accompagnement régulier des films par les cinéastes. 

Ils proposent aussi au CNC des mécanismes plus adéquats d'aides à la distribution et l'exploitation des films indépendants.


Fiction, documentaire, essai, expérimental : les cinéastes présents à l'ACID ont toujours choisi les films avec une seule règle : le coup de cœur, la conviction de la nécessité de regarder là où les autres ne veulent ou ne peuvent pas regarder, et de l'importance à long terme de ce geste là. 


Aujourd'hui, ce geste n'a rien perdu de sa nécessité. Les chiffres mirobolants de la fréquentation cinématographique cachent une concentration massive, des difficultés accrues de production et de diffusion pour les œuvres les plus audacieuses. 


En 2017, l'ACID est une association regroupant une centaine de cinéastes, un lieu d'échanges sur le cinéma, de réflexion et de solidarité où se rencontrent des cinéastes de tous âges et de tous horizons.


L'ACID EN QUELQUES CHIFFRES...


25 ans d'une chaîne de cinéastes indépendants, bénévoles et solidaires

45 films accompagnés en 2016 

Une section parallèle du Festival de Cannes : 40 séances, 90 intervenants, et l'accueil de 849 exploitants, 260 festivals, 75 distributeurs français et internationaux, 120 journalistes

Un réseau de 350 salles partenaires dont 189 adhérentes : 3100 séances programmés

Un réseau de spectateurs relais adhérents sur tout le territoire

Un réseau de 60 festivals, universités, lieux culturels dans 18 pays

Un acteur de l'éducation à l'image : 422 rencontres, ateliers, master classes, organisés et pris en charge en 2016

Une expertise sur la diffusion pour les cinéastes en France et à l'international

La voix des cinéastes dits « de la diversité" et une force de propositions politiques dans toutes les concertations professionnelles


Publié le dimanche 13 août 2017
Mis à jour le mardi 17 octobre 2017

Voir aussi

Recherche