Magazine

Paroles de programmateurs

    Paroles de programmateurs

    À propos de Finding Phong

    de Jean-Marc Delacruz

    Finding Phong m’a replongé dans les images d’un film que j’aime beaucoup L’Année des Treize lunes de Rainer Werner Fassbinder où déjà se jouait l’enjeu du changement de sexe, du désir et de la recherche de l’identité. Venez faire le voyage avec ce film, on en ressort différent et grandi.

    À propos du film : Finding Phong

    lire
    Paroles de programmateurs

    À propos de Fix Me

    de Willy Durand

    Raed Andoni réclame pour lui la liberté d'être en dehors de tout groupe et de toute idéologie. Il réclame une indépendance que chacun se doit de conquérir pour mieux affirmer sa singularité dans un monde qui n'entend pas lui laisser la moindre place pour s'exprimer, donc exister.

    À propos du film : Fix ME

    lire
    Paroles de programmateurs

    À propos du Dernier été de la Boyita

    de Carine Quicelet

    Un film pudique, au traitement sensible, sur un sujet étonnant et peu traité au cinéma : la découverte par un adolescent de sa spécificité physique.

    À propos du film : Le Dernier été de la Boyita

    lire
    Paroles de programmateurs

    À propos du Temps des Grâces

    de Michel Caré

    Cinéma de province, cinéma de quartier, de banlieue, de rencontres, de convivialité, nous avons plaisir à programmer le temps des grâces, film documentaire qui pose les enjeux de l’agriculture, de la terre, des paysans, de l’avenir.

    À propos du film : Le Temps des grâces

    lire
    Paroles de programmateurs

    À propos de Suite parlée

    de André Oskola

    La première chose qu’on peut demander à un responsable de salle de cinéma, c’est d’être à l’écoute des œuvres et de leurs concepteurs, puis de faire tout son possible pour attiser la curiosité du spectateur.

    À propos du film : Suite Parlée, récits de souvenirs enfouis

    lire
    Paroles de programmateurs

    À propos de Rachel

    de Anne-Marie Faucon

    Un film de Simone Bitton est toujours un bonheur et celui-là contient à lui seul tout ce qui fait la raison d'être de nos salles quand le travail de l'image, rigoureux, magnifique, poétique, met la forme au service du sens pour mieux interroger nos vies, nos engagements comme notre silence.

    À propos du film : Rachel

    lire
    Paroles de programmateurs

    À propos de Moscow Belgium

    de Catherine Heller

    Moscow, Belgium est de ces films que l'on regarde avec un sourire de complicité, de reconnaissance et de plaisir aux lèvres.

    À propos du film : Moscow Belgium

    lire
    Paroles de programmateurs

    À propos de Je suis de Titov Veles

    de Christophe Duthoit

    Le travail sur les couleurs, la composition des plans et la rigueur des cadres confèrent au film une incroyable force cinématographique.

    À propos du film : Je suis de Titov Veles

    lire
    Paroles de programmateurs

    À propos de Kommunalka

    de Gérard Gendrau

    Dans cet appartement collectif à Saint Petersbourg, la photographe a fait la connaissance d’un microcosme, une humanité qui y vit de concessions et de résignation, mais digne.

    À propos du film : Kommunalka

    lire
    Paroles de programmateurs

    COBY : Devenir soi-même

    de Clara N'Dambani

    Au regard des qualités cinématographiques de COBY et des enjeux qu’il cristallise, le festival Ciné-Rebelle, qui pour cette édition 2018 explore la thématique « briser le silence » dans son volet de programmation documentaire, présentera le film en avant-première le vendredi 23 mars à 20h30 au Cinéma Les Lumières de Nanterre, en présence du réalisateur et en partenariat avec l’ACID.

    À propos du film : Coby

    lire

Recherche