Magazine

3 FILMS ACID DANS L'EDITION 2019 DE YOUNG FRENCH CINEMA

Trois films ACID font partie de l'édition 2019 de YOUNG FRENCH CINEMA : Il se passe quelque chose de Anne Alix, Cassandro the Exotico! de Marie Losier, L'Amour debout de Michael Dacheux.

lire la suite

Publié le jeudi 01 janvier 1970

À LA UNE

Comme si vous y étiez

  • 30 janvier 2019

Sortie Nationale
  • 15 janvier 2019

Rencontre
  • 06 décembre 2018

Rencontre

Rencontre

Reprise ACID CANNES

Reprise ACID CANNES

Festival
  • 07 octobre 2018
  • 05 octobre 2018

Reprise ACID CANNES
  • 05 octobre 2018
  • 30 septembre 2018

Festival
  • 29 septembre 2018
  • 27 septembre 2018

Reprise ACID CANNES
  • 23 septembre 2018
  • 21 septembre 2018

Reprise ACID CANNES
  • 19 septembre 2018

Sortie Nationale
  • 12 septembre 2018

Sortie Nationale

L'ACID s'engage

Agrément de l’offre promotionnelle d’UGC Illimité

Communiqué du BLOC - 16 avril 2018

Agrément de l'offre promotionnelle d'UGC Illimité : en renonçant à sa fonction de régulation, le CNC approuve la perte de valeur des ayants droit.

Le BLOC s'insurge de la modification de l'agrément de l'offre UGC illimité, qui autorise la diminution du prix de référence sur lequel est basée la rémunération des ayants droit, alors que selon les éléments à notre disposition, le prix des abonnements est, lui, maintenu (sauf pour les 12 premiers mois des nouveaux abonnements) ! 

La suppression, en mai 2017 - sans aucune concertation ni information - de la commission d'agrément des formules d'accès illimité au cinéma qui permettait d'associer les ayants droit aux questions de rémunération, se révèle, comme le craignait le BLOC, lourde de conséquences.

Les deux courriers du BLOC au CNC sur cette question, le 13 octobre et le 15 mars, sont restés sans réponse. Cette absence de transparence de la part de l'instance de régulation du secteur ne peut qu'interroger.

Une fois de plus, et comme pour la modification du prix de référence de la formule CinéPass des cinémas Gaumont Pathé aucune concertation n'ayant eu lieu sur ce sujet avec nos organisations, nous découvrons cette décision a posteriori, alors qu'au vu du poids des cartes illimitées dans la structure des entrées des films issus de la filière indépendante, toute modification tarifaire sur le sujet a un impact important sur l'équilibre économique de cette dernière.

Cette décision s'inscrit dans la continuité logique de l'arrêt par le CNC, à la demande de la grande exploitation, des Assises pour la diversité du cinéma, qui devaient entre autres porter sur le partage de valeur.

Nous faisons une nouvelle fois le constat que la filière indépendante, pourtant représentante de la création et de la diversité cinématographique en France, n'est pas écoutée par les pouvoirs publics.

A quand une réelle concertation ? A quand une réelle régulation ?  

Ce type de pratiques unilatérales et abusives met en exergue la nécessité d'une régulation de la salle et l'enjeu de conditionner la chronologie de la salle à la signature d'accords professionnels, comme l'a demandé le BLOC dans son courrier à la Ministre.


Communiqué

APPEL EUROPEEN DES ACTEURS DU CINEMA ET DE L’AUDIOVISUEL POUR LE RESPECT DES LOIS, DES CONVENTIONS COLLECTIVES, ACCORDS ET REGULATIONS EN VIGUEUR

Communiqué - 17 janvier 2019


Nous, signataires de cet appel, soutenons pleinement le combat de nos amis danois de Create Denmark, qui rassemble un grand nombre d'organisations représentant la création cinématographique et audiovisuelle au Danemark, et appelons à ce que tous les diffuseurs, éditeurs, producteurs opérant en Europe aient l'obligation de respecter les législations, conventions collectives, accords et régulations en vigueur dans chaque Etat membre.


N'oublions jamais que c'est bien de notre souveraineté dont il s'agit !


Ce qui est en jeu, c'est la légitimité de nos lois, de nos régulations, des écosystèmes vertueux que nous avons battis, années après années, et qui garantissent nos multiples identités nationales, régionales qui, toutes ensemble, composent la diversité culturelle européenne.

Nous sommes évidemment ravis de voir arriver de nouveaux acteurs et de nouveaux apports de financement dans la création européenne. Mais à une condition qui est vitale: que les différents nouveaux diffuseurs, éditeurs, producteurs, quels que soient leurs modèles économiques, leurs actionnaires ou leurs modes de diffusions, comprennent et acceptent qu'il n'y a pas de création sans respect de tous les acteurs de la filière. Les principes essentiels d'équité, de transparence, de légalité des productions et diffusions réalisées en Europe ne peuvent en aucun cas être sacrifiés sur l'autel de nouveaux financements.


Ceux qui font vivre la création européenne seront toujours unis pour défendre leur souveraineté à travers le respect de leurs lois et conventions, et ne céderont jamais à des rapports de forces déséquilibrés qui, à force de contrats opaques et de clauses illégales, mettent en péril la survie de nos talents, de nos acteurs culturels, de nos techniciens : la richesse de notre secteur.


Le 17 janvier 2019


Cet appel reste ouvert. 

Les organisations qui souhaiteraient rejoindre cette initiative sont invitées à le faire : lgirre@larp.fr

  • AAPCA - Association des Administrateurs de Production Cinéma et Audiovisuel
  • ACFDA - Association des Chargés de Figuration et de Distribution Artistique
  • ACID - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion
  • ADAMI - Société civile pour l'Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes
  • ADC - Association des chefs Décorateurs de Cinéma
  • ADM - Association Des Mixeurs
  • ADP - Association des Directeurs de Production
  • ADPP - Association des Directeurs de Post-Production
  • AFAR - Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction
  • AFC – Association Française des Directeurs de la photographie Cinématographique
  • AFCCA - Association Française des Costumiers du Cinéma et de l'Audiovisuel
  • AFCS - Association Française des Cadreuses et Cadreurs Steadycam
  • AFR - Association Française des Régisseurs du cinéma et de l'audiovisuel
  • AFSI – Association Française du Son à l'Image
  • AOA - Assistants Opérateurs Associés
  • L'ARP - Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs
  • CST - Commission Supérieure Technique de l'image et du son
  • ECSA – European Composer and Songwriter Alliance
  • Europa Distribution - European network of film distributors
  • FERA – Fédération Européenne des Réalisateurs de l'Audiovisuel
  • FICAM - Fédération des Industries du Cinéma, de l'Audiovisuel et du Multimédia
  • FSE - Federation Screenwriters Europe
  • Groupe 25 Images
  • La Guilde Française des Scénaristes
  • LMA - Les Monteurs Associés
  • LSA - Les Scriptes Associés
  • SDI – Syndicat des Distributeurs Indépendants
  • SFA-CGT - Syndicat Français des Artistes Interprètes
  • SRF – la Société des Réalisateurs de Films
  • UPC - Union des Producteurs de Cinéma
  • UCMF - Union des Compositeurs de Musique de Films

EUROPEAN APPEAL OF AUDIOVISUAL AND CINEMA STAKEHOLDERS FOR COMPLIANCE WITH APPLICABLE LAWS, COLLECTIVE AGREEMENTS AND REGULATIONS


As signatories of this appeal, we fully support the combat of our friends in Create Denmark, which gathers a large number of organizations representing cinematographic and audiovisual creation in Denmark, and demand that all broadcasters, media service providers, and producers operating in Europe be required to comply with applicable laws, union rules, and collective agreements, and regulations in each Member State.


Let us never forget that our sovereignty is at stake!

The legitimacy of our laws, rules and virtuous ecosystems is in peril. We have built them year after year, and they ensure the representation of our multiple national and regional identities whose variety composes Europe's cultural diversity.

We are glad to welcome new players and new financing into the European creative arena, but on one condition: that the various broadcasters, media service providers, and producers, whatever their economic models, shareholders, or broadcasting models, understand and accept the fact that there can be no creation without respect for all the stakeholders of the industry.


The essential principles of the equity, transparency, and legality of European production and broadcasting cannot be sacrificed on the altar of new financing. The stakeholders of the European creative industry will always be united to defend their sovereignty through their laws and agreements, and they will never surrender to unbalanced power relationships which, through opaque contracts and illegal clauses, jeopardize our talents and our technical industries, that is to say, the survival of our sector's diversity.


January 17, 2019


This call remains open.

The organizations which would like to join are welcome to sign it : lgirre@larp.fr


Communiqué

Du côté des adhérents

Thunder Road

Un film de Jim Cummings

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
Sortie DVD le 8 février

Actu - Adhérent

Sans Adieu

Un film de Christophe Agou

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
Sortie DVD le 20 novembre

Coby

Un film de Christian Sonderegger

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
Sortie DVD le 4 septembre

L'Usine de rien

Un film de Pedro Pinho

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
Sortie DVD le 3 juillet

Psiconautas

Un film de Alberto Vázquez et Pedro Rivero

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
Sortie DVD le 5 juin

Pour le réconfort

Un film de Vincent Macaigne

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
Sortie DVD le 2 avril

Jamais trop d'ACID

En mars 1993, sortait "Parfois trop d'amour", le premier film à bénéficier du soutien de l'ACID dés avant sa sortie.

À l'époque, l'agence était en mission de préfiguration, Jean-Pierre Thorn en était le président et l'affaire "Border Line" encore dans toutes les têtes, les fondateurs se réunissaient à la S.R.F., rue du faubourg Saint Honoré et chacun se demandait comment rallier à la cause de l'ACID ceux que tous considéraient comme des alliés potentiels, voire naturels mais dont la plupart se demandaient encore où cette bande de réalisateurs voulait en venir.

Quand j'ai rencontré les fondateurs de l'ACID, je traînais mon film depuis plus d'un an sans grand espoir de le voir sortir un jour, persuadé qu'il n'intéressait personne, que je l'avais raté et que mon expérience de réalisateur s'arrêterait là, ce sont les réalisateurs de l'Agence qui m'ont fait prendre conscience que mon film était digne de plus d'intérêt. 

Ce jour là, l'ACID s'est révélé euphorisant.

Le travail a été fait, aussi bien qu'il pouvait l'être, et le film est sorti, ce qui ne serait jamais arrivé sans l'ACID, il a donc été montré et vu, à Paris et en province, ce qui était le premier objectif de l'agence: sortir différemment des films différents. La tournée des débats a commencé, courte en ce qui me concerne, mais assez longue pour rencontrer des spectateurs un peu partout, parler avec eux et apprendre car j'ai sans doute appris plus dans les discussions autour du film qu'en faisant le film lui-même, je pouvais évaluer précisément comment chaque séquence était lue, perçue, si ce que j'avais voulu raconter était entendu ou pas. 

L'ACID révélait aussi des vertus pédagogiques.

Depuis, l'Agence s'est développée, elle a fédéré autour d'elle des énergies de tous les maillons de la chaîne cinématographique, et malgré les accrocs, les coups de mou, les espoirs déçus et les difficultés à vivre, elle a permis que le cinéma indépendant existe un peu plus et un peu mieux dans le paysage, là, surtout où il était le plus menacé, où il avait parfois disparu, dans les villes petites ou moyennes, à la campagne.

Je ne sais combien de films sont sortis en salles, ont rencontré des publics qu'ils n'auraient jamais connus sans l'Agence, mais je sais qu'un lien s'est recréé entre des cinéastes, des programmateurs et des spectateurs. On sait maintenant dans le marais poitevin que Robert Guédigian ou Malik Chibane existent, qu'ils font des films importants et qu'on pourra les voir et en parler à Melles ou à Saint-Pierre d'Oléron.

C'est grâce à toutes ces énergies, à tous ces films, à toutes ces rencontres, à tous les espoirs levés par l'ACID que j'ai pu faire un nouveau film, qu'il ait pu être produit par un producteur indépendant, distribué par un indépendant et qu'il sorte dans des salles indépendantes. L'histoire de "Pour Rire !" est intimement liée à celle de l'ACID et je crois que sans l'agence, ce film n'existerait pas. 

Aujourd'hui, l'ACID est à un tournant de son existence, son statut, probablement, va changer mais quel qu'il soit, il faudra garder vivants les liens créés, continuer à travailler sur la base du plaisir de voir des films, de la joie de les montrer à d'autres et de l'intérêt d'en parler avec des spectateurs. 

L'ACID n'a jamais été un outil comme un autre, née du désir et de la lutte, elle est devenue plus qu'une agence de diffusion, elle est une entité vivante, avec une personnalité propre, qu'on aime plus ou moins selon les périodes mais qui existe et qu'en aucun cas on ne peut laisser disparaître car elle est devenue indispensable et irremplaçable par le savoir-faire accumulé et les liens tissés entre tous les acteurs du cinéma indépendant.  



le 2 décembre 1996


Lucas Belvaux

 - 

Cinéaste


Archive

« T'as essayé l'ACID ? »

Avril 2004, Bruxelles, mixage de « QUAND LA MER MONTE… » , je me demande si mon ami est sérieux à l'autre bout du téléphone…

« A.C.I.D : Agence du cinéma indépendant pour sa diffusion »

J'appelle… C'est la veille de la clôture de la programmation … 

C'est comme cela que Yolande et moi débarquons sur la croisette avec nos 5 bobines sous les bras…

Sur les bords de la Méditerranée, nous sommes accompagnés. 

Le principe de l'ACID repose sur le soutien du film par d'autres cinéastes… Nos tuteurs à nous se prénomment Marie et Joël…

Cannes, Dimanche 16 Mai 2004… Cela restera à jamais la date de la première projection publique de « QUAND LA MER MONTE… »…

Il est 11h du matin, nous sommes en périphérie cannoise dans un cinéma qui s'appelle « LE STUDIO 13 »… 

C'est bien ici qu'une petite marée commence à monter !

Comment négliger aujourd'hui l'importance d'une projection au milieu de spectateurs, de directeurs de salles, et de distributeurs, au sein de ce qui demeure le plus grand festival de cinéma du monde ?

Dans « ACID » , il y a le « D » à la fin… 

Sinon, cela devient ACI… 

Si cette position est privilégiée par la plupart de spectateurs de salles obscures, c'est pourtant bien debout que des cinéastes filment pour tenter de proposer d'autres images et d'autres sons dans un monde où l'uniformité de pensée, le formatage et le politiquement correct guettent…

« D » comme « DIFFUSION » , parce que ce n'est pas vrai qu'il y a toujours automaticité de désir du public pour les films à gros budgets marketing. 

Un public peut souhaiter aussi voir des films innovants, différents, malgré la sous-exposition grandissante du cinéma que nous défendons. Les films estampillés ACID le prouvent aujourd'hui.

Indépendance ? 

Il est amusant de penser qu'au cinéma on ne choisit pas ce statut… 

C'est finalement l'absence de « gros décideurs » dans le montage financier d'un film qui induit ce constat. 

Plutôt que de le subir, nous avons choisi de le revendiquer.

Cela fait déjà 13 ans !

13 années jamais dirigées par les tenants d'un discours dominant indexé sur les seules premières lignes du box-office.


Gilles Porte

 - 

Cinéaste


Edito Cannes

Vidéos

Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo

" Et le cinéma, je sais bien pourquoi je l’ai adopté... Pour qu’il m’apprenne à toucher inlassablement du regard à quelle distance de moi commence l’autre. "

Serge Daney

La parole à

Paroles de programmateurs

À propos de Je suis de Titov Veles

de Christophe Duthoit

Le travail sur les couleurs, la composition des plans et la rigueur des cadres confèrent au film une incroyable force cinématographique.

À propos du film : Je suis de Titov Veles

lire
Paroles de cinéastes

À propos de Mange ceci est mon corps

de Marie-Claude Treilhou

Ce film marque une rupture franche et déterminée avec le naturalisme ambiant, qui piège tout le monde au cliché. Il nous parle, poétiquement, prophétiquement, d'un rapport métaphysique entre le nord et le sud, le noir et le blanc, le riche et le pauvre.

À propos du film : Mange ceci est mon corps

lire
Paroles de cinéastes

À propos de Nulle part, terre promise

de Dominique Boccarossa

Jusqu'où ? Le film de FINKIEL pose la question obsédante du devenir de l'homme dans une société qui accepte - sous la contrainte du produire plus pour consommer sans modération - son absence d'humanité.

À propos du film : Nulle part, terre promise

lire
Paroles de cinéastes

À propos des Étrangers

de Charles Castella

A l'heure où la guerre tonne dans les balkans, où les horreurs de l'épuration ethnique se propagent en Europe, le film de Philippe Faucon résonne d'une étrange façon. La partie centrale des Etrangers décrit la vie de jeunes français chez les casques bleus et leur quotidien au camp près de Bihac alors que Serbes et Bosniaques s'affrontent dans les montagnes alentour.

À propos du film : Les Etrangers

lire
Paroles de programmateurs

À propos de Suite parlée

de André Oskola

La première chose qu’on peut demander à un responsable de salle de cinéma, c’est d’être à l’écoute des œuvres et de leurs concepteurs, puis de faire tout son possible pour attiser la curiosité du spectateur.

À propos du film : Suite Parlée, récits de souvenirs enfouis

lire
Paroles de cinéastes

À propos des Harmonies Werckmeister

de Serge Le Peron

Il y a les films de genre (film noir, fantastique, musical, social…), et il y a des films qui les dépassent. Werkmeister Harmonies est de ceux-là : il faudrait même dire à propos du dernier film de Bela Tarr, qu'il les surpasse.

À propos du film : Les Harmonies Werckmeister

lire

Dossiers

Recherche