2 Automnes 3 Hivers

Un film de Sebastien Betbeder

2 Automnes 3 Hivers

Un film de Sebastien Betbeder

France - 2013 - 90 min

À 33 ans, Arman a décidé de changer de vie. Pour commencer il court. C’est un bon début. Amélie poursuit la sienne (de vie) et court, elle aussi. La première rencontre est un choc. La seconde enverra Arman à l’hôpital mais sera le début de leur aventure.

Benjamin est le meilleur ami d’Arman. Un soir il s’écroule dans une haie de laurier et se retrouve lui aussi à l’hôpital. Un grave incident qui pourtant fera son bonheur.

Durant 2 automnes et 3 hivers, dans les vies d’Amélie, Arman et Benjamin se succèdent les rencontres, les accidents, et beaucoup d’histoires (d’amour mais pas que…)


Avec :
Vincent Macaigne , Maud Wyler , Bastien Bouillon , Audrey Bastien , Thomas Blanchard , Pauline Etienne , Jean-Quentin Châtelain et Olivier Chantreau

Sorti le 25 décembre 2013

À propos de 2 Automnes, 3 hivers

Le film commence avec un barbu déprimé qui fait un footing à Paris, parce qu'il sait pas quoi faire de ses journées. On pourrait s'attendre au pire. Et le pire arrive en effet. Sauf qu'on en rit beaucoup. De ce point de vue là, 2 Automnes 3 hivers est une comédie réussie. 

C'est un film plein de vie, et qui flirte avec la mort. Alors rien d'étonnant à croiser sur une route enneigée le fantôme de papa. Ni de discuter avec l'esprit de sa sœur. De ce point de vue là, 2 Automnes 3 hivers est un film fantastique.

L'histoire est racontée de manière originale : les personnages parlent parfois à la caméra, citant Eugene Green, Judd Appatow, ou Michel Delpech. Pourtant le film n'est jamais prisonnier de ses références. Sincère, personnel, et sans posture, il suit son chemin. Son apparente simplicité me rappelle les films de Truffaut. De ce point de vue là, 2 Automnes 3 hivers est un beau film. 

Je crois que le sujet du film, c'est le couple. Ce que ça implique d'aimer quelqu'un, et ce à quoi il faut parfois renoncer. Mais peut-être pas. En tout cas, c'est une émouvante histoire d'amour. 

Les moyens. J'imagine qu'il y en a eu très peu. En fait, on ne s'en rend pas compte. C'est même une des réussites du film : la mise en scène est en adéquation avec son économie. De ce point de vue là, c'est une super production. 

Un film, c'est aussi souvent le portrait de son auteur, de ses acteurs, et aussi de tout ce qui échappe au réalisateur, et qui permet de dresser le portrait d'une époque. Et de ce point de vue là, 2 Automnes 3 hivers est aussi un très beau documentaire. 

Namir Abdel Messeeh

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

À propos de 2 Automnes, 3 hivers

C'est un film où il ne se passe presque rien. Juste un léger décalage entre la vie et son récit. Subtilement construit, dans un jeu constant entre le dit et le montré, dans une théâtralité à la fois grave et frivole, Deux automnes, Trois hivers nous déplace dans un intervalle où nous attrapons des étincelles d'émotion qui jaillissent d'une mise en scène en apesanteur. Derrière chaque plan, Beckett et Marivaux main dans la main, font le gué pour nous surprendre et déjouer une forme qui se répète sans se redire. Miracle à la française où l'intelligence et l'humour dament le pion aux gros budgets pour saisir le 7eme art à pleine main, dans l'amour des petits textes ciselés, des décors invisibles, et des sentiments incarnés avec élégance par des acteurs terriblement vivants.


Daisy Lamothe

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

À propos de 2 Automnes, 3 hivers

(...) La montée en puissance de Sébastien Betbeder (Nuage, Les Nuits avec Théodore) avec cette comédie d'une délicieuse légèreté, drôle de bout en bout mais inscrite de plain-pied dans la réalité.

Catherine Heller

 - 

Programmatrice


L'Ecran Saint Denis
Paroles de programmateurs

À propos de 2 Automnes, 3 hivers

Il y a quelque chose de revigorant dans le ton de ce film au charme fou, un petit vent frais de liberté, décoiffant, stimulant, on en sort les neurones en éveil, le coeur en émoi, et un sourire aux lèvres. Il y a des films qui se créent hors système, sur la seule force d'un désir, un cinéma assez amoureux du public pour oser l'entraîner vers l'aventure émoustillante de chemins non balisés, avec l'a priori vivifiant que le spectateur est ouvert à toutes les découvertes. 2 automnes, 3 hivers n'a pas été fait avec de gros moyens financiers, pourtant c'est une gourmandise et l'on n'en revient pas de pouvoir encore être étonné, on n'en revient pas que le cinéma, après tant d'années d'existence, puisse encore se renouveler, sans rien renier de son histoire, à laquelle le film n'hésite pas à faire des petits clins d'oeil. Une bonne dose d'humain, un zeste de poésie, un poil de nostalgie, une constante drôlerie, l'actualité qui affleure... En musique on rangerait le film dans la catégorie « fantaisie », ce genre où la subjectivité du compositeur s'exprime en s'affranchissant des contraintes dans un langage néanmoins parfaitement organisé et séduisant, à la fois grave et léger. Dite à plusieurs voix et souvent face à la caméra, cette histoire de trentenaires amoureux raconte notre époque, la fragilité des corps, l'incertitude des esprits, la précarité de la vie, la nécessité de rencontrer l'âme soeur...

Patrick Troudet

 - 

Programmateur


Utopia Saint Siméon Bordeaux
Paroles de programmateurs
soutien

Recherche