Magazine

Paroles de cinéastes

    Paroles de cinéastes

    A propos de EVA EN AOÛT

    de Pascale Hannoyer

    À propos du film : Eva en août

    lire
    Paroles de cinéastes

    À propos de Si c'était de l'amour

    de Jules Zingg

    Si c'était de l'amour est un film dont il est difficile de cerner la forme. Si on peut croire assister dans un premier temps à un making-of sur la création d'un spectacle chorégraphique (Crowd, de Gisèle Vienne), le film se déplace peu à peu vers un portrait plus intime de ses interprètes.

    À propos du film : Si c'était de l'amour

    lire
    Paroles de cinéastes

    A propos de Quelle Folie

    de Julien Meunier

    Entrer dans le film c’est tout de suite être pris dans la parole d’Aurélien, d’emblée spectaculaire et saisissante, par laquelle il essaye de formuler son angoisse et ses difficultés à être parmi les autres.

    À propos du film : Quelle folie

    lire
    Paroles de cinéastes

    A propos de Ne croyez surtout pas que je hurle

    de Laure Vermeersch

    À propos du film : Ne croyez surtout pas que je hurle

    lire
    Paroles de cinéastes

    A propos de Ne croyez surtout pas que je hurle

    de Vincent Dieutre

    Parfois le ronronnement cesse. La machine à enquiller les films, de mercredi en mercredi, s’enraye et un film est là qui s’impose, impose silence au bavardage distrayant du cinéma comme il va. « Ne Croyez Surtout pas que je Hurle » est de cette teneur-là.

    À propos du film : Ne croyez surtout pas que je hurle

    lire
    Paroles de cinéastes

    À PROPOS DE TAKE ME SOMEWHERE NICE

    de Marta Bergman et Marco La Via

    À propos du film : Take me somewhere nice

    lire
    Paroles de cinéastes

    À PROPOS DE RÊVES DE JEUNESSE

    de Sylvie Ballyot et Idir Serghine

    Rêves de jeunesse, par le souffle poétique qui le traverse de part en part, s'autorise des embardées qui nous poussent à repenser ce que nous avons en commun.

    À propos du film : Rêves de jeunesse

    lire
    Paroles de cinéastes

    À PROPOS DE KONGO

    de Diego Governatori et Clément Schneider

    Avec un réel brio, les réalisateurs parviennent, scène après scène, à laisser l'invisible imprimer sa marque sur l'image, engageant derrière eux notre propre croyance, qui est aussi celle que nous avons dans un certain pouvoir magique du cinéma.

    À propos du film : Kongo

    lire
    Paroles de cinéastes

    À PROPOS DES HOMMES

    de Christian Sonderegger et Idir Serghine

    Derrière la vitre de sécurité, la silhouette agitée d'un détenu tournant en rond. La scène dure, hypnotique. La caméra insiste. Les traits du jeune homme nous deviennent familiers. Sa rage fait place à la détresse. Sous nos yeux, il s'humanise. En un plan, les cinéastes plantent le décor et exposent sans équivoque leur ambition : déceler l'humanité en milieu carcéral.

    À propos du film : Des Hommes

    lire
    Paroles de cinéastes

    À PROPOS DE MICKEY AND THE BEAR

    de Marta Bergman, Hanna Ladoul, Marco La Via et Idir Serghine

    Pour survivre, faut-il s'enfuir ? Creusant le sillon d'un cinéma indépendant américain soucieux de se confronter au réel, la jeune cinéaste Annabelle Attanasio met en récit le désir d'émancipation d'une adolescente.

    À propos du film : Mickey and the Bear

    lire

Recherche