En ce moment

Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête

Un film de Ilan Klipper
  • En salle le 23 mai 2018
Film

Reprise

Un film de Hervé Le Roux
  • En salle le 30 mai 2018
Film

Les Destinées d'Asher (Scaffolding)

Un film de Matan Yair
  • En salle le 28 mars 2018
Film

Coby

Un film de Christian Sonderegger
  • En salle le 28 mars 2018
Film

Finding Phong

Dans toute la France
  • 14 février 2018

Sortie Nationale

Prochaines sorties

Il se passe quelque chose

Un film de Anne Alix
  • En salle le 15 août 2018
Film

Thunder Road

Un film de Jim Cummings
  • En salle le 12 septembre 2018
Film

Avant l'aurore (ex-De l'ombre il y a)

Un film de Nathan Nicholovitch
  • En salle le 19 septembre 2018
Film

Cassandro the Exotico!

Un film de Marie Losier
  • En salle le 05 décembre 2018
Film

Un violent désir de bonheur

Un film de Clément Schneider
  • En salle le 24 décembre 2018
Film
Paroles de cinéastes

À propos de Reprise

de Vincent Dieutre

Au départ, il y a ce petit bout de film, sauvagement arraché à l'amertume du retour à l'ordre, en mai 1968 ; il y a surtout le cri d'une femme en colère.

À propos du film : Reprise

lire
Paroles de cinéastes

À propos des Destinées d'Asher

de Patric Chiha

Le jeune Asher, ses claquettes aux pieds, est à la recherche de sa place dans le monde, mais son chemin pour la trouver ne ressemble à aucun autre. L'émotion au cinéma surgit souvent parce qu'il y a surprise, quelque chose d'insoupçonnable qui fait effraction, quelque chose qui peut être beau et inquiétant à la fois.

À propos du film : Les Destinées d'Asher (Scaffolding)

lire
Paroles de cinéastes

À propos de Finding Phong

de Karim Bensalah

Et le verbe s'est fait chair" (Jean 1, 1-18). Dès la première image, une bouche dit son désir de vivre et annonce le drame : "Je veux changer, je veux vivre selon ma vraie nature, je veux devenir une vraie fille". C'est sous forme d'auto-fiction ou de lettre filmée que s'ouvre Finding Phong.

À propos du film : Finding Phong

lire
Paroles de Cinéastes

" Et le cinéma, je sais bien pourquoi je l’ai adopté... Pour qu’il m’apprenne à toucher inlassablement du regard à quelle distance de moi commence l’autre. "

Serge Daney

Nos partenaires

Recherche