En salle actuellement

Little Palestine, journal d'un siège

Un film de Abdallah Al-Khatib
  • En salle le 12 janvier 2022
Film

Vitalina Varela

Un film de Pedro Costa
  • En salle le 12 janvier 2022
Film

Bientôt sur vos écrans

Municipale

Un film de Thomas Paulot
  • En salle le 26 janvier 2022
Film

Les Affluents

Un film de Jessé Miceli
  • En salle le 16 février 2022
Film

Les graines que l'on sème

Un film de Nathan Nicholovitch
  • En salle le 23 février 2022
Film

Soy Libre

Un film de Laure Portier
  • En salle le 09 mars 2022
Film

Funambules

Un film de Ilan Klipper
  • En salle le 16 mars 2022
Film

Vedette

Un film de Patrice Chagnard et Claudine Bories
  • En salle le 30 mars 2022
Film

Ghost Song

Un film de Nicolas Peduzzi
  • En salle le 06 avril 2022
Film
Festival
SOY LIBRE

Projection du film suivie d'un échange avec la cinéaste

Festival Premiers Plans Angers, Angers
ACID POP
ACID POP 3 | Amiens 18h30

Sillonner un territoire dans la durée - les effets des récits au long cours

Cinéma Orson Welles, Amiens
Cette semaine
ACID POP
ACID POP 4 | Paris 20h00

Sillonner un territoire dans la durée - les effets des récits au long cours

MK2 Quai de Seine, Paris
ACID POP
ACID POP 5 | Paris 20h00

Et si les zombies avaient des choses à nous dire ? Raconter une terre hantée par l'Histoire coloniale

MK2 Quai de Seine, Paris
ACID POP
ACID POP 6 | Paris 20h00

Les personnages peuvent-ils être aussi les auteurs d'une fiction ?

MK2 Quai de Seine, Paris
Bientôt
Paroles de cinéastes

A propos de LOIN DE VOUS J'AI GRANDI

de Michaël Dacheux et Ombline Ley

Dans ce qui maintenant fait œuvre chez Marie Dumora, les plans peuvent revenir de film en film, tissant la saga de motifs familiers, agissant aujourd'hui comme flash-backs ou retrouvailles, selon une attention têtue aux choses vues, tressée à des questions de cinéma aussi simples qu'essentielles

À propos du film : Loin de vous j'ai grandi

lire
Paroles de cinéastes

A propos de Maudit !

de Ina Seghezzi

L'histoire des deux amis figure dans toute son épaisseur le poids du passé esclavagiste de l'île. Car l'oppression engendre le désir d'appartenance à cet idéal – liberté, égalité, fraternité – gravé sur tous les frontons de la République, mais dont ils sont exclus.

À propos du film : Maudit !

lire
Paroles de cinéastes

À propos de J'ai aimé vivre là

de Emilie Brisavoine

C'est dans son apparente légèreté que réside la profondeur de J'ai aimé vivre là. Car à travers cette constellation de récits individuels, de captations par touches de l'esprit des lieux, d'émotions fugaces et de moments partagés, Régis Sauder réussit à nous faire ressentir ce qui nous lie : le grand mouvement de la vie, le ballet des générations, nos corps de passage en ce même temps et ce même lieu.

À propos du film : J'ai aimé vivre là

lire
Paroles de Cinéastes

ÉLOGE DE LA LENTEUR

Par Cinéastes de l'ACID
Édito

Ne pas s'habituer

Par Cinéastes de l'ACID
Édito

Joie et fierté

Par Hélène Milano ,Clément Schneider et Idir Serghine
Édito

Pourquoi 'Birth of a Nation' ? Parce que les films indépendants forment une nation. Nous sommes cernés par la nation du cinéma commercial comme les indigènes d'Amérique et d'autres pays sont cernés par le pouvoir dominant. Nous sommes invisibles, mais nous constituons une nation essentielle du cinéma. Nous sommes le cinéma.

Jonas Mekas

Ils font l'ACID

Nos partenaires

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser