Magazine

Paroles de spectateurs

    Paroles de spectateurs

    À propos de New Territories

    de Isabelle

    Je ne crois pas que le cinéma puisse changer monde ni qu'il soit plus important que la vie : néanmoins il est parfois des films qui changent notre regard sur elle et qui en soulignent, par leur originalité, leur beauté et leur force, son caractère foncièrement mis sérieux et déroutant.

    À propos du film : New Territories

    lire
    Paroles de spectateurs

    à propos de Avant la fin de l'été

    de Cecile

    Je l'ai vu il y a trois jours, et il infuse encore en moi (ses personnages, sa grâce, sa délicatesse, son humour, sa bienveillance et sa douceur, des scènes ou des images, des paroles ou des gestes, des instants), en filigrane, comme seuls le font les très bons films, qui touchent, aux strates multiples, denses malgré ou grâce à leur sobriété et leur apparente simplicité.

    À propos du film : Avant la fin de l'été

    lire
    Paroles de spectateurs

    à propos de Sans adieu

    de Francoise Ligier

    Il faut aller voir "Sans Adieu", on en sort éblouis, avec le regret d'avoir été un peu acteurs puis spectateurs d'un monde agricole peu reconnu. Là il revit, et de quelle grande manière !

    À propos du film : Sans Adieu

    lire
    Paroles de spectateurs

    À propos du Rire de Mme Lin

    de Tristan Tazé

    Last Laugh ou Le rire de Madame Lin est la contemplation d'une ruralité chinoise ; alliant noirceur et ironie, douceur et tragédie.

    À propos du film : Le rire de Mme Lin (Last Laugh)

    lire
    Paroles de spectateurs

    Le séisme des certitudes

    de Anne Schneider

    Tout commence sous des airs de comédie volcanique. Mais l'hystérie, pour une fois, est attachée à une figure masculine, et non féminine, comme le voudraient l'étymologie et les a priori.

    À propos du film : Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête

    lire
    Paroles de spectateurs

    À propos de Coby

    de Corinne Lacaze

    S'il soulève la délicate question des trans et de leur quête difficile vers leur identité propre avec son lot de souffrance, de doute, de peur, ce documentaire est filmé de manière pudique et sensible, sans jamais tomber dans le voyeurisme ou le pathos et finalement nous fait entrevoir les choses du côté de l'ordinaire, de l'évidence.

    À propos du film : Coby

    lire
    Paroles de spectateurs

    À propos du Rire de Mme Lin

    de Anne Schneider

    Tel semble d’ailleurs bien être le propos de Zhang Tao, non pas nous entraîner dans un joli conte, mais nous ramener vers le réel et vers la condition de ceux que la Chine nomme délicatement « les vieux sans nid ».

    À propos du film : Le rire de Mme Lin (Last Laugh)

    lire
    Paroles de spectateurs

    À propos de Il se passe quelque chose

    Madame, Je reviens de voir votre film, Il se passe quelque chose, dans le tout petit cinéma de Lyon, étrangement nommé le Cinéma, comme s'il était le dernier. Une salle minuscule et moi tout seul pour recevoir votre film. Je cherche les mots pour vous dire l'émotion. Pour vous remercier. De cette fragilité qui inonde de tant de forces. De ce temps du regard, de l'écoute, des silences, de détails et de scènes, rassemblées en bouquet de vie, de joie, de mélancolie, de l'air qui passe. De ces pages d'un livre sur Van Gogh, tournées lentement, de ses autoportraits comme des tentatives de dire une humanité, en abîme de la vôtre, et cette phrase somptueuse, comme une exergue à mi chemin : “ Il n'y a rien de plus réellement artistique que d'aimer les gens.” De ces moments drôle et absurdes, de la voix tellement bête du GPS à l'inutilité du traducteur google. De ces regards émerveillés sur un feu d'artifices qui ne passionne plus à la découverte de la plongée. De tous ces personnages de traverse auxquels vous offrez de s'immortaliser un moment et dont vous nous offrez la rencontre sans fard. De ce désir de mort à ce désir de vie. Et de la question sans réponse de savoir ce qu'est une vie ratée ou réussie. Malgré les cartes, comme celles étalées devant Dora, eyt qui ne disent jamais rien d'autre que ce que nous portons encore de désir plus ou moins inconscients. J'énumère inutilement. Vous vous souvenez sans aucun doute de ce que vous avez filmé. Peut être pas de vos intentions. Sûrement pas de ce que vous provoquez, permettez, laissez cheminer dans le regard, la sensation, l'esprit le cœur du spectateur. Le spectateur solitaire dans le Cinéma. Vous remercier de vos héroïnes et de tous vos héros, de vos images, de votre cinéma. Léger comme une bulle soufflée, mais qui volera longtemps - je l'espère - dans ma tête. Et ma réalité quotidienne. Il est des films dont on ressort en regardant le monde, les gens, la vie, autrement. Qui donnent soudain à tout ce qui nous entoure un autre relief, un soudain potentiel. Je ne citerai pas de vos confrères - rares - qui provoquent cela. Je pense étrangement à Godard, peut être à cause de l'errance de Marianne et Ferdinand dans un paysage où vous auriez pu, aussi, trouver vos personnages. Mais peu importe les références. Vous remercier. Parce que... J'aimerais que le souffle d'espoir avec lequel vous propulsez vos dernières images m'accompagne encore. Je me sens aujourd'hui comme Irma, prêt à faire ma valise pour partir, sans sauter du pont d'Avignon, mais en trouvant la manière, moi aussi, de transformer les sourires échangés, les rencontres instantanées, les regards au monde, en “quelque chose de joli, quelque chose de simple, quelque chose de beau, quelque chose d'utile”. Peut être pas pour faire le portrait d'un oiseau, mais pour rendre ma vie simplement utile et belle. C'est encore flou, approximatif, à peine esquissé. Votre film est un clin d’œil à ce projet, à ce désir, à ce besoin. Entre tellement d'autres choses. Alors, encore une fois : merci ! Sourire Jean-Robert

    À propos du film : Il se passe quelque chose

    lire
    Paroles de spectateurs

    A propos de UN VIOLENT DÉSIR DE BONHEUR

    de Agnès De Graaff

    À propos du film : Un Violent désir de bonheur

    lire
    Paroles de spectateurs

    A propos de UN VIOLENT DÉSIR DE BONHEUR

    de Martine Boiteau

    À propos du film : Un Violent désir de bonheur

    lire

Recherche