Paroles de jeune ambassadeur - Funambules

Mickaël
Adarve

Gare à celui qui résumerait le film Funambules à un documentaire sur les fous.

Certes, c'en est peut-être un, mais ce film est également bien tout autre chose. C'est un film qui prend ses sujets comme acteurs de l'œuvre.

Les funambules (Aube, Yoan, Marcus notamment) sont ceux qui marchent délicatement sur le fil tendu de la conscience, mais qui en regardant vers le bas ne voient pas le public effaré mais bien des punks, leur famille ou encore des objets à n'en plus savoir qu'en faire.

Le film nous permet de nous poser la question de l'expression. Comment s'exprimer, comment exprimer ce que l'on a sur le cœur, dans la tête ? Et comment nous faire comprendre des autres, des gens « normaux » ?

Et nous plongeons entièrement dans leur monde, dans leur point de vue avec une grande délicatesse, remarquablement mise en scène par le réalisateur. Malgré une certaine distance gardée par le film, nous suivons ces personnages qui dans la vie de tous les jours nous auraient sûrement effrayés. On danse, on rit, on s'engueule, bref, on vit avec eux.

Cette délicatesse et le traitement respectueux des personnages nous permet de rire là où nous aurions sûrement pleuré.

Mickaël Adarve

 - 

Jeune ambassadeur


Publié le mardi 03 novembre 2020

Paroles de spectateurs

Funambules

Un film de Ilan Klipper
A PROPOS DU FILM

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser