Quand la rencontre humaine devient rencontre cinématographique

Dans la foule d'âmes qui peuplent ce monde, survient parfois le coup de foudre et l'envie de filmer des êtres en particulier. Comment retranscrire à l'écran la richesse d'une personnalité et les multiples facettes qui composent des individus aux tempéraments parfois hors-norme ? De la personne au personnage, comment honorer leur humanité ?


La séance ACID POP se déroule en 3 temps : 

1. Masterclass entre Nicolas Peduzzi et un.e cinéaste de l'ACID

2. Projection de GHOST SONG
3. Débat avec le public autour du film


Nicolas Peduzzi, en dialogue avec un.e cinéaste de l'ACID réfléchiront ensemble à la question du personnage. Qu'est-ce qui nous pousse à vouloir faire personnage de telle ou telle personne ? Comment, par les moyens du cinéma rendre justice à la magnifique complexité de sa personnalité ? La discussion s'articulera majoritairement autour des extraits proposés et des différents gestes cinématographiques qu'ils incarnent. 

La masterclass se fera majoritairement autour des extraits présentés :


  • Quand passent les cigognes, Mikhaïl Kalatozov, 1957
  • Gummo, Harmony Korine, 1997
  • Welfare, Frederick Wiseman, 1975

EXTRAITS DE PROPOS DE NICOLAS PEDUZZI :


Je voulais d'abord parler de Houston et par extension de ses habitants. Le hasard a donc fait que je rencontre Will et Bloodbath pendant un tournage qui n'avait rien à voir et je trouvais que leurs deux histoires résonnaient assez bien. Ils avaient tous les deux un rapport particulier à la musique. C'était pour eux une sorte d'échappatoire à leur vie et même une façon d'exister et de faire face aux fantômes de leurs passés, à leur exclusion. Pour moi, cette musique et la perte violente de leurs amis, la mort omniprésente à travers les gangs ou les addictions, étaient des événements qui surgissaient de cette ville. Une ville qui rejette en bloc tout ce qui est artistique ou en marge, tout ce qui est différent et qui ne rentre pas dans leurs cases normées. D'ailleurs, à un moment, j'ai hésité à faire se rencontrer Will et Bloodbath, la confrontation aurait pu m'intéresser. Mais au final, ça ne s'est pas produit. C'était prévu lors d'un autre voyage que j'aurais dû faire. Mais pendant le montage, je me suis aperçu que cela aurait été artificiel et très probablement je n'aurais pas monté leur rencontre si j'avais pu la tourner. Ils vivent dans les mêmes mondes, le même périmètre, mais ne se croisent jamais.


LES QUESTIONS DE CINÉMA POSÉES PAR LE FILM : 

  • Cinéma, musique, une histoire de rythme ?
  •  Personne / personnage ?
  • Filmer la ville

LES THÉMATIQUES ABORDÉES PAR LE FILM ET LA DISCUSSION :


  • Musique contemporaine aux États-Unis États-Unis, territoires oubliés ?
  • La représentation, les images, la réalité et la fiction
  • L'œuvre, l'espace, l'auteur, le spectateur
  • Situer : relier des caractéristiques d'une œuvre d'art à des usages ainsi qu'au contexte historique et culturel de sa création.

POUR ALLER PLUS LOIN : 

  • Filmographie:
  • Heaven know what, Josh Safdi et Benny Safdie, 2016
  • No country for old man, Ethan Cohen et Joey Cohen, 2008
  • L'homme sans passé Aki Kaurismäki, 2002
  • The big Lebowski, Ethan Cohen et Joey Cohen, 1998
  • Short cut, Robert Altman, 1994
  • Wake in fright, Ted Kotcheff, 1977 
  • Opening night, John Cassavetes, 1977

  • Bibliographie: 
  • Légende d'automne, Jim Harrison, 1978 
  • Lumière d'août, William Faulkner, 1932
  • Le typhon, Joseph Conrad, 1902
  • Oncle vania, Anton Tchekhov, 1898
  •  Ivanov , Anton Tchekhov, 1887
  • Les démons, Fiodor Dostoïevski, 1871 
A télécharger

GHOST SONG

MK2 Quai de Seine, Paris
  • 15 janvier 2024

Événement associé

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser