800 Km de différence - Romance

Un film de Claire Simon

800 Km de différence - Romance

Un film de Claire Simon

France - 2001 - 78 min

Manon a 15 ans. En vacances, elle a rencontré Greg, 17 ans. Lui habite Claviers, petit village du Haut Var, elle, Paris. Greg et Manon sont amoureux. Portrait d'un jeune homme dans le monde qui l'entoure quand sa petite amie est là, quand leur histoire existe et s'affronte à l'histoire et à la géographie.

Avec :
Grégory Mutti et Manon Garcia

Sorti le 03 juin 2002

à propos de 800 kilomètres de différence – Romance

800 kilomètres de différence – Romance, ou l'incroyable possible de la fiction.

Je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à m'expliquer le petit miracle de cinéma qu'est ce film. Qu'à cela ne tienne, l'aveu d'une impuissance ne résout en rien le nécessaire désir de partage : au travail, cœur vaillant !

Documentaire sur le premier amour d'une fille et d'un garçon de 16 ans, 800 kilomètres de différence – Romance pourrait se satisfaire d'être le constat d'une adolescence contemporaine. Mais dans le dispositif mis en place par Claire Simon, il y a ce grain de sable qui bouleverse cinématographiquement l'hypothèse première : cette fille, c'est la sienne.


_ Dès lors, le film devient forcément autre chose, et l'enjeu du projet change de nature : le film de Claire Simon est un film de l'amour.


Il s'agit pour Claire Simon de décortiquer cet objet, et de prendre comme sujet d'analyse cette première fois, la naissance de. Et si elle déjoue tous les pièges - voyeurisme, indécence - d'une telle entreprise, c'est parce qu'elle insuffle dans son document l'incroyable possible de la fiction, partie prenante de toutes les histoires d'amour et principe moteur du cinéma. L'histoire du film est alors de savoir non pas comment l'on en arrive à se raconter des histoires, mais d'où on se les raconte, de quel espace géographique et mental.


_ Et pour ce faire, Claire Simon se tient à cette juste place de cinéaste qui permet à chacun, Marion, Greg, elle-même, de jouer son propre rôle sans jamais y être acculé. Ainsi le regard qu'elle pose sur sa fille, de cette curiosité que l'on porte aussi sur soi, la montrer c'est aussi apprendre à la voir et donc apprendre à se connaître. Et puisqu'il est ici question d'altérité, c'est avec une attention magnifiquement naïve que Claire Simon scrute l'amour de sa fille, Gregory, corps le plus étranger. Et de ces corps d'ailleurs, il nous faudrait parler tant la beauté de ces mains, de ces cuisses, mais aussi de ces branches dans le vent nous émeuvent par leur grâce et leur qualité de matière en devenir.


_ Guettant les interstices où l'enfance originelle se glisse aux yeux du monde au-delà de la comédie de l'existence, 800 km de différence – Romance nous donne ainsi à vivre un moment d'émotion des plus incroyables que seule la puissance de la fiction permet lorsqu'elle jaillit dans le réel : à la suite de l'écoute en famille du Chant des partisans, nous voilà amants au bout d'une falaise, ironie hollywoodienne d'un amour au-dessus de tout.

Arnaud Dommerc

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

Recherche