Bi, n'aie pas peur !

Un film de Phan Dang Di

Bi, n'aie pas peur !

Un film de Phan Dang Di

Viêt Nam, France - 2009 - 91 min

À Hanoi, Bi, un enfant de 6 ans, vit avec sa famille dans une maison proche d’une usine de glace, terrain de jeux mystérieux. C’est la saison des pluies, la chaleur envahit la ville. Après des années de silence, son grand-père paternel, gravement malade, revient dans la maison familiale. Pendant que Bi tisse avec lui une relation complice, son père fuit la famille et cherche réconfort auprès d’une jeune masseuse qu’il désire. Sa mère, ferme les yeux sur cette relation et reporte son affection sur le grand-père. De son côté, sa tante, prude et célibataire, est submergée par son attirance subite pour un jeune lycéen. Dans ce monde où les adultes souffrent en silence de leurs désirs contrariés, le jeune Bi découvre la vie…

Avec :
Trần Tiến , Mai Châu , Nguyễn Hà Phong , Nguyễn Thị Kiều Trinh , Hoa Thúy , Phan Thành Minh , Hoa Phương Thảo , Lê Huỳnh Anh , Thạc Kim Long et Hoàng Tuấn Anh

Sorti le 14 mars 2012

À propos de Bi, n'aie pas peur !

Une chaleur sourde et diffuse. Une moiteur permanente sur les corps alanguis, des gestes lents et maladroits... Nous sommes dans la sensation, dans la matière d'une ville au visage fragmenté, sur la peau des personnages, dans leurs sentiments organiques. À proximité de la maison familiale, une usine crache des immenses cubes de glace... On y crée du minéral pour mieux détourner cette nature qui étouffe. Des morceaux de froid qui apaisent les plaies, retiennent les désirs, capturent la vie, assouvissent les fantasmes, engourdissent aussi. Chaque personnage tente d'aller au bout d'un rêve sans y parvenir, sans réussir à prendre sa vie à corps. Et à force de passer à côté, de ne pas aller au bout ou de se laisser enfermer dans les évidences, de se plier à ce qu'une société impose, ne reste que la frustration. Dans « Bi ! », Tout est enfoui, tout glisse, fond. La beauté de ce film est là, dans ce tiraillement entre ce qui pourrait exploser mais ce qui est contenu, dans cette alternance subtile entre la jouissance des corps et leur souffrance. L'érotique et la mort s'y enlace tendrement. 

Au milieu des personnages adultes contraints aux espaces clos, à une position horizontale molle et fatiguée, il y a l'énergie de Bi, petit garçon aux aguets qui rêve d'être un homme. Bi circule, explore, expérimente, s'attarde sur les éléments pour mieux se fondre en eux. Il erre dans un univers plus vaste pour tenter de s'y construire. Alors que l'image du monde adulte s'effondre avec la mort du mystérieux grand-père, Bi poursuit sa quête de l'existence. Encore libre. 

Mélanie Loisel

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

À propos de Bi n'aie pas peur !

Le cinéma et le désir...

En sortant de la projection du film de Phan Dang Di, une délicieuse sensation nous envahit. Au carrefour des solitudes de cette famille chaque membre désire et rêve du désir avec un ou une autre. Le film traite de l'inassouvissement du désir dans nos vies et de la banalité de l'existence. La forme du film est intéressante avec pas mal de métaphores érotiques: l'humidité de l'été tropical, une atmosphère chaude , la fraîcheur d'une douche... 

Cette chaleur omniprésente participe au plaisir sensitif du film. Découvrir un auteur, c'est le cas avec ce cinéaste qui possède un vrai regard et pour un modeste programmateur un vrai bonheur. Le film peut nous rappeler les premiers films de Tsai ming- liang, je pense à " la rivière" ce qui n'est pas un mince compliment. Il faut continuer à programmer et découvrir ces films du monde entiers qui nous rappellent que le cinéma n'est pas encore mort et qu'il bande encore pour nous. 

Jean-Marc Delacruz

 - 

Programmateur


L'Omnia République Rouen
Paroles de programmateurs
À voir en VOD
soutien

Recherche