Candidature

Un film de Emmanuel Bourdieu

Candidature

Un film de Emmanuel Bourdieu

France - 2001 - 45 min

Jean, un philosophe de 30 ans, se rend à Angoulême, pour participer à un concours de recrutement de l'Éducation nationale. Dans le bus, il tombe sur deux autres candidats, Pauline, une jeune fille sans scrupule, et Luc Dunoyer, une vieille connaissance de Jean réputé pour être une " bête à concours ". La présence de Dunoyer lui fait perdre tous ses moyens; il est sur le point de céder à la panique, quand il se rend compte que ce dernier s'est endormi. Lorsque le bus s'arrête devant l'université, Jean, vivement encouragé par Pauline, cède alors à une terrible tentation : au lieu de réveiller son concurrent, il l'abandonne dans le bus qui continue son trajet…

Avec :
Denis Podalydès , Scali Delpeyrat , Cécile Bouillot , Maurice Bénichou , Geneviève Mnich , Pierre Poirot , Simon Bakouche , Dominique Boissel , Saliha Fellahi , Mani Mortazavi et Pierre Poirot

Sorti le 31 octobre 2001

À propos de Candidature

On dit que pour avoir une bonne place dans l'administration il faut intriguer. Si on veut sa place au soleil, il faut tirer son fil l'air de rien, et surtout l'arrimer à plusieurs appuis, car un appui n'est pas toujours solide dans les sphères du pouvoir où les vestes tournent et les mêmes restent en place.


Depuis toujours ça nous intrigue de savoir comment on intrigue pour entrer là-haut dans les clubs très fermés des élites.


_ Emmanuel Bourdieu a fait de cette double intrigue le sujet de son film, comme s'il avait pris au pied de la lettre le verbe « intriguer » et qu'il l'avait ramené à son bonheur d'origine : une histoire. Une histoire que l'on reconnaît tout de suite comme une image de nous, de notre pays et qui pourtant n'est jamais racontée, une histoire pour avoir une place, pour arriver au pouvoir, ce genre d'histoire qui traverse sans cesse nos vies et même nos rêves et que personne ne raconte, sauf ici , dans Candidature.


L'intriguant et intrigué est agrégé de philo et voudrait sa place à l'université. L'université ce n'est pas la mafia ni la politique, l'université c'est « bien ». Si on y entre comme professeur c'est qu'on le mérite, n'est-ce pas ? Ce sont sans doute les meilleurs qui ont les meilleures places, puisqu'ils ont les meilleures notes.


_ Emmanuel Bourdieu nous embobine dans le fil d'une intrigue où l'on doute sans cesse comme son héros de ce qu'on a vu et de ce qu'on pense. Normal, il est le jouet d'une partie qui se joue un peu haut pour lui. Il ne se sent pas à la hauteur, il se sent minable, la preuve il est un peu lâche, mesquin, et il voudrait se racheter, montrer que lui aussi il est capable d'être du côté du Bien, comme tous ces collègues qui exercent…le Pouvoir sans aucun scrupule.

Claire Simon

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

Recherche