Fleurs du Mal

Un film de David Dusa

Fleurs du Mal

Un film de David Dusa

France - 2010 - 100 min

Paris-Téhéran. Une histoire d’amour entre deux déracinés - Gecko, jeune affranchi, et Anahita, iranienne exilée - contaminée par l’Histoire et sa médiatisation spontanée et inédite sur Internet.
Paris-Tehran. A rootless love story between Gecko, young and free, and Anahita, an Iranian in exile – tangled up in History and steeped in Internet, unique and spontaneous.

Avec :
Rachid Youcef et Alice Belaïdi

Sorti le 08 février 2012

À propos de Fleurs du Mal

Devant une caméra légère, une jeune iranienne, provisoirement réfugiée à Paris et un jeune parisien se découvrent. Il danse, partout dans la ville qui fait un terrain de jeu à son corps en liberté, et c'est d'abord cette liberté que la jeune femme apprend à aimer. Ils se rapprochent et peu à peu la caméra se resserre sur leurs sourires, à la découverte de Paris, ils se créent une intimité. Chacun de leur côté, ils s'intéressent à ce qui se passe en Iran : une révolte et la violence de la répression, visible sur YouTube. Les nouvelles arrivent, des téléphones portables aux écrans des ordinateurs de nos personnages, et le son des images iraniennes gagnent progressivement le film parisien, jusqu'à contaminer l'histoire d'amour naissante…. Après Redacted, Internet prend sa place dans les films de cinéma et en bouscule les formes. Des acteurs très justes pour une idée moderne, originale ; une caméra qui sait s'adapter à eux, donnant une impression de naturel, de vie comme elle vient. Et elle vient parfois douloureusement : les mouvements aériens de la danse contrastent avec le bougé des caméras dans la foule iranienne, et entre leurs deux corps qui s'accordent demeure un écart difficile à franchir. Comment s'engager, quitter le regard sur les images pour entrer dans la réalité ?

Stéphane Arnoux

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

À propos de Fleurs du mal

Parce qu'il y a du souffle. 

Parce que l'on a dix-huit ans, vingt ans et soif de vivre. Parce que l'on tombe amoureux, que c'est beau, que c'est douloureux aussi. 

Mais l'autre est là avec son histoire, sa culture, sa personnalité et il faut apprendre… 

David Dusa nous fait ressentir l'énergie qui passe dans les veines de ses deux jeunes acteurs, excellents. Une histoire d'amour mais en filigrane les troubles en Iran, histoire de cette population qui bouillonne d'énergies et d'envies. Le réalisateur nous invite au cœur de l'action, vidéos et twitter en bandoulière. Il nous livre un film foisonnant et plein d'humanité. 

Marc Van Maele

 - 

Programmateur


Les Alizés Bron
Paroles de programmateurs
À voir en VOD

Recherche