Fotogenico

Un film de Marcia Romano et Benoît Sabatier

Fotogenico

Un film de Marcia Romano et Benoît Sabatier

France - 2024 - 94 min

Raoul fonce à Marseille, où sa fille est morte, avec quelques adresses en poche, des lieux et gens qu’elle fréquentait. Rien ne correspond : un tissu de mythos. Seul le disque qu’elle a enregistré semble réel. Plonger dans la vie et le vacarme d’Agnès, est-ce foncer vers la mort ou une renaissance ?

Raoul rushes to Marseille where his daughter is dead, with nothing but a few names of people she hung out with and adresses of places they went to. Nothing matches: it's all bullshit. Nothing seems real except for the album she recorded. By diving into the ruckus of Agnès' life, is he rushing towards death or the beginning of something new? 

Avec :
Christophe Paou , Roxane Mesquida , Angèle Metzger et John Arnold

Sortie non communiquée

À PROPOS DE FOTOGENICO

Fotogenico ressemble à un graffiti cinématographique. Une caméra libre, qui se glisse dans les anfractuosités de la cité : terrains vagues, boîtes interlopes et plages populaires, Marseille n'avait jamais été filmée comme ça. Avec leur cadres improbables, leur montage elliptique aux faux raccords réjouissants, Marcia Romano et Benoît Sabatier jettent un pavé dans la mare naturaliste du cinéma français contemporain. Ce pavé a un nom (et une moustache) : c'est Christophe Paou. Le film est un écrin foutraque à son talent trop peu exploité qui sait se tenir sur le fil du grotesque sans y sacrifier jamais son personnage. Les cinéastes ont inventé pour lui un quinqua qui, du fond de son chagrin, a l'intuition que la lumière viendra d'une jeunesse plus ou moins paumée, qui gagne sa vie comme elle peut, performe le genre comme elle veut et aime quand elle en a le temps. Face à cette vitalité, on salue ce cinéma décomplexé dont on a vivement besoin. « Vive le graffiti, vive le cinéma, vive le rock, vive la vie !»

- Romain André, Damien Faure, Fanny Molins et Pamela Varela, cinéastes de l'ACID



Fotogenico is a film graffiti. A free camera slips into the city nooks: wastelands, shady nightclubs and popular beaches, Marseille has rarely been filmed like this before. With their surprising sense of framing and their elliptical editing, Marcia Romano and Benoît Sabatier make waves in the naturalistic ocean of contemporary French cinema. The main wave has a name (and a mustache): Christophe Paou. The film is an eccentric showcase for his under-used talent, constantly on the verge of the grotesque without ever sacrificing his character. The filmmakers came up with a tailor-made part for him, a middle-aged man. From the depths of his grief, has the intuition that the light will come from lost youngsters, earning their living the best they can, performing genders the way they want and loving whenever they're able to. With its striking vitality, this unabashed and much-needed cinema deserves our recognition. «Long live graffiti, long live cinema, long live rock music, long live life!»

- Romain André, Damien Faure, Fanny Molins and Pamela Varela, ACID filmmakers

ROMAIN ANDRÉ

 - 

Cinéaste


Damien Faure

 - 

Cinéaste


Fanny Molins

 - 

Cinéaste


Pamela Varela

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes
Vidéo
Vidéo

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser