GRAND PARIS

Un film de Martin Jauvat

GRAND PARIS

Un film de Martin Jauvat

France - 2022 - 80 min

Leslie, un jeune banlieusard désabusé, entraîne son meilleur pote Renard dans une combine foireuse à l'autre bout de l’Île-de-France. Sur un chantier de la future ligne de métro du Grand Paris, ils découvrent un mystérieux artefact. De quoi aisément en tirer un petit billet. Mais au fil de leur périple, la banlieue parisienne devient le théâtre d'étranges phénomènes.


Leslie, a young and idle suburbanite, drags his best friend Fox into a shady scheme across the Île-de-France. On a construction site for the future metro line of the Grand Paris, they discover a mysterious artefact. Another opportunity to make a little money. But along their journey, the Parisian suburbs become the scene of strange phenomena.

À PROPOS DE GRAND PARIS

La comédie n'est pas un genre comme un autre. Elle permet des combinaisons d'émotions inattendues, s'autorise toutes les libertés pour dessiner de singuliers portraits. Martin Jauvat, réalisateur de Grand Paris, croque avec gourmandise dans ce champ des possibles. Il donne à voir une périphérie surprenante dont il déploie le récit en lettres capitales. Car il s'agit de nous faire redécouvrir un territoire, trop souvent objet de rejet, en se permettant toutes les digressions, en empruntant tous les chemins de traverse que les deux héros du film arpentent avec insouciance. Un terrain en friche qui devient lieu d'aventures, de rencontres improbables, porté par une poésie à la fois légère et décalée.    


Un feel good movie qui joue des coudes pour changer notre regard sur une jeunesse nourrie d'influences geek et dont le film nous invite à accueillir la folle énergie, l'imagination débordante et un sens aiguisé de l'amitié. La tendresse vers laquelle tendent les personnages du film nous contamine. Ainsi, Grand Paris réenchante la couronne de Paris, nous entraîne dans une bromance utopique qui brise l'entre-soi. On se console de nos propres chagrins et déboires, pour vivre un nouveau printemps. La banlieue se transforme en un jardin poétique, un espace Interstitiel où nous pouvons tous nous reconnaître.


Comedy is different from the other film genres. It allows unexpected combinations of emotions, it takes all liberties in order to draw uncommon portraits. Martin Jauvat, who directed Grand Paris, gleefully bites into this field of possibilities. He shows us the periphery of Paris with a surprising point of view and unfurls its story in bold letters. Because what is at stake here is to give us a fresh look on a territory which has been rejected too often. Jauvat does it by inventing all kinds of side roads that the two protagonists of his movie recklessly take. For the latter, the suburbs are a fallow land turned into a place to live adventures and meet extraordinary characters, and the whole movie's poetry is both quirky and lighthearted. 


Grand Paris is a feel good movie which bends over backwards in order to modify the way we look at geeky young people whose formidable energy, vivid imagination and keen sense of friendship the film invites us to welcome. The tenderness towards which all the characters of the movie strive for contaminates us too. Thus, Grand Paris re-enchants the outskirts of Paris through a utopian bromance that crosses the boundaries of social classes. It helps us cope with our own sorrow and disappointments by giving us the possibility to live a new sense of Spring of our lives. The suburbs are turned into a poetic garden, an interstitial space in which we can all find ourselves.

Aline Fischer

 - 

Cinéaste


Idir Serghine

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes
Vidéo
Vidéo

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser