In Retreat

Un film de Maisam Ali

In Retreat

Un film de Maisam Ali

Inde, France - 2024 - 75 min

Quelque part entre la fin de l'automne et le début de l'hiver, un homme rentre chez lui, dans une petite ville de montagne. La cinquantaine, toujours absent et en retard, ayant manqué l'enterrement de son frère, il s'attarde sur le seuil de la vieille maison - que peut-il espérer de plus pour retarder d'une nuit son arrivée ?


Somewhere between the end of autumn and the start of winter, the absent one returns home to a small town in the mountains. Now in his 50s, always away and late, having missed his brother’s funeral, he lingers at the threshold of the old home - what else can he attain other than delaying one more night of his arrival. 

Avec :
Harish Khanna

Sortie non communiquée

À PROPOS DE IN RETREAT

Un homme, une nuit, une traversée, un retour impossible. C'est en étranger que le héros de In Retreat s'avance, se laisse porter dans les recoins d'une ville qu'il a jadis connue, remontant ses rues jusqu'à atteindre le sommet de la montagne pour la regarder d'en haut. Sa voix scande les vers de Mahmoud Darwish, comme trait d'union entre une expérience intérieure et sa dimension universelle, exprimant la blessure qui le sépare d'une terre perdue. Dans ce cheminement, d'autres solitudes se croisent, se répondent, des visages et des gestes surgissent l'espace d'un instant dans la pureté de leur éclat et dessinent, le temps d'une nuit, une géographie nouvelle.

Maisam Ali nous invite à ralentir le rythme, à laisser notre attention flotter pour saisir la beauté d'une infinité de détails, de ces espaces et de ces corps magnifiés par une lumière charnelle. Au bout de cette traversée, c'est un peu de l'émerveillement et de la douceur brillant dans le regard d'Harish Khanna, acteur bouleversant, qui nous est rendue.

- Reza Serkanian, Marc-Antoine Vaugeois et Pamela Varela, cinéastes de l'ACID


One man, one night, one crossing, one impossible return. The protagonist of In Retreat comes forward as a stranger, letting himself be carried into the nooks of a city he used to know, walking up the streets until he reaches the top of the mountain to look at it from above. His voice chants Mahmoud Darwish's verses, as a connection between an inner experience and its universal dimension, highlighting the wound that separates him from a lost land. Throughout this journey, other parallel solitudes, faces and gestures pop up for a fleeting moment in the purity of their spark, drawing a new geography for a night.


Maisam Ali invites us to slow down, to let our attention wander, to grasp the beauty of an infinite amount of details, of spaces and bodies magnified by a carnal light. At the end of this journey, we share some wonder and tenderness that shine in the eyes of Harish Khanna, a deeply moving actor.

- Reza Serkanian, Marc-Antoine Vaugeois and Pamela Varela, ACID filmmakers

Reza Serkanian

 - 

Cinéaste


Marc-Antoine Vaugeois

 - 

Cinéaste


Pamela Varela

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes
Vidéo
Vidéo

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser