Les Secrets des autres

Un film de Patrick Wang

Les Secrets des autres

Un film de Patrick Wang

États-Unis - 2014 - 103 min

Adapté d'un roman de Leah Hager Cohen salué par la critique américaine, Les Secrets des autres raconte l'histoire d'une famille hantée par un décès tragique. Une visite inattendue va à la fois rouvrir des blessures enfouies et offrir une voie de sortie à ce deuil irrésolu.

Avec :
Wendy Moniz , Trevor St. John , Oona Laurence , Jeremy Shinder , Sonya Harum , Mike Faist , Rachel Dratch et Chris Conroy

Sorti le 26 août 2015

À propos des Secrets des autres

C'est l'histoire d'une famille américaine qui a traversé un événement douloureux. Une pierre est jetée au milieu d'une mare et ses vagues douces et monotones remuent une vie paisible. Le film porte sur ces ondes imperceptibles qui bougent lentement et fragilisent les relations que l'on imagine pourtant stables, pérennes et indestructibles. Un père, une mère et des enfants, désireux de se comprendre…


Ce film permet de voir notre monde, si simple et si banal, dans son étrangeté. Cette réalité est tellement proche de nous, au milieu de nos vies, qu'il est étonnant de s'en distancier et de le voir tel un miroir, dans un film. Dans les interstices de ces relations simples et ordinaires que nous vivons tous, il y a quelque chose de singulier, étrange et précieux que l'on ne perçoit plus.


Patrick Wang est libre. Libre d'interroger un quotidien que nous vivons et que le cinéma n'interroge que trop peu, tellement il tend à être obnubilé par l'ailleurs et l'extra-ordinaire. Libre de réinventer la forme du récit qui semble dans un premier temps linéaire. Créant ainsi des ruptures temporelles, des poches de temps qui viennent se glisser au milieu d'un récit pour l'étirer, le déplier. Libre de ne pas se laisser tenter par le pessimisme qu'engendrent des situations de souffrance et de laisser émerger l'espoir, le désir de continuer à vivre ensemble.

Mehran Tamadon

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

À propos des Secrets des autres

« O solo mio »

Une gamine adepte de l'école buissonnière, un ado replet proche de l'effacement, une fille-mère à la recherche de sa place, un homme et une femme que le non-dit éloigne, …  

Si l'on s'attache à ces personnages, c'est qu'ils sont toujours en mouvement, traversant des situations dont l'apparent prosaïsme révèle au fur et à mesure de leur enchaînement, au gré du temps qui passe, une complexité qui est celle de l'être humain et de l'existence.  

Le bonheur ressenti au sortir de la projection vient de ce qu'on a accompagné Biscuit, Paul, Jess, John et Ricky jusqu'au terme d'un parcours individuel et collectif, dans un cheminement qui les voit se transformer en eux-mêmes et se révéler aux autres.  

Le rapport à l'autre, si loin si proche… comment l'approcher sans heurter celui qu'il est et sans condamner celui qu'il deviendra ? Le rapport au monde de l'autre, mi ouvert mi clos… comment y accéder et partager sa réalité brute ?  

Il est possible que l'on demeure irrémédiablement seul, mais on peut choisir de l'être à plusieurs, en famille. Loin d'être représentative du seul modèle nord-américain, celle de Patrick Wang tend à l'universel. Cela tient de l'évidence mais n'en reste pas moins miraculeux. 

David Broutin

 - 

Coordinateur


De la suite dans les images Lille
Paroles de programmateurs
Vidéo
soutien
soutien

Recherche