Take me somewhere nice

Un film de Ena Sendijarević

Take me somewhere nice

Un film de Ena Sendijarević

Pays-Bas, Bosnie-Herzégovine - 2019 - 91 min

Alma voyage depuis les Pays-Bas jusqu'à la Bosnie pour rendre visite à son père qu'elle n'a jamais rencontré. Accompagnée de son cousin et d’un ami, elle s’embarque dans un road-trip imprévisible au cœur du pays.

Alma travels from the Netherlands to Bosnia to visit the father she’s never met. Teaming up with her indifferent cousin and his charming best friend, they embark together on an increasingly unpredictable road trip adventure through the country's scorching heartland.

Avec :
Sara Luna Zorić , Lazar Dragojević , Ernad Prnjavorac , Sanja Burić , Jasna Đuričić , Mario Knezović et Emir Hadžihafizbegović

SORTIE NATIONALE

début mai 2020


Notice: Undefined index: ensalle in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/film.tpl on line 88

Extraits de presse

Take me somewhere nice

Iris Brey - Cheek Magazine
Publié le mercredi 15 mai 2019

Ena Sendijarević est une cinéaste dont on va entendre parler. Elle signe un premier long métrage radical et impertinent qui retrace le road trip sensuel d'une jeune femme à la recherche de son père en Bosnie. Une sorte de Jules et Jim du point de vue féminin, avec une esthétique pastel et des cadres bluffants. La réalisatrice néerlandaise d'origine bosniaque s'annonce comme l'héritière de Chantal Akerman et d'Aki Kaurismäki. A ne pas manquer dans la sélection de l'ACID.

Lire la suite

Les films qui feront notre Cannes

Antoine Mbemba et Marion Raynaud Lacroix - i-D.vice
Publié le jeudi 16 mai 2019

Road trip pastel sur fond d'histoire d'amour, Take me somewhere nice est le premier long métrage d'Ena Sendijarević, jeune réalisatrice hollandaise d'origine bosnienne. Présenté à l'ACID – sélection parallèle défricheuse qui avait notamment permis de découvrir le génial Cassandro the exotico! l'an passé – le film raconte le retour d'une jeune fille en Bosnie, sur les traces d'un père qu'elle n'a jamais connu.

Lire la suite

Take me somewhere nice

Jean-Michel Frodon - Slate
Publié le mardi 21 mai 2019

Un voyage aux côtés d'un trio qui, dans les deux cas, traverse aussi la mémoire de la guerre qui a ravagé le pays au début des années 1990, c'est-à-dire encore l'oubli ou le refoulement de ces événements tragiques.

Lire la suite

Take Me Somewhere Nice

Le polyester
Publié le jeudi 23 mai 2019

Le format carré, les couleurs pop, les touches d'humour absurde, et même le joli chat qui bronze dès les premières plans font de son quotidien une sorte de bande dessinée prête à accueillir toutes sortes d'aventures.

Lire la suite

Take me somewhere nice

Cédric Lépine - Médiapart
Publié le vendredi 24 mai 2019

Un film qui apporte un véritable souffle au cinéma européen en faisant un pied de nez subtil et tendre à la mise en scène réaliste pour documenter le réel.

Lire la suite

Voyage adolescent

Thomas Lequeu - Critikat
Publié le mercredi 05 juin 2019

Son parcours géographique, ses rencontres et ses mésaventures se trouvent captées dans une esthétique pop magnifiant l'adolescence.

Lire la suite

Cannes 2019, ACID : « Take Me Somewhere Nice », trip halluciné à travers la Bosnie

Lou Baudillon - Toute la culture
Publié le jeudi 23 mai 2019

Ena Sendijarevic livre avec Take Me Somewhere Nice, un récit semi-autobiographique de type Alice aux pays des merveilles, où la fraîcheur et la mélancolie se porte sur cette Europe de l'Ouest toujours bien séparée de sa voisine de l'Est, sur une jeunesse qui semble observer de l'extérieur le surréalisme du monde en cherchant à se frayer un chemin dans sa propre histoire.

Lire la suite

Take me somewhere nice: un film joliment pop

Gael Martin - Cinématraque
Publié le jeudi 23 mai 2019

Cette générosité et la beauté de l'ensemble, le sens du cadre de la dame et ce mélange d'humour et de gravité nous rappellera d'une certaine façon le premier film de Roy Andersonn Une histoire d'amour suédoise. Ce qui est, pour nous, un très joli compliment.

Lire la suite

Take me somewhere nice in Bosnia

Véronique Le Bris - Ciné Woman
Publié le jeudi 23 mai 2019

Take me somewhere nice a aussi l'atout d'être fort bien réalisé, dans un format 4/3 original mais parfaitement maîtrisé. Le soin apporté au cadre et au rythme est vraiment intéressant, les situations décrites pertinentes. Une des belles découvertes de l'ACID 2019.

Lire la suite

Entretien avec Ena Sendijarević

Le polyester
Publié le jeudi 23 mai 2019

Take Me Somewhere Nice révèle une jeune cinéaste néerlandaise d'origine bosnienne : Ena Sendijarević. Entre bande dessinée pop et road-movie mélancolique, ce film dresse le portrait attachant et étonnant d'une jeune fille à cheval entre les frontières, les cultures et les identités.

Lire l'entretien de Ena Sendijarević ici :

Lire la suite
A télécharger

Recherche