Un costume trois-pièces

Un film de Inès de Medeiros

Un costume trois-pièces

Un film de Inès de Medeiros

France, Portugal - 2001 - 70 min

"Au départ, tout était relativement simple. Je cherchais un jeune homme d'origine africaine, entre 16 et 18 ans, pour incarner Alberto dans le film que j'avais écrit. Étant donné qu'ils n'étaient pas acteurs, j'ai demandé aux candidats de me raconter une histoire de leur choix. Ils m'ont donné des morceaux de leur vie, et ils l'ont fait avec une telle générosité et une telle authenticité que c'était à moi de faire mes preuves. Serais-je capable de retrouver la même force, la même émotion ?"

Inès de MEDEIROS

Avec :
Isabel de Castro , Milton Fernandes , Vilson Sousa , Sabri Lucas , Edson Silva , Antonio Eugénio , Rui Miguel Monteiro , Waldir Silva , Claudio Ribeiro , Guilherme Neves , Mario Mangueira et Nuno Emmanuel de Campos

Sorti le 01 janvier 2001

À propos d'un Costume trois-pièces

Une cinéaste fait son casting. Nous avons affaire, croit-on, à un documentaire sur la fébrile recherche de la perle rare, le comédien, qui portera le film à venir. Au fil de la pellicule, d'une façon imperceptible, le film glisse du réel à une fiction nourrie par des sujets en chair en os qui se (nous) racontent leur vie. L'inattendu alors jaillit par la grâce du rapport mystérieux que le cinéma est capable d'engendrer quand le ou la cinéaste est à la hauteur de la situation. On découvre dans Un costume trois pièces des histoires individuelles d'une intense douleur, d'une richesse qui inspire le respect. Et à travers ces histoires, on devine l'Histoire (avec un grand H) des pays d'où sont originaires ces sujets filmés. Et cette histoire a été façonnée par les rapports coloniaux qu'un pays (le Portugal) a imposés à l'Afrique lusophone. On saisit alors la complexité de ces mondes et leurs liens inextricables, le métissage comme enfants naturels de ces liens. Et ces enfants deviennent, sont devenus, des exilés d'un genre nouveau avec des identités blessées ou malmenées. Bref, la réalisatrice avec son Costume trois pièces fait fantasmer ses futurs comédiens pour nous ouvrir les yeux sur un univers où la beauté côtoie la laideur, où la tendresse s'exprime en dépit de violences refoulées.


_ Dans ce film, on découvre que le cinéma peut remplir, entre autres, une fonction thérapeutique. En faisant fantasmer les comédiens, le cinéma leur permet d'appréhender leur propre histoire et cette compréhension invite le spectateur à se dire que le cinéma n'invente pas que le rêve, il est aussi capable d'écrire l'Histoire. J.L. Godard rôde dans les parages.

Ali Akika


Paroles de cinéastes

Recherche