À porpos de Stalingrad Lovers

Aurélie
Cardin

Déléguée générale

Julia
Cordonnier

réalisatrice et programmatrice

C'est un poème urbain, intense et fulgurant. Un chant d'amour aux oubliés du monde. En choisissant la fiction et en refusant tout naturalisme, Fleur Albert donne à ses personnages une dimension mythique de griots urbains, de chœur antique, de héraults des temps modernes. Portés par les riffs vibrants et lyriques de la guitare de Jean-François Pauvros, magnifiés par la lumière sculpturale de Nara Kéo Kasal, les corps souffrants se transfigurent en corps aimants et en corps dansants, tandis que la parole se déploie et rayonne. Stalingrad Lovers est un film rare et précieux qui libère notre regard, déjoue les préjugés et les peurs. Il nous rappelle à notre propre humanité et nos manques. Geste aussi poétique que politique, il a été cette année notre coup de cœur et celui des spectateurs de notre festival. Nous espérons vivement qu'il en sera de même pour ceux qui vont maintenant le découvrir en salle.

Aurélie Cardin

 - 

Déléguée générale


Festival Cinébanlieue

Julia Cordonnier

 - 

réalisatrice et programmatrice


Publié le jeudi 18 janvier 2018
Mis à jour le jeudi 18 janvier 2018

Paroles de programmateurs

Stalingrad Lovers

Un film de Fleur Albert

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
A PROPOS DU FILM

Recherche