À propos de Bad Boys Cellule 425

Joël
Brisse

Cinéaste

Être enfermé pendant deux heures avec sept prisonniers dans une cellule sans jamais ressentir le moindre ennui. Découvrir comment ce petit territoire est lui-même divisé en sept territoires à la taille du corps. Comment ces auteurs de crimes de sang gèrent leurs peines et aussi leur espoir. Le temps semble s'être arrêté à l'entrée de la prison, alors ils ont besoin de fabriquer du rite, astiquer le sol, faire un footing face à la fenêtre, pour rendre vivable la platitude des jours. En cela, ils ressemblent à ceux qui, à l'extérieur, sont enfermés dans leurs vies et comme eux ils tentent de donner un supplément d'âme à leur univers. Quinze mètres carrés, le monde en petit.

Joël Brisse

 - 

Cinéaste


Publié le jeudi 14 septembre 2017
Mis à jour le mardi 14 novembre 2017

Paroles de cinéastes

Bad Boys Cellule 425

Un film de Janusz Mrozowski

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
A PROPOS DU FILM

Recherche