À PROPOS DE MICKEY AND THE BEAR

Idir
Serghine

Cinéaste

Marta
Bergman

Cinéaste

Hanna
Ladoul

Cinéaste

Marco
La Via

Cinéaste

Pour survivre, faut-il s'enfuir ? Creusant le sillon d'un cinéma indépendant américain soucieux de se confronter au réel, la jeune cinéaste Annabelle Attanasio met en récit le désir d'émancipation d'une adolescente. Situé au fin fond du Montana, ce premier long-métrage déploie une trajectoire qui multiplie les fausses pistes, sachant éviter, comme son héroïne, les écueils d'un parcours où tout serait joué d'avance. Porté par une mise en scène élégante et épurée, incarné par une comédienne fascinante, ce premier long-métrage questionne la place de la femme dans une société patriarcale. Les figures de la virilité sont ainsi mises à jour sans ostentation, mais avec un souci critique. Ici le stress post-traumatique du soldat, là les armes à feu ou encore la question de l'héritage familial. C'est face à toutes ces brutalités qu'on ne doit jamais abdiquer pour vivre sa vie, pour devenir l'auteur de son propre destin.

Savoir penser son époque sans être didactique, savoir subtilement mettre à nu la violence du monde sans en être fasciné et croire que par le romanesque tout peut être divulgué. Voici, sans doute, la force intime de ce film qui nous bouleverse.


Must one flee in order to survive? Furrowing the lands of a certain independent American cinema concerned with confronting reality, the young filmmaker Annabelle Attanasio tells a tale of a teenager's desire to emancipate. Set in the depths of Montana, this first feature film unravels a journey, which accumulates false leads while astutely avoiding, along with its heroine, the pitfalls of a path where all would be known from the onset. Carried by an elegant and pared down mise en scène, embodied by a fascinating actress, this first film questions the place given to women in a patriarchal society. Figures of virility are unveiled without ostentation, but from a critical standpoint. Here the PTSD in a soldier, there fire arms or even the question of a family inheritance. Faced with all these brutalities, one must never abdicate. To live one's life. To become the sole author of one's destiny.

Thinking the era without being didactic. Knowing how to uncover the violence of the world without succumbing to fascination. Believing that through the strength of fiction all can be imparted. There lies the intimate force of this film, which so overwhelms us.

Idir Serghine

 - 

Cinéaste

 - 

Co-président


Marta Bergman

 - 

Cinéaste


Hanna Ladoul

 - 

Cinéaste


Marco La Via

 - 

Cinéaste


Publié le lundi 29 avril 2019
Mis à jour le lundi 29 avril 2019

Paroles de cinéastes

Mickey and the Bear

Un film de Annabelle Attanasio

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
A PROPOS DU FILM

Recherche