À propos de VEDETTE

Ina
Seghezzi

Cinéaste

Nora
Martirosyan

Cinéaste

Dans le cadre d'une fenêtre en bois, des vaches remontent la pente raide d'un sentier avec leurs gardiennes, les cloches résonnent, un chien aboie... En s'attachant à ce qu'il y a de plus proche d'eux, Claudine Bories et Patrice Chagnard ouvrent le regard sur le monde. Une invitation à être attentif, comme une règle de jeu, pour paraphraser le titre d'un de leurs précédents films. Et puisque nous sommes dans un hameau des Alpes, ce qui "rode" autour d'eux, c'est une vache : Vedette. 

La rencontre avec Vedette devient alors un terrain d'exploration cinématographique que les cinéastes labourent patiemment, étape par étape : en vainquant la peur et l'appréhension, en s'approchant doucement, en cherchant à trouver les codes avec poésie et humour, sans rien lâcher - même s'il pleut à verse et que le sol n'est plus que boue glissante. Tout ici n'est que question de distance, de respiration et de liberté pour que l'animal-automate cartésien, sous le tendre regard des cinéastes, acquière une parole et que Vedette devienne actrice et sujet de son propre destin.

VEDETTE est l'histoire d'une rencontre comme seul le cinéma le permet, une histoire d'apprivoisement mutuel qui puise dans l'essence du cinéma documentaire. 


Through the framework of a wooden window, we see some cows climbing up a steep slope with their herders, their bells ring, a dog starts barking...

In VEDETTE, Claudine Bories and Patrice Chagnard take an interest in their close environment, but it does not keep them from looking at the world at large. Here, the rule of the game - which incidentally is the title of one of the filmmakers' previous films - is an injunction to pay attention to what is going on around us. And since the movie was shot in a small village in the French Alps, what « roams » around them is a cow named Vedette. For Bories and Chagnard, the encounter with Vedette has been a cinematographic field of exploration that they patiently and progressively plowed, step by step : first they had to overcome their fear and their apprehension, then they slowly got closer to the animal, always doing their best to find ways to communicate with her, poetically and without forgetting their sense of humour. They never gave up, even when the rain was pouring and the ground was becoming muddy and slippery. Everything in this movie is a question of finding the right distance, of giving enough space and freedom to the « animal-machine » imagined by French philosopher René Descartes so that, through the tender eyes of the filmmakers, Vedette becomes a real actress and the subject of her own destiny.

VEDETTE is the story of an encounter that can only take place in a movie, the story of a mutual taming which finds its source in the essence of documentary cinema.

Ina Seghezzi

 - 

Cinéaste

 - 

Trésorière


Nora Martirosyan

 - 

Cinéaste

 - 

Membre du Conseil d'Administration


Publié le lundi 21 juin 2021

Paroles de cinéastes

Vedette

Un film de Claudine Bories
A PROPOS DU FILM

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser