À propos de Vivre au paradis

Lucas
Belvaux

Cinéaste

Autant le dire tout de suite, Vivre au paradis est un grand film, et Bourlem Guerdjou un grand cinéaste, de ceux qui vous font oublier qu'il y a une caméra posée quelque part, qui font qu'il n'y a pas d'acteurs entre les personnages et nous. Seulement des êtres que l'on suit dans leur histoire et dans leur intimité, sans être voyeur pour autant. Le film parle de dignité, la dignité de celui qui combat, et celle de celui qui est prêt à se mettre au ban de sa société parce qu'il a choisi un autre combat, individuel. Guerdjou filme ses personnages comme des êtres aimés, sans jugement ni complaisance. Et qu'ils soient trempés par l'orage, écrasés par un soleil de plomb ou les coups de matraque, ils sont toujours debout, toujours humains. Tourné sans artifice, sans roublardise, sans ces petits trucs posés pour rendre un film efficace ou séduisant, Vivre au paradis fait plus que séduire, parce qu'il a la force et l'évidence de ceux qui n'ont peur de rien. Et Bourlem Guerdjou n'a peur de rien. Ni du sujet, ni des questions qu'il pose, pas plus de l'intimité que de l'épique ou du regard des enfants. Alors pourquoi ne pas le dire encore une fois ? Vivre au paradis est un grand film, Bourlem Guerdjou est un grand cinéaste. Et je pèse mes mots !

Lucas Belvaux

 - 

Cinéaste


Publié le jeudi 14 septembre 2017
Mis à jour le jeudi 16 novembre 2017

Paroles de cinéastes

Vivre au Paradis

Un film de Bourlem Guerdjou

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
A PROPOS DU FILM

Recherche