À propos de Petite Conversation familiale

Dominique
Boccarossa

Cinéaste

Filmer sa famille c'est prendre le risque de sombrer dans la banalité de cette idée. Le document y échappe. Hélène Lapiower comprend que des êtres si proches et si peu nombreux sont le noeud ou la révélation iconographique de notre monde cosmopolite. Le contenu a la force de l'histoire humaine et la narration du document s'articule comme une fiction. Cet étrange paradoxe est issu d'un remarquable travail de montage. Visages après visages, mots après mots, dans le silence des regards ou le trouble du doute, on approche l'humain, on décrypte la complexité des vies et des pensées avec une grande simplicité. Une famille naît peu à peu sous nos yeux avec toute la richesse de ses distinctions religieuses, ses particularités culturelles et ses divergences. La réalisatrice pose respectueusement son regard, investit sa voix et son corps avec parcimonie, filme les réflexions humaines comme elle filmerait les doigts d'une main. Sa famille est le monde et le monde est une main. La main porte ses cinq doigts, si différents mais tellement solidaires. Elle nous invite dans une famille qui pourrait être la nôtre, riche d'un passé qui persiste dans tous les présents et nous convainc que nos existences dépendent de nos différences.

Dominique Boccarossa

 - 

Cinéaste


Publié le vendredi 15 septembre 2017
Mis à jour le mardi 14 novembre 2017

Paroles de cinéastes

Petite Conversation familiale

Un film de Hélène Lapiower

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
A PROPOS DU FILM

Recherche