À propos de La Beauté du monde

Jean-Claude
Guiguet

Cinéaste

Ca commence par de somptueux plans de nature. Sans effet ni emphase. Une simplicité quasi fordienne avec une touche de lyrisme comme valeur ajoutée, histoire de décaler imperceptiblement l'ordre naturel des choses. L'équilibre et l'harmonie sont ici le chiffre secret d'un récit conduit avec un art de la mise en situation, un sens du rythme, une science de la rupture de ton qui sont, ensemble, pur bonheur de cinéma. Un art au service de trois personnages saisis au vif de leur malaise ou de leurs découvertes respectives : chacun apprendra au terme de l'aventure un peu sur lui-même et beaucoup sur l'Autre. Il n'est pas indifférent que le personnage principal soit une femme-artiste-peintre s'interrogeant sur elle-même, les autres et son rapport au monde. L'enjeu du film, le trouble qu'il répand la complexité des tentatives de réponses apportées à l'énigme de la vie et de la création, font de La Beauté du monde une œuvre étonnante de maturité, de force et d'émotion. Yves Caumon nous régale d'un moment de cinéma qui tient magnifiquement les promesses de son titre. On se casse parfois la gueule pour beaucoup moins que ça !

Jean-Claude Guiguet

 - 

Cinéaste


Publié le vendredi 15 septembre 2017
Mis à jour le jeudi 16 novembre 2017

Paroles de cinéastes

La Beauté du monde

Un film de Yves Caumon

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
A PROPOS DU FILM

Recherche