Avant la fin de l'été

Un film de Maryam Goormaghtigh

Avant la fin de l'été

Un film de Maryam Goormaghtigh

Suisse, France - 2017 - 80 min

Après 5 ans d’études à Paris, Arash ne s’est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer en Iran. Espérant le faire changer d’avis, ses deux amis l’entrainent dans un dernier voyage à travers la France.

After five years as a student in Paris, Arash has not really adapted to life in France and decides to rerun to Iran. His two best friends convince him to travel together fort the last time to the South, hoping that the trip will change his mind. 

EN SALLE

Sorti le 12 juillet 2017

En salle

Extraits de presse

Maryam Goormaghtigh : « J’ai filmé un mordeau d'iran en balade

Azoury Philippe - Grazia
Publié le jeudi 06 juillet 2017

Avant la fin de l'été, de Maryam Goormaghtigh, ou le plein de super de 3 Iraniens à travers le sud de la France. Magique.

Lire la suite

«Avant la fin de l’été», promenade avec trois garçons et le cinéma

Jean-Michel Frodon - Slate
Publié le mardi 22 août 2017

Balade vacancière et dernier voyage avant une séparation, le premier film de Maryam Goormaghtigh est un road-movie qui ne cesse d'inventer sa route, avec humour et émotion.

Euh… pourquoi ? Pourquoi s'intéresserait-on à la chronique de vacances dans le Sud de la France de trois jeunes hommes iraniens vivant à Paris, et dont l'un s'apprête à rentrer ensuite au pays. Ces trois types n'ont rien de spécial, et ce qui va leur arriver non plus.

La réponse à cette question tient en un mot : le cinéma.

Pas le cinéma comme technique, ni le cinéma comme spectacle. Le cinéma comme possibilité de regarder, d'éprouver, de partages des instants, des silences, des gestes. Le cinéma comme une sorte d'herbier poétique et affectueux du quotidien.

Lire la suite

« Avant la fin de l’été » : trois perses sur les chemins de traverse

Jacques Mandelbaum - Le Monde
Publié le mercredi 12 juillet 2017

Avant la fin de l'été vient tout droit de la sélection du Festival de Cannes devenue, au fil des ans, la plus propice à l'aventure : l'ACID. (...) Nous pouvons dire qu'il est réussi parce qu'il touche juste. Il s'inscrit à sa manière, prometteuse et sentie, dans le sillage d'un cinéma mis en œuvre avec ses sujets et libéré d'à peu près tout ce qui le contraint. On peut ainsi citer, entre autres, Jacques Rozier (Adieu Philippine, 1962), Alain Cavalier (Le Plein de super, 1976), Jean-Charles Hue (La BM du Seigneur, 2010) ou Emilie Brisavoine (Pauline s'arrache, 2015). Une certaine idée du cinéma.

Lire la suite

Critique : Avant la fin de l’été

Jérémie Couston - Télérama
Publié le mercredi 12 juillet 2017

Les paysages des Corbières, souvent saisis dans une belle lumière crépusculaire, sont filmés avec la même empathie que les personnages qui les traversent. Par sa sincérité et sa mélancolie, ce carnet de route évoque le cinéma buissonnier de Jacques Rozier. Ou un cousin persan du Plein de super, d'Alain Cavalier.

Lire la suite

Critique : Avant la fin de l’été

Xavier Leherpeur - La 7ème Obsession
Publié le mardi 22 août 2017

Présenté cette année à l'ACID, qui, année après année, atteste de son discernement cinématographique. (...) A l'image d'un impromptu en musique, Avant la fin de l'été est une forme de récit libre, proche de l'improvisation mais remarquablement pensé et exécuté. La mise en scène capte l'émotion et la nuance sans insistance par un travail solaire sur le cadre et les corps qui l'habitent, sa composition, la lumière qui le baigne et le montage tout en douce rupture.

Lire la suite

Critique : Avant la fin de l’été

Vincent Ostria - Les Inrocks
Publié le mardi 22 août 2017

Ça ne serait pas si éclatant, ni si hilarant, si l'alchimie entre les trois hommes – qui se chamaillent gentiment – n'était pas aussi parfaite et s'ils n'avaient pas un grand sens de l'autodérision – forme suprême de l'élégance.

Lire la suite

Critique : Avant la fin de l’été

Florent Guézenguar - Les Cahiers du Cinéma
Publié le mardi 22 août 2017

La fiction se mêle-là au documentaire, voire à une sorte de « performance » (deux hommes mobiles qui veulent rester trimballent un immobile voulant repartir), pour créer une amicale expérience de cinéma, nonchalante dans l'action et rigoureuse dans sa mise en scène - pas éloignée du Plein de super d'Alain Cavalier.

Lire la suite

Critique : Avant la fin de l’été

Thierry Chèze - Studio Cinélive
Publié le mardi 22 août 2017

C'est un mélange des genres parfait, à l'image d'un récit oscillant entre comédie de vacances et fugue mélancolique sur le déracinement. Comme si le cinéma documentaire de Depardon rencontrait celui, buissonnier, de Rozier. Un charme fou.

Lire la suite

« Avant la fin de l’été », trois Iraniens en goguette

Arnaud Schwartz - La Croix
Publié le mardi 22 août 2017

Ce joli film de Maryam Goormaghtigh au charme ineffable met en scène un trio d'étudiants étrangers traversant la France le temps d'une semaine de vacances, avant l'heure des grands choix.

Lire la suite

« Avant la fin de l’été », en pente douce

Elisabeth Franck-Dumas - Libération
Publié le mardi 22 août 2017

Avant la fin de l'été, premier film de la Suissesse Maryam Goormaghtigh, applaudi lors de sa présentation en ouverture de la sélection de l'ACID au dernier festival de Cannes, est perché sur une frontière poreuse entre documentaire et fiction mais tout y est infiniment vrai, des conversations décousues dans l'habitacle d'où l'on contemple les masses sombres des arbres défiler de nuit aux échafaudages de plans drague qui n'ont jamais rien de lourdingue, et aux déclarations impromptues type : « Ce qui va me manquer de la France, c'est le rayon alcool de chez Carrefour. »

Lire la suite

Recherche