Soy Libre

Un film de Laure Portier

Soy Libre

Un film de Laure Portier

France - 2021 - 78 min

Arnaud, c’est mon petit frère.

Un jour, je me suis rendu compte qu’il était déjà grand. Il est né là où on ne choisit pas et cherche ce qu’il aurait dû être. Libre.


Arnaud is my little brother. 

One day I realized that he had grown up. He was born where people have no choices and he is trying to be what he should have been. Free. 

Avec :
Arnaud Gomez et Jacqueline Puygrenier

À propos de SOY LIBRE

Arnaud est encore un jeune garçon aux traits enfantins lorsque s'ouvre le film. Un garçon emprisonné entre les murs de la cité où il continue de grandir, enfermé dans une histoire qui lui est imposée. La prison de béton est aussi faite de mots, ceux d'un discours sur soi et le monde que l'on doit avoir quand on vit ici – et que l'on s'adresse à une caméra. Immédiatement, la voix de sa sœur cinéaste vient l'en arracher, détruisant sans ménagement la parole attendue d'une histoire résignée au déterminisme. Il s'agira, dès lors et sur plus d'une décennie, de construire cette histoire en dehors des chemins tracés et de chercher ensemble la forme du récit d'une vie à mesure qu'elle se dessine.

Dans un geste de cinéma puissant, Laure Portier nous offre ici bien plus qu'un portrait. Avec tendresse et sans concession, la cinéaste nous emporte au rythme de son montage subtil, dans l'odyssée de son frère associée à celle de la fabrication du film qui sera sans cesse assumée, questionnée, contestée. Se saisissant de toute la force parfois violente du cinéma, SOY LIBRE bouscule le spectateur dans une ode à la liberté et au pouvoir émancipateur de son art.


At the beginning of the movie, Arnaud is still a young boy with childish features. A boy imprisoned in the poor housing estate where he has grown up and where he is still living, trapped inside a story that was imposed upon him. This prison made of concrete is also made of words: the words you are expected to use when you talk about yourself and about the rest of the world when you come from this type of neighborhood - especially when you are in front of a camera. Right from the start, his sister, who directed the film, was determined to tear down these stereotypes and she refused to tell a story of resignation and social determinism. During the decade that followed, Laure Portier and her brother found together new and original ways to tell the story of an individual's life as this person is living it. 

With this powerful film, and thanks to a very subtle use of editing, Laure Portier gives us much more than a simple portrait. In a tender way, and without making any concessions, she takes us on a journey which fuses two different odysseys: her brother's life on the one hand and the making of the movie on the other. A movie which has been alternately accepted, challenged and contested by its own subject, Portier's brother. Making the most of the sometimes violent intensity of cinema, SOY LIBRE is an ode to freedom and to the liberating power of its art. And it never shies away from being tough with its viewers.

Pascale Hannoyer

 - 

Cinéaste


Naruna Kaplan de Macedo

 - 

Cinéaste


Jessé Miceli

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes
Vidéo
Vidéo

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser