Un Homme un vrai

Un film de Jean-Marie Larrieu

Un Homme un vrai

Un film de Jean-Marie Larrieu

France - 2002 - 120 min

Au cours d'une soirée parisienne, un apprenti cinéaste, Boris, et une jeune cadre supérieur, Marilyne, jouent au couple complice et amoureux alors qu'ils viennent à peine de se rencontrer. Ils tombent réellement amoureux.

Cinq ans plus tard...
Marilyne, accompagnée de Boris et de leurs enfants, se rend aux Baléares pour un séjour professionnel. Au moment même où Boris, fatigué de son rôle d'homme au foyer, s'apprête à la quitter, Marilyne fait une fugue amoureuse et disparaît.

Cinq ans plus tard...
Marilyne réapparaît au fin fond des Pyrénées, à la tête d'un groupe d'américaines en stage de "ressourcing". Elle s'aperçoit que l'homme qui va leur faire découvrir les mystères de l'accouplement des coqs de bruyère en haute montagne, n'est autre que Boris. Comme ils ont joué, quelques années auparavant, à ceux qui se connaissaient alors qu'ils ne se connaissaient pas, Marilyne et Boris vont maintenant jouer aux inconnus alors qu'ils se connaissent...

Avec :
Hélène Fillières , Mathieu Amalric , Pierre Pellet , Philippe Suner , Daniel Cohen et Sylvie Laguna

Sorti le 28 mai 2003

À propos de Un homme un vrai

Les Larrieu, qui sont frères et qui sont deux, ont fait avec Un homme, un vrai le plus beau de leurs films de montagne. Ils n'ont fait que des films de montagne ? Oui, d'accord… Et celui-ci ne se passe pas entièrement à la montagne ? Oui, d'accord aussi… N'empêche que tout y mène, à cette fameuse montagne, dès le début, dès Paris et sa biche… Dès les lézards ibères d'Ibiza… Et quand, finalement, on y arrive, à la montagne d'Un homme, un vrai, on y est déjà, depuis longtemps. Le spectateur espère une belle histoire d'amour, et il ne sera pas déçu, mais il aura grimpé le raidillon champêtre du film d'entreprise, puis descendu, à la force des cuisses, la pente raide du court-métrage, retrouvé son souffle avec la comédie musicale, et repris du poil de la bête avec le film animalier… Un homme, un vrai nous laisse filer dans les montées, nous reprend dans les descentes, et, à chaque fois, nous attend aux sommets, pour partager la vue et l'air. Les Larrieu, qui s'y entendent en voyage organisé, ont même pensé aux animations, le voilier en pleine mer, la baignade, la montée en rappel avec le guide, la nuit sous la tente, tout. D'ailleurs, c'est contagieux, ce goût de s'amuser qu'ont les Larrieu. Il faut voir le couple du film, Hélène Fillières et Mathieu Amalric, prendre le temps de se désirer, de se le chanter, de se quitter sans se le dire, de se retrouver en se le disant, en finissant pas de se le dire. Et si, comme on le dit, Vezelay est bien la vulve du monde, alors les Pyrénées des Larrieu en sont les tétons.

Frédéric Videau

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

Recherche