À propos de Mimi

François
Lunel

Cinéaste

Mimi a la soixantaine.


_ Telle un guide, elle nous montre Nice et ses faubourgs, raconte ses souvenirs d'enfant, se dévoile un peu. Pendant longtemps, on ne sait pas trop d'où elle vient, ni ce qu'elle veut dans la vie. Mais il s'installe entre elle et nous une sympathie, l'envie d'en savoir plus, de communiquer.


Film sur l'existence d'une femme au destin unique, La Vie de Mimi, le dernier documentaire de Claire Simon, fait voyager le spectateur dans la mémoire et le présent d'une région. C'est dans un incessant aller-retour entre le singulier et le collectif, entre le typique et l'universel que se tisse la matière de ce film beau et troublant. Cette oscillation entre le petit et le grand, qui laisse libre cours à l'imaginaire, se retrouve jusque dans les choix de cadrage, avec une caméra qui se plaît à passer du visage halé de l'héroïne aux paysages tour à tour dévastés et sublimes des Alpes Maritimes.


_ C'est d'ailleurs toute la force du film que de ne rien imposer, de tout suggérer et donc de tout autoriser (les lieux, dans ce film, qui appellent les souvenirs de Mimi, prennent souvent valeur de symbole pour nous : une maison devient La Maison, une gare devient La Gare, etc.). Et chaque morceau d'espace, autoroute suspendue ou montagne ensoleillée, chaque personnage, qu'il soit convoqué par la parole de l'héroïne ou croisant l'objectif de la caméra, s'affirme comme un encouragement à questionner notre propre histoire.

François Lunel

 - 

Cinéaste


Publié le mercredi 13 septembre 2017
Mis à jour le jeudi 16 novembre 2017

Paroles de cinéastes

Mimi

Un film de Claire Simon

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
A PROPOS DU FILM

Recherche