À propos du Dernier été de la Boyita

Chiara
Malta

Cinéaste

Les paysages argentins, la musique, toute sobre, à la guitare classique, une caméra portée mais qui cadre, une grande sobriété, une certaine pudeur même : tout concourt à voir là un film plein de douceur et de cœur. De belles images, une dramaturgie maitrisée qui prend le temps de regarder du point de vue de Jorgelina. C'est un film intime, sur le sujet toujours très « cinématographique » de ce moment où l'on grandit irrémédiablement (La naissance des pieuvres), traité ici avec une grande simplicité.


Nous sommes avec Jorgelina, à sa hauteur et dans son regard. C'est une petite fille qui va découvrir sa propre intimité, sa sexualité, son premier rapport privilégié à l'autre, cet autre qui la fait grandir et déjà devenir femme. Ce moment de l'éveil s'accompagne ici d'une double problématique : l'identité sexuelle et la question de l'intimité. L'intimité c'est d'abord ce qui lui ferme la porte au nez, quand les adultes ont des choses très privées à faire, et plus tard ce qu'à son tour elle voudra préserver. Car Jorgelina a un amoureux. Dans les livres, dans le regard des adultes, elle se questionne sur cet autre qu'elle aime.


Tout près d'elle un drame se trame, que la réalisatrice, Julia Solomonoff traite sans dramatisation excessive, au moyen d'une narration par petites touches, par anecdotes et moments privilégiés filmés avec douceur. Les plans se succèdent, porteurs d'émotion et pourtant une distance constante respecte les personnages, tantôt par ellipse, tantôt par la distance physique de la caméra. Quand celle-ci se rapproche, c'est pour entrer dans le visage de la petite, ou dans les traits porteurs de sens des adultes que la petite dévisage. C'est qu'elle cherche en elle et autour d'elle à comprendre à quoi l'amour si simple qu'elle ressent et partage se heurte : l'identité sexuelle vue non comme problème mais comme questionnement…

Chiara Malta

 - 

Cinéaste


Publié le jeudi 14 septembre 2017

Paroles de cinéastes

Le Dernier été de la Boyita

Un film de Julia Solomonoff
A PROPOS DU FILM

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser