L'Amour debout

Un film de Michaël Dacheux

L'Amour debout

Un film de Michaël Dacheux

France - 2018 - 83 min

Martin, dans un dernier espoir, vient retrouver Léa à Paris. Ils ont tous deux vingt-cinq ans et ont vécu ensemble leur première histoire d’amour. Désormais, chacun s’emploie à construire sa vie d’adulte.

Martin, in a last ditch hope, comes to meet Léa in Paris. They are both twenty-five and shared their first love story together. They are both now striving to mature.

Avec :
Paul Delbreil , Adèle Csech , Samuel Fasse , Jean-Christophe Marti , Thibaut Destouches , Shirley Mirande , Pascal Cervo et Françoise Lebrun

Sorti le 30 janvier 2019

Extraits de presse

Cannes 2018 : "L'AMOUR DEBOUT" Beaux débuts

Elisabeth Franck-Dumas - Libération
Publié le vendredi 18 mai 2018

Le cinéaste Michaël Dacheux dépeint avec justesse, notamment grâce à des comédiens pleins de fraîcheur, le parcours initiatique de deux jeunes gens après leur première idylle (...)

Lire la suite

Critique L'Amour debout

Sébastien Lamothe - Rétro HD
Publié le mercredi 30 janvier 2019

On doit rendre hommage à la grâce et à l'élégance de la mise en scène et des dialogues et à la cohérence d'un scénario qui sait jouer des intrigues secondaires auxquelles se rattachent les personnages (…).

Lire la suite

Nîmes : le réalisateur Michaël Dacheux rencontre les élèves en cinéma de Saint-Stanislas

Midi libre
Publié le jeudi 21 mars 2019

L'Amour Debout réinvente le roman d'apprentissage.

Lire l'interview de Michaël Dacheux ici :

Lire la suite

Rencontre avec Michaël Dacheux

Nicolas Maille - GARCON MAGAZINE
Publié le lundi 21 janvier 2019

Le réalisateur quitte les Landes pour la capitale avec L'Amour Debout, parcours initiatique d'un apprenti cinéaste confronté à son attirance grandissante pour les garçons. Il nous présente les leitmotivs de ce film qui sortira en salle le 30 janvier.

Lire la suite de l'interview ici :

Lire la suite

L'Amour debout

Critique-film.fr
Publié le lundi 21 janvier 2019

Pour son premier long métrage, Michaël Dacheux a fait le choix de se positionner parmi les descendants de la Nouvelle Vague et, plus particulièrement, de Eric Rohmer. On retrouve chez lui, non sans une certaine émotion, le charme absolument pas démodé de ces histoires dont la profondeur se cache derrière une apparente légèreté. Après ce premier film réussi, on suivra attentivement la carrière de Michaël Dacheux.

Lire la suite

L'Amour debout

Joachim Lepastier - Les Cahiers du Cinéma
Publié le lundi 21 janvier 2019

En rendant si simplement et si directement tangible l'ébranlement intime que sont capables de provoquer certaines œuvres, quelque chose de performatif se joue là. (…) En regard, la manière dont le film aborde la question récurrente de la précarité fait preuve d'autant de noblesse que de malice. (…) Mais noblesse aussi dans la façon de retourner ces contraintes et de dépeindre ce personnages comme autant de passeurs de savoirs (ils sont guides, animateurs culturels ou scientifiques), quand bien même ils se cherchent encore.

Lire la suite

Ballade des quatre saisons

Jérôme d'Estais - La 7ème Obsession
Publié le mardi 22 janvier 2019

« C'est tout le charme entêtant de L'amour debout, sa contemporanéité, que de faire pénétrer le réel, l'événement comme le non-événement, dans un apparent marivaudage, se heurter des dialogues avec des échanges terriblement concrets (…) Michaël Dacheux sait saisir les plus légères pulsations, amoureuses ou sociologiques ».

Lire la suite

Michaël Dacheux : cinéaste du quotidien

Dephine Ghosarossian - Chroniques cinématographiques
Publié le lundi 28 janvier 2019

On a rencontré Michaël Dacheux, réalisateur du très réussi L'amour debout. Il est à l'image de son film : bienveillant, doux et pudique, curieux de l'aventure de la vie, du temps qui passe, et amoureux du cinéma.


Lire la suite de l'interview ici :

Lire la suite

« L’Amour debout » : un récit d’apprentissage à Paris

Mathieu Macheret - Le Monde
Publié le mercredi 30 janvier 2019

Le film s'attache à investir des espaces délaissés par la fiction (…) comme à réenchanter l'ingratitude supposée des choses ordinaires. Rythmé par le motif de la rencontre (amoureuse, amicale, professionnelle, tutélaire), le récit s'étend, par capillarité romanesque, à une petite galerie de personnages, dont chacun détient son jardin secret ou domaine de spécialité (...). Paris est filmé sous son jour le plus surprenant, par ses voies de traverse et ses angles inattendus (le parc de la Villette), comme une martingale qui relance les combinaisons de personnages. Lieux et caractères s'assemblent au gré des coïncidences, dans un damier d'affects qui résonne de nuances musicales, sur les morceaux de Maurice Ravel et Robert Schumann. L'Amour debout se traverse ainsi comme une fugue, dont les accents, tantôt graves et doux, virevoltent au gré du vent, sans jamais se laisser piéger par un sujet ou une dramaturgie trop directifs.

Lire la suite

«L’Amour debout» et «Ulysse et Mona», deux pépites qui méritent toute notre attention

Jean-Michel Frodon - Slate
Publié le mercredi 30 janvier 2019

Une légèreté, une joie de filmer, une manière de laisser venir chaque plan, chaque séquence comme si c'était une aventure, un jeu, une proposition à mi-chemin entre blague et déclaration d'amour. Amour de la fiction, amour des personnages et des acteurs, amour des spectateurs aussi. Il n'est pas si fréquent d'avoir le sentiment, tout au long d'une projection, de recevoir sans cesse des cadeaux (...) Dans L'Amour debout, il s'agit d'amour et de chanson. D'ouverture à la vie et de rencontres. (…) Il s'agit de s'inventer, dans le mouvement de l'existence, ce qui en fera, au présent, au futur un peu aussi, l'élan et les modulations. Cette invention-invitation passe aussi par la présence d'acteurs peu ou pas connus, très jeunes pour la plupart. Et c'est, là aussi, une bouffée d'air frais.

Le cinéma tel que le pratique Michaël Dacheux ne se nourrit que de cela, de cette sensibilité aux variations de lumière, à l'esprit des mieux, à la musique des mots, aux vibrations des corps. Ça a l'air tout simple, comme s'il découvrait tout dans l'instant –alors qu'il sait très bien d'où il vient, à défaut de savoir où il va. Et c'est étonnamment joyeux.

Lire la suite
A télécharger

Recherche

Gestion des cookies

En poursuivant sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, qui servent à vous proposer une meilleure expérience de navigation (vidéos, photos, cartes interactives).

Tout refuser