Rêves de jeunesse

Un film de Alain Raoust

Rêves de jeunesse

Un film de Alain Raoust

France, Portugal - 2019 - 92 min

Salomé décroche un job d'été dans la déchetterie d'un village. Sous un soleil de western, dans ce lieu hors du monde, son adolescence rebelle la rattrape. De rencontres inattendues en chagrins partagés, surgit la promesse d’une vie nouvelle.

Salomé gets a summer job in a junkyard somewhere in the country side. Under a western sun, in this place out of the world, her teenage rebellion springs up. From unexpected encounters to shared sorrows, arise promises of a new life. 

Avec :
Salomé Richard , Yoann Zimmer , Estelle Meyer , Jacques Bonnaffé , Christine Citti , Aude Briant et Carl Malapa

EN SALLE

Sorti le 31 juillet 2019

En salle

Extraits de presse

RÊVES DE JEUNESSE

Marcos Uzal - Libération
Publié le jeudi 16 mai 2019

Vif et généreux, le film d'Alain Raoust dépeint une communauté improbable de révoltés. (...) Rêves de jeunesse se tient ainsi entre une mémoire et une promesse, politiques autant que sentimentales.

Lire la suite

Critique de Rêves de jeunesse

Frédéric Strauss - Télérama
Publié le mercredi 31 juillet 2019

"On aime beaucoup"

"Une ode tonique à l'utopie"

Lire la suite

Rêves de jeunesse - la critique du film

Claudine Levanneur - Àvoir Àlire
Publié le lundi 22 juillet 2019

Bien calé au centre d'une actualité politique, l'histoire préserve une place de choix à Salomé (Salomé Richard), qui illumine le film et dont la sagesse et la rêverie apportent la juste dose nécessaire de poésie, face à l'énergie exubérante de Jessica, (Estelle Meyer) candidate prisonnière d'une émission de télé-réalité, à l'énergie et à la liberté communicatives, tandis qu'un cycliste (Jacques Bonnaffé), après avoir perdu son travail et tous ses idéaux politiques, au point de s'être laissé happer par le gouffre de l'extrême droite, n'envisage plus qu'une issue fatale. 

Evitant l'écueil du symbolisme à outrance, c'est en s'appuyant sur les contrastes de tons et d'émotions qu'Alain Raoust bâtit l'intensité de son histoire. Il provoque l'inattendu, dès que la routine s'annonce. Il fait rebondir personnages et situations, caracole avec vivacité et générosité du réalisme à la fable, sans jamais trébucher et choisit, avec cette œuvre romantique et ensoleillée, d'attirer sans violence l'attention sur les nouvelles luttes à mener.

Lire la suite

Critique de Rêves de jeunesse

Jean-Jacques Corrio - Critique-film.fr
Publié le mercredi 24 juillet 2019

Rêves de jeunesse n'est pas le genre de film à sous-estimer : on y sent une très grande vitalité, une grande liberté dans la manière de filmer, l'absence totale de formatage à but plus ou moins commercial, la présence perpétuelle de l'inattendu, de la scène qui débarque par surprise.

Lire la suite

« Rêves de jeunesse », d'Alain Raoust : l’écart du monde

Christophe Kantcheff - Politis
Publié le jeudi 25 juillet 2019

Dans Rêves de jeunesse, Alain Raoust met en scène, au sein du magnifique arrière-pays niçois, des personnages qui se cherchent un avenir. (...) Un lieu singulier, cette déchetterie : composée de trois bennes aux couleurs différentes et suggestives, l'une bleue, une autre blanche, la troisième rouge. L'essentiel du film se déroule dans ce décor très cinématographique et propice aux symboles : rebut national, cimetière de notre société de consommation, potentiel de recyclage ou de nouvelle vie…

Lire la suite

Alain Raoust nous invite à une renaissance solaire avec RÊVES DE JEUNESSE

Mehdi Omaïs - Le Journal des Femmes
Publié le vendredi 26 juillet 2019

Rêves de Jeunesse est un très joli réveil à la jeunesse porté par la grâce et la beauté de Salomé Richard. (...) Alain Raoust, son talentueux réalisateur, y dresse le portrait attachant, solaire et sensoriel de Salomé (incarnée par l'excellente Salomé Richard), une jeune héroïne qui décroche un job d'été dans la déchetterie d'un village et qui, au contact d'une galerie de personnages secondaires fantastiquement paumés, va s'ouvrir au monde et retrouver le goût d'une douce fureur. Une très belle oeuvre, singulière et aboutie.

Lire l'entretien avec Alain Raoust ici :

Lire la suite

3 bonnes raisons de voir RÊVES DE JEUNESSE en salles

Mehdi Omaïs - Le Journal des Femmes
Publié le vendredi 26 juillet 2019

Un très beau film, touchant et vivant. La canicule continue de souffler son haleine chaude dans la fiction. Il n'y a qu'à voir la place qu'elle prend dans Rêves de Jeunesse. Sous un cagnard infernal, on y suit une jeune héroïne, incarnée par Salomé Richard, qui décroche un job d'été dans la déchetterie d'un village. Un lieu atypique, quasiment hors du réel, qui se révèle totalement propice à l'éveil de la rebelle sommeillant en elle. 

Le Journal des Femmes vous donne trois bonnes raisons de succomber au coup de chaud :

  1. Pour Salomé Richard : elle est de tous les plans et irradie l'écran autant que le soleil qui l'inonde de sa lumière. (...)
  2. Pour l'ode à la jeunesse : Rêves de Jeunesse est vraiment transcendé par ses égarés magnifiques, par ses solitudes qui s'agrègent et tanguent en formant, tous ensemble, une sorte de Radeau de la Méduse sur lequel on prend le large. 
  3. Pour son décor qui finit par devenir un personnage à part entière. Une déchetterie pareille à un village abandonné de western.

Lire la suite

LES «RÊVES DE JEUNESSE», BENNE À OR PUR

Elisabeth Franck-Dumas - Libération
Publié le mercredi 31 juillet 2019

Alain Raoust signe un film mélancolique sur les idéaux et la désillusion, le temps d'un retour au village pour un job d'été à la déchetterie. (...) La qualité du film est d'alterner entre les registres et de faire jouer la symbolique du lieu sans lourdeur, et sans se laisser enfermer dans le naturalisme, alors que Salomé croise dans cette vallée de western une kyrielle de personnages improbables. (...)

Estelle Meyer, est une révélation, à la tchatche lucide et désenchantée ; Salomé Richard, autre révélation du film, qui parvient à faire vibrer quasiment chaque plan de ses taches de rousseur et d'une intériorité palpable.

Lire la suite

« Rêves de jeunesse » : parenthèse estivale dans une décharge

Mathieu Macheret - Le Monde
Publié le mercredi 31 juillet 2019

Le quatrième long-métrage d'Alain Raoust combine à la fois le portrait d'une jeune femme en devenir et un précipité désenchanté de la France contemporaine. (...) Il vaut notamment pour sa capacité à brasser les registres : excentricité comique, tendresse romantique, sensualité élégiaque… 

(...) Une parenthèse estivale entre hier et demain : se réconforter, panser les plaies, éventuellement s'aimer, en tout cas faire un petit bout de chemin ensemble.

Lire la suite

Critique de Rêves de jeunesse

Le Journal du Dimanche
Publié le mercredi 31 juillet 2019

(...) s'y invitent une fantaisie salutaire et des personnages attachants, formant ainsi un ensemble contrasté qui fait l'éloge de la solidarité. Mêlant douceur et âpreté, Alain Raoust livre un film libre et solaire qui peut aussi compter sur l'épatante Salomé Richard. 

Lire la suite
A télécharger

Recherche