Vif-Argent

Un film de Stéphane Batut

Vif-Argent

Un film de Stéphane Batut

France - 2019 - 106 min

Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnaît. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette deuxième chance ?

Juste wanders the streets of Paris looking for people only he can see. He collects their last memory before helping them into the afterlife. One day Agathe, a young woman, recognizes him. She belongs to his previous life. She is alive and he is a ghost. How will they manage to love each other and seize this second chance?

Avec :
Thimotée Robart , Judith Chemla , Saadia Bentaïeb , Djolof Mbengue , Marie-José Kilolo Maputu et Cecilia Mangini

EN SALLE

Sorti le 28 août 2019

En salle

Extraits de presse

L’errance poétique de l’homme invisible

Mathieu Macheret - Le Monde
Publié le jeudi 05 septembre 2019

A ne pas manquer (…) Stéphane Batut choisit l'inhabituel registre fantastique pour raconter une histoire d'amour d'un grand romantisme. (…) En se mêlant aux fantômes, le film invoque les puissances primitives du cinéma, notamment l'effet de surimpression qui permet de mélanger deux images en transparence. Dans la plus belle scène du film, Agathe et Juste font l'amour à distance, par-delà la barrière invisible qui sépare les morts des vivants, ressuscitant pour un instant la mémoire incandescente de L'Atalante (1934), de Jean Vigo.

Lire la suite

«Vif-argent», âmes sensibles

Marcos Uzal - Libération
Publié le mardi 21 mai 2019

Audacieux, le film de Stéphane Batut assume sa candeur. (...) Ce qui est beau, c'est de redéployer cette croyance aux fantômes, aux passages entre visible et invisible, entre morts et vivants, dans le Paris d'aujourd'hui autant que dans le cinéma contemporain. Et le cinéaste a la force de ne pas céder aux facilités, de ne pas répondre aux signes à la mode, de ne pas avoir peur de nous perdre pour mieux nous troubler, ni de craindre un lyrisme qui assumerait toute sa candeur.

Lire la suite

Vif-Argent : l'amour fantôme

Robin Cannone - Le Figaro
Publié le jeudi 05 septembre 2019

Stéphane Batut met en scène une romance spectrale et envoûtante entre Judith Chemla et Timothée Robart. (…) L'œuvre de Batut s'inscrit bien dans la tradition de la littérature fantastique, développant un récit ancré dans un cadre réel et bercé par une douce étrangeté.

Lire la suite

Vif-Argent : Poème de l’amour éternel

Benoit Basirico - Bande à Part Films
Publié le jeudi 05 septembre 2019

Avec peu de mots échangés, dans un rythme lent et un lyrisme contenu, le réalisateur nous relate son récit amoureux avec la sensualité d'une respiration et le sentiment de l'absolu.


Lire la suite

Avec « Vif-Argent », Batut signe un film lumineux sur le deuil

Clarisse Fabre - Les Inrocks
Publié le jeudi 05 septembre 2019

Un premier film d'un romantisme éperdu sur les fantômes et la mémoire, dans un Paris fantasmagorique. (…) Ce qui frappe devant ce premier long métrage présenté à l'ACID Cannes 2019, c'est son audace, son irrépressible envie de cinéma, sa capacité à faire communier naturalisme et fantastique. Dans ce mélo âpre et enchanté, la ville est un pôle d'attraction pour les vivants et les morts, qui habitent de leurs souvenirs le goudron et les pavés.

Lire la suite

Stéphane Batut ou comment représenter le corps absent au cinéma

L'Humanité
Publié le jeudi 21 novembre 2019

Lire la suite de l'entretien ici :
Lire la suite

Le souvenir de l’étreinte et l’amour au-delà de la vie

Pierre Barbancey - L'Humanité
Publié le jeudi 05 septembre 2019

Le réalisateur de Vif-Argent se saisit de ces ingrédients pour faire un conte cinématographique d'une simplicité poétique et d'une beauté plastique qui en fait un objet pur comme du mercure.

Lire la suite

Critique de Vif-Argent

Femme Actuelle
Publié le mercredi 04 septembre 2019

Cette déclinaison du thème des errants, coincés entre la vie et la mort, est d'autant plus originale qu'elle se passe totalement d'effets spéciaux. (…) Un long-métrage vraiment atypique. 

Lire la suite

Critique de Vif-Argent

Mathilde Blottière - Télérama
Publié le jeudi 05 septembre 2019

Un premier long-métrage attachant en forme de conte fantastique. Voilà un film comme le cinéma français en produit peu, une rareté précieuse qui nous sort de notre zone de confort sans nous brusquer. (…) Mise en scène élégante, duo d'acteurs impressionnant, originalité de ce conte existentiel… Stéphane Batut, signe un film à la fois singulier et truffé de références, Georges Franju étant la plus évidente.

Lire la suite

Timothée Robart : de l'autre côté

Julien Welter - Grazia
Publié le mercredi 04 septembre 2019

Vif-Argent questionne la place de chacun dans le monde, avec une modernité qui a passionné ce technicien du son (Timothée Robart) : « Je regardais la chef opératrice Céline Bozon faire des merveilles avec des éclairages proches de ceux des films de Nicolas Winding Refn ».

Lire la suite
A télécharger
A télécharger

Recherche