Swagger

Un film de Olivier Babinet

Swagger

Un film de Olivier Babinet

France - 2016 - 84 min

Teen-movie documentaire, Swagger nous transporte dans la tête de onze adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au cœur des cités les plus défavorisées de France. Malgré les difficultés de leur vie, les gosses d’Aulnay et de Sevran ont des rêves et de l’ambition. Et ça, personne ne leur enlèvera.




Avec :
Aïssatou Dia , Mariyama Diallo , Abou Fofana , Nazario Giordano , Astan Gonle , Salimata Gonle , Naïla Hanafi , Aaron N’Kiambi , Régis Marvin Merveille N’Kissi Moggzi , Paul Turgot et Elvis Zannou

EN SALLE

Sorti le 16 novembre 2016

En salle

À propos de Swagger

On va pas percer, on va déchirer !!! C'est un post prophétique qui irradie tout le film. 

Et ils déchirent ces jeunes d'Aulnay-sous-Bois dans le documentaire-écrin d'Olivier Babinet qui les sublime et prend le contre-pied des représentations éculées que l'on nous sert habituellement sur les jeunes de banlieue. Devant la caméra, Régis, Naïla, Nazario, Aïssatou, Paul, Salimata et les autres envahissent l'écran et construisent la représentation qu'ils se font d'eux-mêmes. À rebours des clichés, ils déchirent les idées reçues... Et avec une grande habileté, le cinéaste fait honneur à leur lucidité, leur fantaisie, la subtilité de leur humour et la finesse de leur analyse. Dans les couloirs du collège Claude Debussy, chez eux et au dehors ils parlent d'amitié, d'amour, de leurs peurs, du quotidien, de l'avenir... Ils rêvent sans oublier la cité, la violence sociale, le racisme, l'exil. Une galaxie de personnalités aussi riches que diverses coexistent, des plus flamboyantes aux plus discrètes, traitées avec la même attention et la même acuité. Jamais de misérabilisme ni de naturalisme. La parole de ces ados est recueillie et mise en scène, le film en est l'unique réceptacle. Mais Olivier Babinet joue avec le groupe et y met toute la magie qu'offre le cinéma qui nous permet de plonger dans la ville, de passer par les fenêtres pour aller au chevet d'une jeune fille endormie, au mépris des pesanteurs. Le cinéaste matérialise leur univers intérieur, leur offre l'espace de le représenter à la hauteur de leur imaginaire. Et le plaisir qu'ils ont à faire du cinéma nous gagne. Les codes de la culture populaire irriguent la mise en scène et l'on navigue dans un univers coloré où ils prennent toute la place, traversant la comédie musicale, le clip et la science fiction. Et malgré le contexte difficile qui n'est pas évacué, ils sont debout, pleinement vivants, beaux, intelligents, lucides, drôles. Ils ont de quoi bomber le torse, ces swaggers (*fanfarons en français) ! Car ce sont des jeunes pleins de sève et d'avenir que l'on a eu un plaisir infini à rencontrer.

Régis Sauder

 - 

Cinéaste


Emilie Brisavoine

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

À propos de Swagger

Puisque Swagger c'est fanfaronner et avoir le Swag c'est avoir la classe, Olivier Babinet a plus de swag qu'il ne swagge, même s'il a de quoi swagger du résultat de Swagger.  

Le geste cinématographique d'Olivier Babinet a du style. Le style c'est une question d'esthétique et il n'en manque pas. Mais le style c'est aussi une question d'attitude et par extension, l'attitude qu'on adopte correspond également à ce que l'on donne à voir. Voir et désigner les choses à moitié vides ou à moitié pleines, voir et montrer en gris ou en couleur, avoir et faire peur ou bien choisir de positiver... Le style de Swagger c'est de montrer des têtes bien pleines et des mots colorés qui s'en échappent, de communiquer de l'énergie et de donner espoir dans les générations futures. Par la même approche que celles de Nous, Princesses de Clèves ou La Cour de Babel, la jeunesse de banlieue ou issue de l'immigration n'est pas abordée sous l'angle de la violence, de la condescendance ou du misérabilisme. Moderne, l'architecture de la mise en scène d'Olivier Babinet lie les paroles des gamins et renforce la qualité de découverte des personnalités qu'il nous présente. Naïla, Régis, Paul et les autres... Aulnay et Sevran, zones abîmées qui recèlent de trésors de mômes qui fleurissent notre vision des barres d'immeubles et font swinger la cité. Et cette vision du monde, eux la vivent, lui la filme et nous la diffusons ; au tour de celui et de celle qui montre d'avoir de quoi swagger de le programmer. 

Flore Tournois

 - 

Programmatrice


Le Star Strasbourg
Paroles de programmateurs

Swagger d'Olivier Babinet & Retour à Forbach de Régis Sauder, étoilés par la SCAM !

Félicitations à Olivier Babinet & Régis Sauder, respectivement membre du CA et co-président de l'ACID, dont les films Swagger et Retour à Forbach ont été étoilés par La Scam !

Le 13e jury des Étoiles de la Scam était présidé par Élisabeth Kapnist et composé de Jérôme Fritel, Stéphane Manchematin, Alexis Marant et Laëtitia Mikles.


> Les films primés par les Étoiles de la Scam 2018, en présence de leurs auteurs, rencontreront leur public lors du festival "Les Étoiles du documentaire" les 10 et 11 novembre 2018 au Forum des images à Paris (entrée libre).


> Palmarès complet ici.

Ci-dessus : RETOUR A FORBACH de Régis Sauder et SWAGGER d'Olivier Babinet.

Régis Sauder

 - 

Cinéaste


Olivier Babinet

 - 

Cinéaste


Actualité

L'ACID à l'international, les bonnes nouvelles de début 2018

Pas moins de trois films soutenus par l'ACID font partie cette année de la sélection de MY FRENCH FILM FESTIVAL qui a lieu du 19 janvier au 19 février. Organisé par notre partenaire UniFrance, les films sont proposés aux internautes du monde entier et sous-titrés en 10 langues.

MY FRENCH FILM FESTIVAL a enregistré plus de 10 millions de vues dans le monde pour cette 8e édition, un nouveau record après les 6,7 millions de vues comptabilisées en 2017.

En compétition

AVANT LA FIN DE L'ETE de Maryam Goormaghtigh

SWAGGER d'Olivier Babinet

WILLY 1er de Marielle Gautier, Zoran et Ludovic Boukherma et Hugo P. Thomas


Les prix ont été remis le 19 février 2018 par Isabelle Giordano, directrice d'UniFrance, et le jury a choisi de récompenser WILLY 1er en lui attribuant une Mention Spéciale afin de saluer « la proposition artistique de ses réalisateurs ».


Par ailleurs, AVANT LA FIN DE L'ETE de Maryam Goormaghtigh fera partie de la 4e édition de YOUNG FRENCH CINEMA, qui rassemble un programme de films français contemporains sans distributeurs américains à destination des salles et universités américaines, ainsi que du réseau des Alliances Françaises. L'an passé SWAGGER d'Olivier Babinet avait été le titre phare de la sélection des 12 longs métrages, et Olivier Babinet avait effectué deux tournées aux États-Unis pour y accompagner son film. 


Merci à UniFrance pour son appui et son soutien aux films de l'ACID !

Actualité
Vidéo
Vidéo
soutien
soutien

Recherche