À propos de Coby

Corinne
Lacaze

Spectatrice & contributrice à Sens Critique

Je viens de voir ce documentaire dans le cadre du festival du cinéma et des droits humains qui était suivi d'un débat avec le réalisateur et des invités.

Le réalisateur est le demi-frère de Suzanna qui devient Coby. Mis à l'adoption en France, il retrouvera sa mère, son beau-père et sa sœur lorsque celle-ci a 12 ans.

A travers ce documentaire, il nous relate l'histoire du cheminement et de la transition sociale, médicale, chirurgicale, physiologique et psychologique de Suzanne/Coby.

S'il soulève la délicate question des trans et de leur quête difficile vers leur identité propre avec son lot de souffrance, de doute, de peur, ce documentaire est filmé de manière pudique et sensible, sans jamais tomber dans le voyeurisme ou le pathos et finalement nous fait entrevoir les choses du côté de l'ordinaire, de l'évidence.

Au vu du débat qui a suivi, il en ressortait qu'il est encore très difficile en France pour les trans d'obtenir une reconnaissance administrative et de faire aboutir leur transition quelle soit sociale ou physique. Nos principes judéo-chrétiens nous ramènent toujours à une vision binaire des choses : bien ou mal, normal ou anormal, homme ou femme, etc...

Espérons que ce documentaire très positif permettra une évolution des mentalités avec plus de compréhension pour les transgenres et moins de jugements de valeur.

Corinne Lacaze

 - 

Spectatrice & contributrice à Sens Critique


Publié le lundi 22 janvier 2018
Mis à jour le lundi 22 janvier 2018

Paroles de spectateurs

Coby

Un film de Christian Sonderegger

Notice: Undefined index: show-sortie in /home/lacid/www.lacid.org/application/front/tpl/bloc/bloc-film.tpl on line 31
A PROPOS DU FILM

Recherche