Puisque vous partez en voyage... - News III, 1

Le 01 avril 2021

Re-re-re-confinement / Saison III, Episode 1


Chères toutes, chers tous,


Nouvel agenda et nouveaux découpages géographiques suite aux annonces d'hier... Cette segmentation nous rappelle constamment l'importance des lieux, de ceux où l'on se rencontre, ceux qui nous émerveillent ou qui nous libèrent ; et nous a donné des envies de voyage, exprimées dans cette newsletter. Aux côtés des cinéastes et des films de l'ACID, ouvrons des lignes de fuite !

 

L'équipe et les cinéastes de l'ACID


DES IDEES DE FILMS ACID EN VOD
GEOGRAPHIES INTIMES ET IMAGINAIRES

ROMAMOR (LETTRE FILMÉE BERLINOISE) de Joseph Morder

 

Mark, cinéaste, envoie depuis Berlin une lettre filmée à Sandra, peintre qui vit à Paris. Dans ce film, Mark évoque sa rencontre avec Sandra. Derrière l'objectif d'une caméra, il montre son voyage à Berlin ; il raconte leur voyage à Rome, tous deux à la recherche de leurs origines juives. Sandra est de plus en plus gênée par le filmage obsédant de Mark : elle aimerait vivre leur histoire d'amour, leur exil, sans le regard de la caméra...

 

                                 > Soutenu par l'ACID à sa sortie en 1991 - A voir sur UniversCiné


JE SUIS LE PEUPLE de Anna Roussillon


« La révolution ? T'as qu'à la regarder à la télé ! », lance Farraj à Anna quand les premières manifestations éclatent en Egypte en janvier 2011. Alors qu'un grand chant révolutionnaire s'élève de la place Tahrir, à 700km de là, au village de la Jezira, rien ne semble bouger. C'est par la lucarne de sa télévision que Farraj va suivre les bouleversements qui secouent son pays. Pendant trois ans, un dialogue complice se dessine entre la réalisatrice et ce paysan égyptien : lui, pioche sur l'épaule, elle, caméra à la main. Leurs échanges témoignent du ballottement des consciences et des espoirs de changement. Un voyage politique au long cours, profond mais aussi plein de promesses pour le peuple égyptien.

 

     > Programmé à l'ACID Cannes 2015 - A voir sur Universciné


UN PEU DE LECTURE ...


« À LA PLACE DU COEUR établit un petit déplacement par rapport aux deux derniers films de Robert Guédiguian : le décor (on quitte l'Estaque pour la Joliette). Ce déplacement n'est pas sans effet. À l'Estaque, le quartier représente la tradition des villages qui composent Marseille ; La Joliette est liée au port, aujourd'hui traversé par une autoroute, vidé de sa richesse et de sa fonctionnalité. Dans un monde qui nie la culture populaire, nous nous sommes plus, là, dans un lieu qui la protège. Nous sommes dans un non-quartier qui représente ce qui la détruit, (cette culture) : la disparition des activités ouvrières dans les villes, l'urbanisation autoroutière et spéculative. Ce quartier n'existe plus que dans une conscience de la part des personnages du film.


[...]

Les personnages ne sont pas dans le passé mais dans une mélancolie, c'est à dire dans une conscience aiguë de la perte du temps. Et c'est la grande justesse du cinéma de Robert Guédiguian, de ne pas nous faire croire à une culture ouvrière opprimée, disponible, mais nous montrer des personnages qui, par fidélité, résistent au monde tel qu'il est... »

 

Le cinéaste de l'ACID Jean-Henri Roger

à propos de A LA PLACE DU COEUR, de Robert Guédiguian (1998)

 

> Pour lire la suite du texte <

> Pour voir le film en VOD <


... DE MUSIQUE ...

Thunder Road - Bruce Springsteen

Entendu dans THUNDER ROAD de Jim Cummings


... DES TABLES RONDES ...

L'ACID à Cinéma du Réel 2021

Retrouvez les captations des rencontres en présence des cinéastes de l'ACID :

Retour à la salle

Nouveaux acteurs ? Nouveaux financements ?

La Sécurité globale et nous

Littérature et documentaire


ET DES FILMS EN SALLES... UN JOUR !



  


J'AI AIMÉ VIVRE LÀ de Régis Sauder


Dans la Ville Nouvelle beaucoup arrivent d'ailleurs, se mélangent, trouvent une place. Leurs histoires se croisent et s'incarnent ici à Cergy, où Annie Ernaux a écrit l'essentiel de son œuvre nourrie de l'observation des autres et de son histoire intime.

Avec la participation et les textes d'Annie Ernaux.



« Je suis allé présenter RETOUR À FORBACH au cinéma Utopia de Saint-Ouen l'Aumône à côté de Cergy. C'est à cette occasion que j'ai rencontré Annie Ernaux qui avait aimé le film et qui m'a invité à visiter la ville nouvelle où elle est installée depuis longtemps. Le film met en scène cette rencontre, cette balade de mai 2017, il est nourri de la correspondance qui en a découlé. Je connaissais très bien l'œuvre d'Annie Ernaux avant de la rencontrer, évidemment son auto-socio-biographie avait irrigué mon film précédent. Pour celui-ci c'était davantage son écriture photographique du réel qui m'inspirait car je crois que nos travaux se rejoignent aussi à cet endroit là. (...) A la suite de notre premier rendez-vous, je suis venu régulièrement à Cergy pour faire des rencontres et découvrir la ville en profondeur. A chaque visite, nous échangions sur ce que je voyais, j'entendais. Je découvrais la ville à travers les yeux des autres, leur joie d'habiter là et je voulais traduire ce sentiment. Le film raconte ce lieu à travers les récits des habitants qui s'y croisent et façonnent son histoire. »

Régis Sauder


« À nouveau, le réalisateur questionne la nature de ces lieux communs où prend place le cycle des vies humaines. Contrepoint solaire d'un Forbach décati et fragmenté, Cergy est arpenté ici dans un élan fluide et ample. La beauté des textes d'Annie Ernaux, qui circulent d'une voix à l'autre, dialogue avec des cadres suspendant des étincelles de vie. Et l'on chemine d'un baiser sur un quai de RER à une note de musique dans un parc, d'un regard furtif dans une patinoire transformée en dortoir à une chanson comorienne qu'une mère apprend à sa fille. »

Emilie Brisavoine


A sortir chez Shellac

ET ENFIN, QUELQUES NOUVELLES ...


ACID Cannes 2021 : Plus que quelques jours pour envoyer votre film à l'ACID Cannes 2021 (7 - 15 juillet) à un tarif préférentiel.


• Vous êtes étudiant.e.s et cinéphile passionné.e.s ? Devenez jurés pour la deuxième édition du Coup de coeur des jeunes France Culture - ACID ! Postulez jusqu'au 19 avril 2021.


• ""Le cinéma, cent ans de jeunesse" en danger" : dans une tribune publiée dans Le Monde, 500 professionnels du cinéma se mobilisent contre l'abandon du dispositif international d'éducation au cinéma. Signez la pétition directement en envoyant un mail à collectifccaj@gmail.com


• Félicitations à Marie Dumora dont LOIN DE VOUS J'AI GRANDI (ACID Cannes 2020) est sélectionné au Dok Fest à Munich (Festival international du film documentaire), ainsi qu'au DOXA (Vancouver), au IndieLisboa Film Festival (Lisbonne), au Festival international de films de femmes de Dortmund (Cologne), et au One World Film Festival (Prague) !


Bravo aussi à Radu Jude (programmé à l'ACID Cannes 2009 pour LA FILLE LA PLUS HEUREUSE DU MONDE) qui a décroché l'Ours d'Or à Berlin avec BAD LUCKY BANGING OR LOONY PORN.


LES AFFLUENTS de Jessé Miceli (ACID Cannes 2020) sera présenté lors de la 52ème édition de Visions du Réel qui se tiendra du 15 au 25 avril 2021 à Nyon (Suisse).

Publié le mardi 06 avril 2021
Mis à jour le mercredi 07 avril 2021

Article

Recherche