Le Temps des grâces

Un film de Dominique Marchais

Le Temps des grâces

Un film de Dominique Marchais

France - 2009 - 123 min

Une enquête documentaire sur le monde agricole français aujourd'hui, à travers de nombreux récits : agriculteurs, chercheurs, fonctionnaires, écrivains... Un monde qui parvient à résister aux bouleversements qui le frappent - économiques, scientifiques, sociaux - et qui, bon gré mal gré, continue d'entretenir les liens entre générations. Un monde au centre d'interrogations majeures sur l'avenir.

Sorti le 10 février 2010

À propos du Temps des grâces

Dans la peinture de la Renaissance, les grands personnages – doges, rois, chevaliers – posent devant une ouverture sur l'extérieur qui célèbre une action ayant fait leur gloire. Dans le film de Dominique Marchais, les acteurs du monde agricole – agriculteurs, microbiologistes, intellectuels, institutionnels – posent devant le paysage qui fait leur gloire : Beauce, bibliothèque, bureau, plateau de Millevaches. Paysans ou pas, ils posent devant le paysage où ils opèrent, non avec leurs mains, mais avec leur pensée. On ne voit ni l'éleveur nourrir ses bovins, ni le céréalier planter ses semis. De la période pré-industrielle à aujourd'hui, les connaissances pratiques, techniques, économiques, philosophiques, s'enchevêtrent. La pensée a ses embardées, elle est une euphorie. La terre est morte. L'auto-génération de la terre est un phénomène plus complexe que son exploitation intensive. La vie est un phénomène plus complexe que la mort. Un système simple n'intègre qu'une variable. Un système complexe en intègre plusieurs. Les films « prise de conscience de l'état de la planète » sont souvent des films accablants – criant grâce, portant le coup de grâce. Le Temps des grâces, film interrogatif au titre enterré, est un documentaire sur l'état des terres et du paysage agricoles en France. Le Temps des grâces – rappel d'un âge d'or où l'homme et la nature étaient en harmonie – le sous-tend comme une question. S'il permet de décrypter la campagne (qu'est-ce qu'un bocage, une forêt de résineux, un chemin creux, un grenier à blé, de la tourbe…), le film nous renvoie, avec une grande économie visuelle, à notre imaginaire rural. Pendant un plan de vaches dans la brume, référence explicite à L'Arcadie de Poussin, on se rend compte que cet imaginaire date du passé. Les campagnes aujourd'hui, ce sont des abords de routes, d'autoroutes ou d'aéroports, avec poteaux électriques et lotissements pavillonnaires. Qu'évoquent-elles, sinon quelques films de Godard, qui n'a jamais tellement glorifié l'harmonie entre l'homme et la nature, leur préférant les dieux ? La campagne française est à repeupler, mais c'est avant tout d'un nouvel imaginaire agropastoral.

Pascale Bodet

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

Time is on My Side - News #8

Le 7 mai 2020


Chères toutes, chers tous...

Petit tour par la campagne aujourd'hui, avec deux films sur le monde agricole - pour changer de quotidien pour celles & ceux confiné-e-s en ville, et pour saluer les autres qui sont allés cueillir des fraises.


Et pour découvrir toutes nos actualités cinéphiles, n'hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Instagram, Twitter...


Les cinéastes et l'équipe de l'ACID


PROPOSITIONS VOD À LA CAMPAGNE

Y AURA-T-IL DE LA NEIGE À NOËL ? de Sandrine Veysset


L'histoire commence un soir d'été, dans une remise de paille. Des enfants jouent. C'est à la campagne, dans le sud de la France. Une situation familiale difficile à comprendre, pourtant acquise, presque acceptée, où les différents rôles : père, amant, ouvriers, mère, enfants, se mélangent. Le père jusqu'à l'arrivée du camion rouge, semblait ne pas exister, ne pas manquer même. Et pourtant, sa présence change tout. Dans le chaos, la mère est au centre de tous. Elle rend les choses moins cruelles et réussit à préserver l'univers de ses enfants, par la tendresse est la complicité qui les lient. L'été, le Sud. C'est comme si le soleil avait quelque chose à voir avec l'espoir. Y aura-t-il de la neige à Noël ?


Soutenu par l'ACID en 1996 - À voir en VOD sur La Cinetek


LE TEMPS DES GRÂCES de Dominique Marchais


Une enquête documentaire sur le monde agricole français aujourd'hui, à travers de nombreux récits : agriculteurs, chercheurs, fonctionnaires, écrivains... Un monde qui parvient à résister aux bouleversements qui le frappent - économiques, scientifiques, sociaux - et qui, bon gré mal gré, continue d'entretenir les liens entre générations. Un monde au centre d'interrogations majeures sur l'avenir.


Soutenu par l'ACID en 2009 - À voir en VOD sur UniversCiné


UN PEU DE LECTURE...

« C'est la nuit. Sous les néons au loin, une plage. Un homme chante, M chante. Et sa complainte yiddish nous déchire, s'accroche au ressac, à la nuit de Tel Aviv, indifférente. Une lamentation fiévreuse, fervente, celle d'un ex-enfant à la voix d'or. Car c'est de ferveur qu'il s'agit dans ce film ; et il va falloir s'y plonger dans la ferveur de Menahem, lui coller aux basques, jouer le jeu, nous coller aussi à l'œilleton vibratile de la caméra de Yolande Zauberman et nous départir de tout ce que croyions savoir sur Israël, sur ses extrémistes religieux, sur le poids de la tradition, sur le viol, l'inceste, la famille, le désir, la lâcheté et le pardon, sur nos enfances en général… Et si M est, selon Yolande Zauberman, un film-couteau, une arme d'attaque comme de défense… Attention les doigts ! »


[...]


« En quittant M, on en sait plus, et cependant aucune leçon ne nous aura été assénée. Car nous « allons à la question » avec cet M le maudit qui refuse la malédiction, avec ce beau film qui envoute autant qu'il trouble. Rien ne sera résolu, oublié, réglé, mais un instant, toute une nuit, la petite communauté prend conscience collectivement d'une blessure. Parfois, Yolande Zauberman, la réalisatrice sait nous faire part à son tour, en yiddish toujours, de ses doutes et des questions vers lesquelles elle va, caméra en main. Personne n'a raison. C'est la nuit, encore. Fervente. Fin. »


Le cinéaste de l'ACID Vincent Dieutre à propos de M


> Lire l'intégralité du texte ici <


... ET DE LA MUSIQUE

Tutti Frutti

Musique et scène tirées du film GADJO DILO, Tony Gatlif


Et en podcast, on vous propose de réécouter le comédien David D'ingéo à propos de son rôle dans AVANT L'AURORE de Nathan Nicholovitch ; dans l'émission de Aude Lavigne Les carnets de la création : "David D'Ingeo, comédien hors-normes".


ET POUR FINIR, LE PLEIN D'AUTRES PROPOSITIONS CINÉPHILES


Vos petits camarades vous manquent ?

(images tirées de RECRÉATIONS de Claire Simon)


> Contenu à retrouver également sur les sites de nos partenaires Mediapart et Télérama <


Chaque jeudi en ce temps de confinement, recevez dans votre boîte aux lettres les nouvelles propositions de l'ACID !


Si vous n'êtes pas encore abonné(e) à nos newsletters ; écrivez-nous à mediation@lacid.org et communication@lacid.org pour les recevoir.

Article

À propos du Temps des Grâces

Cinéma de province, cinéma de quartier, de banlieue, de rencontres, de convivialité, nous avons plaisir à programmer Le temps des grâces, film documentaire qui pose les enjeux de l'agriculture, de la terre, des paysans, de l'avenir.

Produire comment ? Pourquoi ? Pour qui ? sont des questions posées dans les films qui intéressent l'exploitant (quel vilain mot), le passeur de film qui souhaite apporter sa contribution à la réflexion, à l'éveil des consciences. Donner des pistes aux spectateurs afin que le regard permette l'analyse, la réflexion, celle qui est personnelle et surtout pas formatée. Prolonger les images, apporter un éclairage supplémentaire par le débat est aussi l'identité de nos actions qui s'inscrivent dans les principes de l'éducation populaire.

Pas de boissons pétillantes ! Pas de sucreries !

L'attention est tout entière pour le film, cerveau disponible pour engranger des savoirs ; c'est aussi notre ambition en présentant des œuvres qui permettent d'appréhender les enjeux complexes des sociétés dans lesquelles nous évoluons. Le grand écran est un réel potentiel de transmission, de compréhension par le partage, la proximité. C'est ainsi que nous tentons de faire… Proposer et passer des images pour tous.

Michel Caré

 - 

Programmateur


La Turbine Cran Gevrier
Paroles de programmateurs
soutien

Recherche