Gadjo Dilo

Un film de Tony Gatlif

Gadjo Dilo

Un film de Tony Gatlif

France - 1997 - 100 min

Pourquoi Stéphane, jeune Parisien, arrive-t-il en plein hiver, gare du nord, à Bucarest ? Que signifie pour lui ce chant étrange, ce chant d'une femme (Nora Luca), qu'il fait écouter partout où il passe ? La capitale roumaine n'est qu'une étape et sa quête obsessionnelle le conduit en Valachie, au coeur d'une campagne inconnue, d'un peuple écorché : les Lautaris, « musiciens tsiganes ». Le vieil Isidor est son passeur, celui qui permet de se glisser pas à pas dans cet univers chaotique, à la fois picaresque et violent, drôle et grinçant. Isidor est un bulibasha (chef de clan) roublard, endiablé, émouvant, grandiloquent, qui protège et couvre « son Français », se sert d'abord de lui comme faire-valoir puis se pique au jeu. Stéphane se coule en douceur dans cette planète de cris, de boue, de folie où rodent le mépris et la xénophobie. Stéphane vit ce présent comme il vient, aime Sabina la proscrite, fille de Manolé, prend peu à peu de l'assurance face à Isidor, trouve sa place, lui le gadjo (l'étranger) de Paris, parmi les Tsiganes de Valachie. Sans perdre le fil de son obsession : le chant tsigane, le chant d'une femme qu'il doit retrouver. Les Tsiganes sont ici dans leur réalité révélée. Avec eux, Stéphane, le Français n'apprend pas la tolérance, il la vit, il la ressent dans son évidence. Il n'est qu'un visiteur, un simple passager qui, forcément, sortira grandi de son voyage.

Avec :
Romain Duris , Rona Hartner , Izidor Serban , Ovidiu Balan , Dan Astleanu et Valentin Teodosiu

Sorti le 04 août 1998

À propos de Gadjo Dilo

L'autre fou


_ L'autre fou c'est la traduction approximative de Gadjo dilo, j'aime cette traduction car elle reflète la richesse du film. L'autre cela peut être l'altérité mais aussi “ l'autre fou ” familier. La force du film réside aussi là, dans cette capacité à rendre familier ce qui semble étrange.

_ Pas de folklore dans Gadjo dilo mais le sentiment étrange d'être familier avec ces personnages qui vivent pourtant dans un ailleurs lointain. Joie du cinéma qui me permet d'être proche des Roms de Roumanie, plaisir enfantin qui m'avait permis d'être alternativement Cochise, Spartacus ou Barbe Noir.

_ Gadjo dilo c'est aussi la rapidité comme liberté, la vitesse du récit crée un espace sans contrainte où le cinéma semble retrouver son innocence.

Mais Gadjo dilo c'est aussi une leçon de tolérance loin de tous les clichés et machiavélismes, qui prend en compte la complexité des rapports intercommunautaires.

_ Grâce au film de Tony j'ai compris ce qu'est un pogrom, mais aussi je suis sorti de là avec la certitude que la générosité pouvait être le moteur d'une histoire et la valeur qui nous permet d'être proche du monde, de “ Mondo ” dirait Tony Gatlif.

Jean-Henri Roger

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

Time is on My Side - News #8

Le 7 mai 2020


Chères toutes, chers tous...

Petit tour par la campagne aujourd'hui, avec deux films sur le monde agricole - pour changer de quotidien pour celles & ceux confiné-e-s en ville, et pour saluer les autres qui sont allés cueillir des fraises.


Et pour découvrir toutes nos actualités cinéphiles, n'hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Instagram, Twitter...


Les cinéastes et l'équipe de l'ACID


PROPOSITIONS VOD À LA CAMPAGNE

Y AURA-T-IL DE LA NEIGE À NOËL ? de Sandrine Veysset


L'histoire commence un soir d'été, dans une remise de paille. Des enfants jouent. C'est à la campagne, dans le sud de la France. Une situation familiale difficile à comprendre, pourtant acquise, presque acceptée, où les différents rôles : père, amant, ouvriers, mère, enfants, se mélangent. Le père jusqu'à l'arrivée du camion rouge, semblait ne pas exister, ne pas manquer même. Et pourtant, sa présence change tout. Dans le chaos, la mère est au centre de tous. Elle rend les choses moins cruelles et réussit à préserver l'univers de ses enfants, par la tendresse est la complicité qui les lient. L'été, le Sud. C'est comme si le soleil avait quelque chose à voir avec l'espoir. Y aura-t-il de la neige à Noël ?


Soutenu par l'ACID en 1996 - À voir en VOD sur La Cinetek


LE TEMPS DES GRÂCES de Dominique Marchais


Une enquête documentaire sur le monde agricole français aujourd'hui, à travers de nombreux récits : agriculteurs, chercheurs, fonctionnaires, écrivains... Un monde qui parvient à résister aux bouleversements qui le frappent - économiques, scientifiques, sociaux - et qui, bon gré mal gré, continue d'entretenir les liens entre générations. Un monde au centre d'interrogations majeures sur l'avenir.


Soutenu par l'ACID en 2009 - À voir en VOD sur UniversCiné


UN PEU DE LECTURE...

« C'est la nuit. Sous les néons au loin, une plage. Un homme chante, M chante. Et sa complainte yiddish nous déchire, s'accroche au ressac, à la nuit de Tel Aviv, indifférente. Une lamentation fiévreuse, fervente, celle d'un ex-enfant à la voix d'or. Car c'est de ferveur qu'il s'agit dans ce film ; et il va falloir s'y plonger dans la ferveur de Menahem, lui coller aux basques, jouer le jeu, nous coller aussi à l'œilleton vibratile de la caméra de Yolande Zauberman et nous départir de tout ce que croyions savoir sur Israël, sur ses extrémistes religieux, sur le poids de la tradition, sur le viol, l'inceste, la famille, le désir, la lâcheté et le pardon, sur nos enfances en général… Et si M est, selon Yolande Zauberman, un film-couteau, une arme d'attaque comme de défense… Attention les doigts ! »


[...]


« En quittant M, on en sait plus, et cependant aucune leçon ne nous aura été assénée. Car nous « allons à la question » avec cet M le maudit qui refuse la malédiction, avec ce beau film qui envoute autant qu'il trouble. Rien ne sera résolu, oublié, réglé, mais un instant, toute une nuit, la petite communauté prend conscience collectivement d'une blessure. Parfois, Yolande Zauberman, la réalisatrice sait nous faire part à son tour, en yiddish toujours, de ses doutes et des questions vers lesquelles elle va, caméra en main. Personne n'a raison. C'est la nuit, encore. Fervente. Fin. »


Le cinéaste de l'ACID Vincent Dieutre à propos de M


> Lire l'intégralité du texte ici <


... ET DE LA MUSIQUE

Tutti Frutti

Musique et scène tirées du film GADJO DILO, Tony Gatlif


Et en podcast, on vous propose de réécouter le comédien David D'ingéo à propos de son rôle dans AVANT L'AURORE de Nathan Nicholovitch ; dans l'émission de Aude Lavigne Les carnets de la création : "David D'Ingeo, comédien hors-normes".


ET POUR FINIR, LE PLEIN D'AUTRES PROPOSITIONS CINÉPHILES


Vos petits camarades vous manquent ?

(images tirées de RECRÉATIONS de Claire Simon)


> Contenu à retrouver également sur les sites de nos partenaires Mediapart et Télérama <


Chaque jeudi en ce temps de confinement, recevez dans votre boîte aux lettres les nouvelles propositions de l'ACID !


Si vous n'êtes pas encore abonné(e) à nos newsletters ; écrivez-nous à mediation@lacid.org et communication@lacid.org pour les recevoir.

Article

Recherche