Y aura-t-il de la neige à Noël?

Un film de Sandrine Veysset

Y aura-t-il de la neige à Noël?

Un film de Sandrine Veysset

France - 1996 - 90 min

L'histoire commence un soir d'été, dans une remise de paille. Des enfants jouent? C'est à la campagne, dans le sud de la France. Une situation familiale difficile à comprendre, pourtant acquise, presque acceptée, où les différents rôles : père, amant, ouvriers, mère, enfants, se mélangent. Le père jusqu'à l'arrivée du camion rouge, semblait ne pas exister, ne pas manquer même. Et pourtant, sa présence change tout. Dans le chaos, la mère est au centre de tous. Elle rend les choses moins cruelles et réussit à préserver l'univers de ses enfants, par la tendresse est la complicité qui les lient. L'été, le Sud. C'est comme si le soleil avait quelque chose à voir avec l'espoir. Y aura-t-il de la neige à Noël ?

Avec :
Daniel Duval et Dominique Reymond

Sorti le 18 décembre 1996

À propos de Y aura t'il de la neige à Noël?

Elle est seule. Seule avec sa petite bande. Sept enfants qui envahissent ses jours et ses nuits. Son cœur de mère. Un cœur sacrifié. Ils sont là, autour d'elle, avec elle, en elle. Elle qui se lève et qui répond. Elle qui s'efforce d'oublier sa fatigue. Ils s'agitent comme des oiseaux dans une volière, jusqu'à la nuit, jusqu'à l'heure des songes. A quoi rêvent-ils ? A cette mère qui ne connaît pas le répit. Car le temps file, sans laisser de temps, au rythme d'un labeur inlassable au cœur d'une exploitation agricole. La terre n'attend pas. La terre ne s'endort jamais. On ne peut l'oublier, l'abandonner. C'est elle qui fait vivre. 


Sandrine Veysset filme avec une ferveur Bressonienne un rituel quotidien qui va de la terre aux enfants, des enfants à la terre. Les gestes, les mots (ça n'est pas un film bavard), les regards, les fragments d'un bonheur aussi furtif qu'un flocon de neige à Noël, la lassitude d'un soir, et la douleur profonde, silencieuse, qui vient, comme le froid d'hiver, percer le cœur maternel. 


Sandrine Veysset réalise une chronique sincère, dépouillée, terriblement émouvante, nourrie à n'en pas douter d'un souvenir ineffaçable, la triste figure d'un père fuyant, père fantôme, part manquante. Il n'est pas rare qu'un premier film se nourrisse du poids de l'enfance, mais il est rare dans le cinéma français d'aujourd'hui qu'une réalisatrice nous dévoile avec autant de simplicité naturelle une part de ce que l'on aimerait aussi garder pour soi. C'est très beau. Tout simplement parce que la beauté vient de l'amour.

Jean Charruyer

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

Time is on My Side - News #8

Le 7 mai 2020


Chères toutes, chers tous...

Petit tour par la campagne aujourd'hui, avec deux films sur le monde agricole - pour changer de quotidien pour celles & ceux confiné-e-s en ville, et pour saluer les autres qui sont allés cueillir des fraises.


Et pour découvrir toutes nos actualités cinéphiles, n'hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Instagram, Twitter...


Les cinéastes et l'équipe de l'ACID


PROPOSITIONS VOD À LA CAMPAGNE

Y AURA-T-IL DE LA NEIGE À NOËL ? de Sandrine Veysset


L'histoire commence un soir d'été, dans une remise de paille. Des enfants jouent. C'est à la campagne, dans le sud de la France. Une situation familiale difficile à comprendre, pourtant acquise, presque acceptée, où les différents rôles : père, amant, ouvriers, mère, enfants, se mélangent. Le père jusqu'à l'arrivée du camion rouge, semblait ne pas exister, ne pas manquer même. Et pourtant, sa présence change tout. Dans le chaos, la mère est au centre de tous. Elle rend les choses moins cruelles et réussit à préserver l'univers de ses enfants, par la tendresse est la complicité qui les lient. L'été, le Sud. C'est comme si le soleil avait quelque chose à voir avec l'espoir. Y aura-t-il de la neige à Noël ?


Soutenu par l'ACID en 1996 - À voir en VOD sur La Cinetek


LE TEMPS DES GRÂCES de Dominique Marchais


Une enquête documentaire sur le monde agricole français aujourd'hui, à travers de nombreux récits : agriculteurs, chercheurs, fonctionnaires, écrivains... Un monde qui parvient à résister aux bouleversements qui le frappent - économiques, scientifiques, sociaux - et qui, bon gré mal gré, continue d'entretenir les liens entre générations. Un monde au centre d'interrogations majeures sur l'avenir.


Soutenu par l'ACID en 2009 - À voir en VOD sur UniversCiné


UN PEU DE LECTURE...

« C'est la nuit. Sous les néons au loin, une plage. Un homme chante, M chante. Et sa complainte yiddish nous déchire, s'accroche au ressac, à la nuit de Tel Aviv, indifférente. Une lamentation fiévreuse, fervente, celle d'un ex-enfant à la voix d'or. Car c'est de ferveur qu'il s'agit dans ce film ; et il va falloir s'y plonger dans la ferveur de Menahem, lui coller aux basques, jouer le jeu, nous coller aussi à l'œilleton vibratile de la caméra de Yolande Zauberman et nous départir de tout ce que croyions savoir sur Israël, sur ses extrémistes religieux, sur le poids de la tradition, sur le viol, l'inceste, la famille, le désir, la lâcheté et le pardon, sur nos enfances en général… Et si M est, selon Yolande Zauberman, un film-couteau, une arme d'attaque comme de défense… Attention les doigts ! »


[...]


« En quittant M, on en sait plus, et cependant aucune leçon ne nous aura été assénée. Car nous « allons à la question » avec cet M le maudit qui refuse la malédiction, avec ce beau film qui envoute autant qu'il trouble. Rien ne sera résolu, oublié, réglé, mais un instant, toute une nuit, la petite communauté prend conscience collectivement d'une blessure. Parfois, Yolande Zauberman, la réalisatrice sait nous faire part à son tour, en yiddish toujours, de ses doutes et des questions vers lesquelles elle va, caméra en main. Personne n'a raison. C'est la nuit, encore. Fervente. Fin. »


Le cinéaste de l'ACID Vincent Dieutre à propos de M


> Lire l'intégralité du texte ici <


... ET DE LA MUSIQUE

Tutti Frutti

Musique et scène tirées du film GADJO DILO, Tony Gatlif


Et en podcast, on vous propose de réécouter le comédien David D'ingéo à propos de son rôle dans AVANT L'AURORE de Nathan Nicholovitch ; dans l'émission de Aude Lavigne Les carnets de la création : "David D'Ingeo, comédien hors-normes".


ET POUR FINIR, LE PLEIN D'AUTRES PROPOSITIONS CINÉPHILES


Vos petits camarades vous manquent ?

(images tirées de RECRÉATIONS de Claire Simon)


> Contenu à retrouver également sur les sites de nos partenaires Mediapart et Télérama <


Chaque jeudi en ce temps de confinement, recevez dans votre boîte aux lettres les nouvelles propositions de l'ACID !


Si vous n'êtes pas encore abonné(e) à nos newsletters ; écrivez-nous à mediation@lacid.org et communication@lacid.org pour les recevoir.

Article

Recherche