15 ans d'ACID à Cannes

Gilles
Porte

Cinéaste

2009... Va falloir se serrer la ceinture... C'est la crise !!!

Et si finalement à l'ACID nous avions un avantage par rapport à d'autres ?

La crise... Cela ne fait-il pas 15 ans qu'on la conjugue ici ?

15 ans que des cinéastes se mobilisent pour essayer de permettre à des images et des sons d'autres cinéastes de trouver un écran et de provoquer des rencontres...

Au cours de ces 15 années à Cannes, combien ont-ils clamé que l'existence même de l'ACID était un acte de folie ?

Alors aujourd'hui... Vous imaginez ?

De la folie de programmer en toute liberté des oeuvres singulières parfois si éloignées des lois d'un marché....

De la folie de s'engager sur « les films des autres » à l'heure ou l'individualisme et l'égoïsme guident les pas de beaucoup...

Peut-être est-ce justement ce petit grain de folie, que d'autres appelleraient « l'utopie » , qui a donné envie à l'artiste Pierre Etaix d'accepter de peindre notre grand voile ACID CANNES 2009 afin de signaler qu'au milieu des marées un petit navire flotte encore au large, si loin de la route que croisent les cargos et les tankers...

Ce petit grain de folie qui a fait aussi que, cette année encore, 18 cinéastes ont visionné 193 films pour vous en proposer 9. 

9 invitations à l'aventure, à l'indépendance, à la liberté. La nôtre, la vôtre.

Alors plutôt que de s'asseoir sur un banc et de scruter l'horizon près d'une mer qui rarement ne monte, embarquez avec nous en bas d'une toile blanche afin de ne pas regretter un jour de ne pas avoir commis plus d'actes de folie...


Gilles Porte

 - 

Cinéaste


Publié le jeudi 09 novembre 2017
Mis à jour le jeudi 09 novembre 2017

Edito Cannes

Recherche